Sabrina Seyvecou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sabrina Seyvecou
Description de l'image Defaut.svg.
Nationalité Drapeau de la France française
Profession Actrice
Films notables Cloclo
Paris
Victoria
Crustacés et Coquillages

Sabrina Seyvecou est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sabrina Seyvecou se forme au studio Pygmalion[1].

En 1999, Emmanuelle Bercot la remarque pour le rôle de Zoé dans le téléfilm Le Choix d'Élodie[2] sur M6.

En , elle accompagne son premier film Choses secrètes[3] de Jean-Claude Brisseau[4] au Rendez-vous du cinéma français à Paris avec Unifrance[5].

Avec les réalisateurs Olivier Ducastel et Jacques Martineau, elle tourne Crustacés et Coquillages[6],[7] (2005), Nés en 68 (2008) et L'Arbre et la Forêt (2010).

En 2006, elle garde son propre prénom dans le court-métrage musical My New Picture[8] de Bertrand Bonello.

Avec Cédric Klapisch, elle est Sidonie dans Paris (2008). René Féret lui fait incarner Sabine dans Comme une étoile dans la nuit puis Sara dans Le Prochain Film[9],[10]. Elle interprète Josette, la sœur de Claude François dans Cloclo[11] de Florent Emilio Siri.

En 2014, non seulement elle interprète la jeune femme dans Juke-Box d'Ilan Klipper mais aussi elle est le coach cinéma du chanteur Christophe[12]. Le nom de ce film devient son pseudonyme[13] comme joueuse de poker[14]. Elle incarne Nouk dans La Fille et le fleuve[15] d'Aurélia Georges.

Au Festival de Cannes 2016, à la Semaine de la critique, Victoria[16] de Justine Triet fait l'ouverture et Bientôt les jours heureux[17],[18] d'Alessandro Comodin est projeté en séance spéciale.

Le , elle présente Le Rire de ma mère de Colombe Savignac et Pascal Ralite au 32e Festival international du film francophone de Namur[19].

Après Cinq nuits[20] de Guillaume Orignac en , c'est le court-métrage Françoise au printemps[21] de Jean-Paul Civeyrac qui est projeté le à la Cinémathèque française.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilm[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Box office cinéma[modifier | modifier le code]

Le box office regroupe ses films ayant attiré plus d'un million de spectateurs en France.

  1. 1 791 624 entrées[23] en 2012 pour Cloclo de Florent Emilio Siri
  2. 1 723 642 entrées[24] en 2008 pour Paris de Cédric Klapisch

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ils ont fait appel au Studio Pygmalion », sur Studio Pygmalion (consulté le 4 avril 2018) : « Sabrina Seyvecou »
  2. « Le Choix d'Elodie », sur Cinemotions, (consulté le 4 avril 2018)
  3. a et b Serge Kaganski, « Choses secrètes », sur Les Inrocks, (consulté le 4 avril 2018) : « Sandrine (la charnelle et remarquable Sabrina Seyvecou) »
  4. Antoine de Baecque, « "C'est un procès en perversité" », sur Libération, (consulté le 4 avril 2018) : « Les deux actrices retenues, Coralie Revel et Sabrina Seyvecou, ont fait, la première, six essais, la seconde, deux. Plus un essai ensemble. »
  5. « Rendez-vous du cinéma français à Paris Edition 2005 », sur Unifrance, 21 janvier 2005 au 24 janvier 2005 (consulté le 4 avril 2018)
  6. a et b S. Ke., « Crustacés et coquillages », sur Le Monde, (consulté le 4 avril 2018)
  7. (en) Kevin Thomas, « Unexpected is the norm in 'Cote d'Azur' », sur Los Angeles Times, (consulté le 4 avril 2018) : « Almost as quickly, the Biancheri's 19-year-old daughter, Laura (Sabrina Seyvecou), takes off for Portugal with her biker boyfriend »
  8. a et b Isabelle Regnier, « "My New Picture" », sur Le Monde, (consulté le 4 avril 2018) : « La bande-son est synchronisée à un montage d'images qui montrent une jeune femme dans l'obscurité de son salon, un casque sur la tête, se projetant mentalement des flashes du film dont elle est l'héroïne. »
  9. a et b Jacques Mandelbaum, « Le Prochain Film : deux frères en galère pour une comédie légère comme l'air », sur Le Monde, (consulté le 4 avril 2018)
  10. Thierry Chèze, « Sabrina Seyvecou: "Le Prochain film est un pied de nez au financement du cinéma français" », sur L'Express, (consulté le 4 avril 2018)
  11. a et b Thierry Chèze, « Cloclo, l'interview de Sabrina Seyvecou alias Josette François », sur L'Express, (consulté le 4 avril 2018)
  12. a et b Clarisse Fabre, « Le chanteur Christophe remet un jeton dans le cinéma », sur Le Monde, (consulté le 4 avril 2018) : « La comédienne Sabrina Seveycou l'a « coaché » pendant le tournage. « J'ai appris quelque chose avec elle. C'était ma petite école de cinéma », raconte Christophe »
  13. « Sabrina Seyvecou », sur Winamax, (consulté le 4 avril 2018)
  14. « Sabrina Seyvecou et Guillaume Diaz : Winamax », à partir de 34 min 22 s, sur Soundcloud, (consulté le 4 avril 2018)
  15. a et b Jean-Baptiste Morain, « La Fille et le Fleuve », sur Les Inrocks, (consulté le 4 avril 2018) : « Mais quand, par exemple, l’admirable Sabrina Seyvecou (en brune) erre dans la nature, hantée par le chagrin et le deuil, c’est somptueux et déchirant, mystérieux aussi. »
  16. « Victoria », sur Semaine de la critique, (consulté le 4 avril 2018)
  17. « I tempi felici verranno presto », sur Semaine de la critique, (consulté le 4 avril 2018)
  18. a et b Serge Kaganski, « Bientôt les jours heureux (I tempi felici verranno presto) », sur Les Inrocks, (consulté le 4 avril 2018) : « on retourne dans la forêt avec Ariane (excellente et magnifique Sabrina Seyvecou) »
  19. « Sabrina Seyvecou - Le rire de ma mère », sur FIFF, (consulté le 4 avril 2018)
  20. a et b « Cinq nuits », sur Cinémathèque française, (consulté le 4 avril 2018)
  21. a et b « Françoise au printemps », sur Cinémathèque française, (consulté le 4 avril 2018)
  22. Marion Tenet, « Comédien et comédienne 18 - 22 ans ressemblant à Pio Marmaï et Sabrina Seyvecou jeunes, pour L-M? (URGENT) », sur Nawak, (consulté le 4 avril 2018)
  23. (en) « Cloclo », sur Observatoire européen de l'audiovisuel, (consulté le 4 avril 2018)
  24. (en) « Paris », sur Observatoire européen de l'audiovisuel, (consulté le 4 avril 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]