Nicole Brossard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Brossard.
Nicole Brossard
Description de cette image, également commentée ci-après
Nicole Brossard lors de la cérémonie de remise de l'Ordre national du Québec en juin 2013.
Naissance (73 ans)
Montréal, (Canada)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Le Centre blanc
Mécanique jongleuse, suivi de Masculin grammaticale
Amantes
Double impression
Le Désert mauve

Nicole Brossard, née à Montréal le , est une poétesse, romancière et dramaturge québécoise, ainsi qu'une féministe engagée et une militante LGBT.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle écrit son premier recueil en 1965, Aube à la saison, et participe à la revue La Barre du jour à laquelle elle reste associée jusqu'en 1979. Elle contribue ainsi au renouveau de la poésie. Le recueil L'écho bouge beau marque une rupture dans l'évolution de sa poésie. Elle participe à de nombreuses manifestations culturelles (récitals poétiques…).

En 1975, elle participe à une rencontre d'écrivains sur la femme. À partir de là, elle s'implique dans la lutte féministe, sa poésie devient plus personnelle. Elle fonde un journal féministe, Les Têtes de pioches, et participe à une pièce de théâtre féministe d'un collectif de femmes La Nef des sorcières qui obtient un gros succès lors des représentations au Théâtre du Nouveau Monde.

En 1982, elle fonde une maison d'édition : L'Intégrale éditrice

Il y a dans son écriture deux pôles : d'une part son modernisme et son avant-gardisme et, d'autre part, une écriture militante plus sensuelle, suggestive, revendiquant la liberté homosexuelle féminine.

Nicole Brossard écrit une poésie de l'objectivité dans laquelle le poète ne fait référence à rien sur lui-même. Son écriture se situe aux antipodes du lyrisme. Après 1980, la subjectivité est remise en valeur, en mettant l'accent sur les revendications et la révolte.

Ses œuvres sont traduites en anglais, allemand, espagnol, portugais, slovène et roumain.

Le fonds d'archives de Nicole Brossard est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Aube à la saison, dans le recueil Trois, Presses de l'A.G.E.U.M, 1965
  • Mordre en sa chair, Éditions Estérel, 1966
  • L'écho bouge beau, Éditions Estérel, 1968
  • Suite logique, Éditions de l'Hexagone, 1970
  • Le Centre blanc, Éditions d'Orphée, 1970 ; réédition augmentée sous le titre Le Centre blanc - poèmes 1965-1975, Éditions de l'Hexagone, coll. « Rétrospectives » no 13, 1978
  • Mécanique jongleuse, suivi de Masculin grammaticale, Éditions de l'Hexagone, 1973
  • La Partie pour le tout, L'Aurore, coll. « Lecture en vélocipède » no 16, 1975
  • L'Amèr, ou le Chapitre effrité', Quinze, 1977 ; réédition, L'Hexagone, coll. « Typo » no 22, 1988
  • D'arc de cycle la dérive, Éditions de la Maison, 1979
  • Amantes, Quinze, coll. « Présence », 1980
  • Double Impression - poèmes et textes 1967-1984, Éditions de l'Hexagone, coll. « Rétrospectives » no 18, 1984
  • L'Aviva, NBJ, 1985
  • Domaine d'écriture, NBJ no 154, 1985
  • Mauve, NBJ, 1985
  • Jeu de lettres, 1986
  • Sous la langue, L'Essentielle, 1987
  • Installations - avec et sans pronoms, Trois-Rivières, Écrits des Forges et Pantin (France), Castor astral, 1989
  • À tout regard : 1989
  • Typhon dru, Paris, Collectif, Générations, 1990
  • La Subjectivité des lionnes : 1990
  • Langues obscures, Éditions de l'Hexagone, coll. « Poésie », 1992
  • La Nuit verte du parc Labyrinthe, Trois, coll. « Topaze », 1992
  • Flesh, Song(e) et promenade, Lèvres urbaines, 1993
  • Vertige de l'avant-scène, Écrits des Forges, 1997
  • Au présent des veines, Écrits des Forges, 1999
  • Musée de l'os et de l'eau, Éditions du Noroît, coll. « Résonance », 1999
  • Cahier de roses & de civilisation, Éditions d'art Le Sabord, 2003 (avec des gravures de Francine Simonin)
  • Je m'en vais à Trieste[2], 2003
  • L'Horizon du fragment, Éditions Trois-Pistoles, coll. « Écrire », 2004
  • Camino à Trieste[2], Écrits des Forges, 2005
  • Après les mots, Écrits des Forges, 2007
  • Musée de l'os et de l'eau, Éditions du Noroît, 2008
  • D'aube et de civilisation - poèmes choisis, 1965-2007, anthologie préparée par Louise Dupré, Montréal, Typo, 2008 (ISBN 978-2-89295-228-5)

Essais[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Un livre, Montréal, Éditions du Jour, coll. « Les Romanciers du jour », no R-70, 1970 ; réédition, Quinze, coll. « Présence », 1980
  • Sold-out (étreinte-illustration), Montréal, Éditions du Jour, coll. « Les Romanciers du jour », no R-90, 1973 ; réédition, Quinze, coll. « Présence », 1980
  • French Kiss (étreinte-exploration), Montréal, Éditions du Jour, coll. « Nouvelle culture », no O-12, 1974 (ISBN 0776006193)
  • Le Sens apparent, Paris, Flammarion, 1980 (ISBN 2-08-064268-5)
  • Picture theory, Montréal, Éditions de l'Hexagone, 1990 (ISBN 2892950406)
  • Journal intime, ou Voilà donc un manuscrit, Montréal, Les Herbes rouges, 1984 (ISBN 2920051091) ; réédition, Les Herbes rouges, 2008 (ISBN 978-2-89419-269-6)
  • Le Désert mauve, Montréal, Éditions de l'Hexagone, coll. « Fictions » no 12, 1987 (ISBN 2890062805) ; réédition, Montréal, Typo, 2009 (ISBN 978-2-89295-249-0)
  • Baroque d'aube, Montréal, Éditions de l'Hexagone, coll. « Fictions » no 82, 1995 (ISBN 2-89006-549-9)
  • Hier, Montréal, Québec/Amérique, coll. « Mains libres », 2001 (ISBN 2-7644-0117-5)
  • La Capture du sombre, Montréal, Leméac, 2007 (ISBN 978-2-7609-3288-3)

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • L'Écrivain in La nef des sorcières

Filmographie[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Nicole Brossard (MSS232) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).
  2. a et b « Traduction et enjeux identitaires dans le contexte des Amériques de Louis Jolicœur, page 46 », sur books.google.fr (consulté le 6 août 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]