Biographie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Biographie (homonymie).

Une biographie (une bio), du grec ancien βίος, « la vie » et γραφή, « écrire », est un écrit qui a pour objet l'histoire d'une vie particulière ou d'un événement boulversant la vie du protagoniste. Elle peut être écrite par la personne elle-même (autobiographie) ou par une autre personne.

Fonctions pour l'auteur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : L'Auteur et l'écriture.

De nombreux facteurs ou une personne peuvent pousser un auteur à rédiger une biographie, parmi lesquels le souhait d'apporter sa propre interprétation à un parcours, la volonté d'affirmer son intérêt pour celui dont on fait la biographie, la volonté de lutter contre l'oubli ou la tentation de s'ériger en gardien de la mémoire tout en laissant un témoignage historique.

Origines et évolution[modifier | modifier le code]

Le genre biographique existe depuis l'Antiquité (le IV° s. av. J.-C., en Grèce) [1], mais le terme biographie n'existe que depuis le XVIIe siècle.

Dans l'Égypte ancienne, la biographie existe sous forme de nécrologies inscrites sur les stèles, où se trouve l'identité et les actions et réalisations du défunt.

Dans l'Antiquité gréco-romaine on trouve des biographies d'hommes illustres pour qu'ils servent d'exemple, de modèle pour faire l'éloge des qualités, montrer les vertus utiles pour la collectivité.

Au Moyen Âge, on trouve des hagiographies (vie exemplaire d'un Saint).

Les biographies d'artistes ne sont apparues que très tardivement, comme en fait foi l'ouvrage de Eduard Maria Oettinger : « Si l'on examine l'ensemble des biographies publiées depuis les origines de l'imprimerie jusqu'au milieu du XXe siècle, on ne compte guère plus de 150 noms d'artistes sur 25000 noms de personnalités ayant fait l'objet d'une monographie[2]. »

Biographie et médias modernes[modifier | modifier le code]

Depuis quelques décennies déjà, de nombreux documentaires retracent, au cinéma ou à la télévision, la vie d'une personnalité. La voix off propose, en général, un récit du même type que celui d'une biographie écrite, accompagné d'images d'archives, de documentations visuelles et sonores. La biographie peut également prendre la forme d'une fiction[3].

Depuis la fin du XXe siècle, le média vidéo, en permettant au plus grand nombre d'accéder au support audiovisuel, renouvelle la forme autobiographique. La forme sonore est également utilisée par des particuliers ; à leur demande, ceux-ci contactent des biographes utilisant la mémoire orale pour constituer l'écriture sonore d'un récit de vie : ce sont des biographies sonores : une voix et des souvenirs enregistrés puis restitués après montage et réalisation sonore.

Démocratisation du fait biographique[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui il semble que chacun, célèbre ou non, souhaite laisser une trace : en témoigne le développement d'entreprises spécialisées, proposant aux particuliers de réaliser leur propre biographie, pour conserver la mémoire de leur vie, dans un but privé ou public. Il s'agit de « films de vie » ou « biographies filmées » ou encore de récits de vie écrits par des écrivains publics, conseils en écriture ou biographes. L’impartialité, la véracité même du récit n’ont plus ici aucune importance : son personnage souhaite voir transcrit le recueil de sa seule parole, donc la vision subjective et personnelle de son histoire. Cette prétention à la subjectivité se retrouve aussi dans la biographie romancée, ou exofiction, en vogue en France depuis 2015.

Types de biographie[modifier | modifier le code]

Biographie factuelle, où il n'y a qu'un récit d'événements et une analyse, par l'auteur, de la vie et de l'œuvre du personnage dont il rapporte la vie. (Romain Gary, le caméléon de Myriam Anissimov)

Biographie romancée, où des événements réels sont mis en reliefs par une reconstitution sous forme de récit. (Napoléon de Max Gallo)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. A. Momigliano, Les origines de la biographie en Grèce ancienne, trad., 1991.
  2. Filippi 2012, p. 191.
  3. Voir par exemple : Sartre, l'âge des passions diffusé en décembre 2006 à la télévision française, téléfilm de Claude Goretta en deux épisodes, avec Denis Podalydès (Sartre) ; Anne Alvarato (Simone de Beauvoir) ; Maya Sansa (Carla) ; Frédéric Gorny (Frédéric)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Florence Filippi, « Les vies de Molière (XVIIIe-XIXe siècles) : du parcours exemplaire à l'hagiographie », dans Martial Poirson, Ombres de Molière, Armand Colin, 2012, 441 p. (lire en ligne), p. 189-210
  • Eduard Maria Oettinger, Bibliographie biographique universelle. Dictionnaire des ouvrages relatifs à l'histoire de la vie publique et privée des personnages célèbres de tous les temps et de toutes les nations depuis le commencement du monde jusqu'à nos jours : contenant : 1) la désignation chronologique de toutes les monographies biographiques ; 2) l'énumération de leurs diverses éditions... ; enrichi du Répertoire des bio-bibliographies générales, nationales et spéciales, Bruxelles, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hermione Lee, Body Parts : Essays on Life-Writing, Chatto & Windus, 2005
  • Hermione Lee, Biography : A Very Short Introduction, Oxford University Press, 2009
  • Jacques Le Goff, « Comment écrire une biographie historique aujourd'hui ? », Le Débat, no 54,‎ mars-avril 1989, p. 48-53
  • (de) Grete Klingenstein, Biographie und Geschichtswissenschaft. Aufsätze zur Theorie und Praxis biograpischer Arbeit, Oldenbourg München,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Répertoires de biographies[modifier | modifier le code]