Julie Ferrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrier (homonymie).
Julie Ferrier
Description de cette image, également commentée ci-après

Julie Ferrier

Naissance (44 ans)
Courbevoie, Hauts-de-Seine
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Humoriste
Metteur en scène
Danseuse
Films notables Paris
Musée haut, musée bas
L'Arnacœur
Site internet julieferrier.fr

Julie Ferrier est une actrice, metteur en scène, danseuse et humoriste française née le à Courbevoie[1].

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Enfant de la balle, elle constitue la huitième génération d'acteurs du côté maternel de sa famille ; son père travaille dans le domaine médical. Elle grandit dans une cité de Seine-Saint-Denis.

Elle s'intéresse d'abord à la danse et travaille au niveau professionnel, pendant dix ans, pour des chorégraphes tels que Redha, Rick Odums et Philippe Decouflé entre autres. Elle participe en 1992 sous la direction de ce dernier en tant que danseuse à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'Albertville. Elle est alors collègue de Kamel Ouali. En 1995, elle tourne aux côtés de Kader Belarbi et Anjaya sous la direction de Nils Tavernier le court métrage Sensuelle solitude[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1996 à 1998, Julie Ferrier étudie à l'École internationale de Théâtre Jacques Lecoq. Elle est dirigée par Alain Mollot au théâtre de la Jacquerie en 2001. En 2004, elle joue Aujourd'hui c'est Ferrier dans une mise en scène d'Isabelle Nanty. Elle tient un temps une chronique hebdomadaire dans l'émission 20 h 10 pétantes en 2005 de Stéphane Bern sur Canal+. Elle joue aussi dans le film Madame Irma de Didier Bourdon. En 2006, son one-woman show Aujourd'hui c'est Ferrier, mis en scène par Isabelle Nanty est un succès public et critique. L'année suivante, elle prête sa voix à la série télévisée d'animation Moot-Moot et sort en novembre le DVD de son one-woman show Aujourd'hui c'est Ferrier. En 2008, elle est l'actrice principale de Mademoiselle, une série composée de cinquante épisodes de six minutes et diffusée sur France 2. Il s'agit de l'adaptation française de la série allemande Ladykracher qui repose sur des situations absurdes et décalées de la vie quotidienne des femmes. En 2008, elle est aussi à l'affiche de six films.

En 2009, elle est membre du jury court métrage du festival de film fantastique Fantastic'Arts. La même année, elle fait une prestation remarquable dans le rôle de la « femme caoutchouc » dans le film de Jean-Pierre Jeunet, Micmacs à tire-larigot. Julie Ferrier est à l'affiche en 2010 du film L'Arnacœur de Pascal Chaumeil, un des plus gros succès du cinéma français de l'année. En mai 2011, elle joue dans L'Amour, la mort, les fringues de Danièle Thompson au théâtre Marigny. Avec Kamel Ouali et Nico Archambault, elle est membre du jury de l'émission diffusée sur NT1 le 16 février 2012 You Can Dance lors des phases de sélection des candidats.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Julie Ferrier dans Paris de Cédric Klapisch (2008).

Doublage[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

À la soirée des César 2009, elle fait une prestation remarquée : pour la remise du César du meilleur court-métrage, Antoine de Caunes, maître de cérémonie, appelle la « révélation de l'année à venir, Sandrine Moulet » (en réalité, Julie Ferrier). Elle apparaît alors sur la scène en robe de soirée, le sein droit à l'air, clin d’œil à Martha, l'un de ses personnages joués sur scène. L'actrice Emma Thompson, présente dans le public, fera même irruption sur scène pour remettre sa robe en place.

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :