Rue Victor-Cousin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

5e arrt
Rue Victor-Cousin
Image illustrative de l’article Rue Victor-Cousin
Vue de la rue (en direction du nord).
Situation
Arrondissement 5e
Quartier Sorbonne
Début Rue de la Sorbonne
Fin 20, rue Soufflot
Morphologie
Longueur 144 m
Largeur 9,85 m
Historique
Création XIIe siècle, percement actuel 1849[1]
Dénomination
Ancien nom Passage de Cluny
rue à l'Abbé de Cligny
rue de Cluny[1]
Géocodification
Ville de Paris 9754
DGI 9751

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Victor-Cousin
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Victor-Cousin est une voie du 5e arrondissement de Paris située dans le quartier de la Sorbonne.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La rue tient son nom du philosophe, historien, académicien, et homme politique français Victor Cousin (28 novembre 1792 – 14 janvier 1867).

Historique[modifier | modifier le code]

Anciennement « rue de Cluni » ou « rue de Cluny », elle devait son nom au collège fondé en 1269 par Yves de Vergy, abbé de Cluny, de la congrégation de Cluny, collège qui s'y était établi dans l'hôtel des évêques d'Auxerre[2].

Elle est citée dans Le Dit des rues de Paris de Guillot de Paris sous la forme « rue à l'Abbé de Cligny ».

Le peintre David y avait son atelier de 1806 à 1815, lors de la réalisation de ses grandes œuvres de l'époque napoléonienne.

La rue est prolongée jusqu'à la rue Soufflot en 1849. Le percement de cet axe entraine la destruction de l'ancien parloir aux bourgeois.

En 1864, elle prend le nom de « rue Victor-Cousin ».

Durant les événements de Mai 68, la rue fut le lieu d'importantes barricades et d'affrontements en raison de sa proximité avec la place de la Sorbonne et le boulevard Saint-Michel. L'agence Roger-Viollet immortalisa la rue à cette occasion dans une série de photos relativement célèbres. Lors des événements liés au contrat première embauche en 2006, la rue fut à nouveau un lieu d'affrontement entre les forces de l'ordre et les étudiants.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Rue Victor-Cousin », Paris Pittoresque, www.paris-pittoresque.com.
  2. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit, p. 632.
  3. Antoine de Baecque et Noël Herpe, Éric Rohmer, Éditions Stock, coll. « Biographie », (ISBN 978-2234075610), p. 21-22.