André Montmorency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André Montmorency
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 77 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

André Montmorency est un acteur et un metteur en scène québécois né à Montréal le et décédé le (à 77 ans) à Montréal[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

André Montmorency œuvre dans le milieu artistique canadien depuis 1957.

Il est surtout connu au Québec, mais a également fait sa marque au Canada anglais comme metteur en scène (À toi pour toujours ta Marie-Lou de Michel Tremblay à Toronto en 1974). Il a fait plusieurs tournées internationales avec le Théâtre du Rideau Vert, notamment à Paris et à Moscou. Il a mis en scène L’heureux stratagème de Marivaux en 1964 (mention honorable d’André Malraux à Paris), de même que Le songe d’une nuit d’été de Shakespeare en 1965. Les Cahiers de théâtre Jeu ont considéré comme la plus inventive des années 1970 sa mise en scène-oratorio de À toi pour toujours ta Marie-Lou pour le TPQ au début des années 1980.

Son plus grand succès en tant qu'acteur de théâtre reste Monsieur Jourdain dans Le Bourgeois Gentilhomme de Molière, qu’il a joué presque 200 fois pour le théâtre du Trident (Québec), le Théâtre Paul Hébert (Île d’Orléans), le TNM (Montréal) et le Centre National des arts (Ottawa), de 1987 à 1989.

À la télévision de Radio-Canada, il a été le héros des enfants rebelles de 1967 à 1978 en interprétant Friponneau dans La Ribouldingue, et celui des homosexuels qui l’idolâtraient dans l'émission Chez Denise, dans laquelle il a joué Christian Lalancette de 1978 à 1983. Pendant 5 ans, de 1998 à 2004, il a interprété Victor dans la télésérie Le Retour sur les ondes de TVA. Durant cette même période, il a été chroniqueur culinaire pour l'émission Flash à TQS et pour le Journal de Montréal.

Il a également joué au cinéma dans Il était une fois dans l'Est (1974), Parlez-nous d'amour (1976), Ding et Dong : le film (1990), Alisée (1991), L'Oreille d'un sourd (1996), Le Petit ciel (1999), Histoires d'hiver (1999) et, tout récemment, dans Mars et Avril (qui sortira à l'automne 2012).

À l’Opéra, il s'est illustré comme metteur en scène et chanteur, notamment dans La veuve joyeuse de Franz Lehar (2002) et dans La Belle Helène de Jacques Offenbach. Il serait trop long et fastidieux d’énumérer ici ses talents de peintre, de polémiste ou de chanteur populaire dans de nombreuses comédies musicales (Des Grenouilles et des Hommes, 1998 et 2007).

Écrivain à ses heures, André Montmorency a publié cinq ouvrages entre 1983 et 2005, dont La Revanche du Pâté chinois qui a confirmé ses talents de gastronome. Il écrit régulièrement ses chroniques Les Montréalités de Momo pour le journal Le Plateau et peint d'une façon boulimique depuis l'arrivée de son alter ego : Pablo van Momo.

Le fonds d'archives d'André Montmorency est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

André Montmonrency meurt le 5 juillet 2016 à l'âge de 77 ans à la suite d'une succession de pleurésies.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

  • Pipandor (série radiophonique) : Colégram

Comme animateur[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Plusieurs trophées jalonnent sa longue carrière, parmi lesquels :

  • 1959 : Best actor Dominion Drama Festival à Toronto
  • 1964 : mention honorable d’André Malraux à Paris pour L’heureux stratagème de Marivaux
  • 1989 : prix de la critique pour Le Roi se Meurt d’Eugène Ionesco au TNM
  • 1990 : Gémeau pour Rira Bien à TVA

Nominations[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Il s'est publiquement déclaré apostat de la foi catholique romaine. Canoe – Infos – Québec-Canada: Montmorency apostasie

  • Naissance : rue St-Timothé, Montréal — Réf. : Documentaire: "BINGO" (Canal HISTORIA)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le comédien André Montmorency est décédé », sur journaldemontreal.com, 5 juillet 2016
  2. Fonds André Montmorency (MSS444) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]