Galaxie de Markarian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Markarian.

Les galaxies de Markarian sont un type de galaxies actives avec un noyau émettant une grande quantité d'ultraviolets (UV) par rapport à d'autres galaxies. Elles sont nommées d'après Benjamin Markarian, qui les a étudiées à partir du début des années 1960. Les entrées du catalogue de Markarian sont présentées sous la forme « Markarian #### ». On s'y réfère fréquemment à l'aide des abréviations Mrk, Mkr, Mkn, et parfois avec Ma, Mk et Mark[1].

Ces galaxies possèdent un noyau de couleur bleue associé à des étoiles de type spectral situé de A à F qui se distingue du reste de la galaxie. La plupart des galaxies de Markarian possèdent des raies d'émission montrant une forte activité énergétique[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dôme de l'observatoire astrophysique de Byurakan.

En 1964, Markarian s'intéresse à ce type de galaxies[4]. Le First Byurakan Survey (FBS) commence ainsi en 1965 à l'Observatoire astrophysique de Byurakan. L'objectif du relevé astronomique est de trouver des galaxies présentant un excès d'ultraviolet[5]. Les installations de l'observatoire permettent de classifier des galaxies jusqu'aux magnitudes de 17,5[4].

Le relevé recense 70 galaxies avec un excès d'UV. C'est alors qu'elles sont désignées « galaxies de Markarian »[4],[6],[7]. Deux autres listes sont réalisées par la suite et portent le nombre de ces galaxies à 302 en 1969[8],[9]. Le FBS poursuit ses observations jusqu'en 1978. Au total, la liste des galaxies de Markarian monte jusqu'à 1 500 galaxies publiée de 1967 à 1981 au travers quinze articles nommés « Galaxies with ultraviolet continuum » dans « Astrophysics »[a], une publication de l'Académie arménienne des sciences[b]. S'y ajoutent au milieu des années 1980, 32 galaxies supplémentaires, numérotés de 9001 à 9032[23]. Une liste complète intitulée « First Byurakan Survey » est diffusée en 1986, incluant les 1500 galaxies d'origines et les 32 nouvelles[24].

Il a été découvert par la suite que onze galaxies recensées possèdent une étoile bleue à l'avant plan, ce qui crée une émission excessive d'UV qui n'est pas engendrée par la galaxie. Ces cas n'entrent donc pas dans la catégorie[25]. De plus, d'autres entrées du catalogue sont dupliquées : Mrk 107/Mrk 20, Mrk 1318/Mrk 49 et Mrk 890/Mrk 503[26].

Une nouvelle étude se consacrant aux objets de plus faible émission est effectué en 2005 sous le nopm de « Second Byurakan Survey » (en référence au « First Byurakan Survey » de 1986), établissant un catalogue de 3563 objets dont 1863 galaxies (SBSG) et 1700 étoiles (SBSS). 761 de ces galaxies sont des noyaux actifs de galaxie (155 galaxies de Seyfert, 596 quasars et 10 blazars)[27],[28],[29].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Distribution des galaxies de Markarian d'après Aladin.

Le catalogue des galaxies inclut le nom, les coordonnées, le type de spectre, la taille observable et le type morphologique de la galaxie[4]. Les lettres « s » (star-like) ou « d » (diffuse) sont généralement utilisées pour caractériser le cœur de la galaxie, avec parfois des classifications hybrides (ds ou sd). un chiffre de 1 à 3 indique la force des émissions d'UV de la galaxie : 1, fort, 2, modéré et 3, faible. La lettre « e » est utilisée si les raies d'émission sont apparentes.

Le catalogue réunit ainsi des objets variés, dont des galaxies de Seyfert, des galaxies à sursauts de formation d'étoiles, des Objet BL Lacertae, des quasars et d'autres types de galaxies actives[25]. Certains rayonnements proviennent de régions HII géantes (Mrk 59, 71, 86b, 94, 256b, 404, 489b, 1039, 1236, 1315 et 1379a[25]). D'autres des jets de gaz chauds engendrés par un trou noir. Pour plusieurs galaxies, le rayonnement provient d'une petite région.

Intérêt scientifique[modifier | modifier le code]

En étudiant les caractéristiques de ces galaxies et en les comparant avec les galaxies « normales », il est possible d'approfondir plusieurs problèmes liés à la classification morphologique, la distribution de diamètres linéaires[Quoi ?], l'activité du noyau galactique, etc. Les objets Markarian révèlent d'importants indices sur ces domaines d'études puisqu'ils englobent une vaste gamme de luminosités, de structures morphologiques et d'activités[30].

Liste[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Astrofizika en russe ( (ISSN 0571-7132)), Astrophysics en anglais ( (ISSN 0571-7256))[10]
  2. En 1967, « Galaxies with ultraviolet continuum I » décrit les galaxies numérotées de 1 à 70[6]. En juillet et octobre 1969, c'est au tour de « Galaxies with ultraviolet continuum II » pour les galaxies numérotées de 71 à 200[8] puis de « Galaxies with ultraviolet continuum III » pour les galaxies numérotées de 201 à 302[9]. En 1971 « Galaxies with ultraviolet continuum IV » décrit les galaxies numérotées de 303 à 401[11]. La publication continue en 1972 avec « Galaxies with ultraviolet continuum V » pour les galaxies numérotées de 402 à 507[12] puis en 1973 avec « Galaxies with ultraviolet continuum VI » pour les galaxies numérotées de 508 à 604[13]. En 1974 les galaxies numérotées de 607 à 700 sont décrites par « Galaxies with ultraviolet continuum VII »[14]. En juillet 1976 les galaxies numérotées de 701 à 797 sont décrites par « Galaxies with ultraviolet continuum VIII »[15] puis en octobre celles numérotées de 798 à 895 le sont par « Galaxies with ultraviolet continuum IX »[16]. En avril 1977 la découverte des galaxies numérotées de 896 à 995 est à son tour publiée dans « Galaxies with ultraviolet continuum X »[17] puis en juillet de la même années « Galaxies with ultraviolet continuum XI » dévoilent celles numérotées de 996 à 1095[18]. En 1979 la liste est complétée par 3 publications successives : « Galaxies with ultraviolet continuum XII » en avril pour les galaxies numérotées de 1096 à 1194[19], « Galaxies with ultraviolet continuum XIII » en juillet pour les galaxies numérotées de 1195 à 1302[20] et « Galaxies with ultraviolet continuum XIV » en octobre pour celles numérotées de 1303 à 1399[21]. Enfin la liste initiale est clôturée par « Galaxies with ultraviolet continuum XV » publié en octobre 1981 et qui décrit les galaxies numérotées de 1400 à 1500[22].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « info cati Mrk$ », Dictionary of Nomenclature of Celestial Objects, SIMBAD, (consulté le 7 novembre 2014)
  2. (en)(en) Gabriel Koioian, Dickinson, D. F., Tovmassian, H., Purton, C. R. et Sramek, R. A., « The Radio Spectra of Markarian Galaxies », The Astrophysical Journal, vol. 203, no 1,‎ , p. 323–328 (DOI 10.1086/154082, Bibcode 1976ApJ...203..323K)
  3. (en)(en) Benjamin Y. Markarian, « NASA Extragalactic Database », Soobshcheniya Byurakan Observatory, vol. 34,‎ , p. 3 (Bibcode 1963SoByu..34....3M)
  4. a b c et d (en)(en) B. E. Markarian, V. A. Lipovetskii, J. A. Stepanian, L. K. Erastova et A. I. Shapovalova, The First Byurkan Survey: A Catalogue of Galaxies with UV-Continuum, vol. 62, (Bibcode 1989SoSAO..62....5M, lire en ligne), p. 5
  5. (en)(en) E. Massaro, A. Mickaelian, R. Nesci et D. Weedman, The Digitized First Byurakan Survey, (ISBN 978-88-548-2421-8, lire en ligne)
  6. a et b (en)(en) B. E. Markarian, « Galaxies with an ultraviolet continuum », Astrofizika, vol. 3,‎ , p. 55 (Bibcode 1967Afz.....3...55M)
  7. (en)(en) B. E. Markarian, Non-stable Phenomena in Galaxies, Yerevan, Publishing House of the Academy of Sciences of Armenian SSR, coll. « IAU Symposium No. 29 »,
  8. a et b (en)(en) Benjamin E. Markarian, « Galaxies with ultraviolet continuum. I », Astrofizika, vol. 5,‎ , p. 443 (Bibcode 1969Afz.....5..443M)
  9. a et b (en)(en) B. E. Markarian, « Galaxies with ultraviolet continuum. II », Astrofizika, vol. 5,‎ , p. 581 (Bibcode 1969Afz.....5..581M)
  10. (en) « Astrophysics journal », sur aras.am (consulté le 22 septembre 2017)
  11. (en)(en) B. E. Markarian, V. A. Lipovetskii et V. A. Lipovetskii, « Galaxies with ultraviolet continuum. IV », Astrofizika, vol. 7,‎ , p. 511 (Bibcode 1971Afz.....7..511M)
  12. (en) B. E. Markarian et V. A. Lipovetskii, « Galaxies with ultraviolet continuum. V », Astrofizika, vol. 8,‎ , p. 155 (Bibcode 1972Afz.....8..155M)
  13. (en)(en) B. E. Markarian et V. A. Lipovetskii, « Galaxies with ultraviolet continuum. VI », Astrofizika, vol. 9,‎ , p. 487 (Bibcode 1973Afz.....9..487M)
  14. (en)(en) B. E. Markarian et V. A. Lipovetskii, « Galaxies with Ultraviolet continuum. VII », Astrofizika, vol. 10,‎ , p. 307 (Bibcode 1974Afz....10..307M)
  15. (en)(en) B. E. Markarian et V. A. Lipovetskii, « Galaxies with ultraviolet continuum. VIII », Astrofizika, vol. 12,‎ , p. 389 (Bibcode 1976Afz....12..389M)
  16. (en) B. E. Markarian et V. A. Lipovetskii, « Galaxies with ultraviolet continuum. IX », Astrofizika, vol. 12,‎ , p. 657 (Bibcode 1976Afz....12..657M)
  17. (en) B. E. Markarian, V. A. Lipovetskii et J. A. Stepanian, « Galaxies with ultraviolet continua. X », Astrofizika, vol. 13,‎ , p. 225 (Bibcode 1977Afz....13..225M)
  18. (en) B. E. Markarian, V. A. Lipovetskii et J. A. Stepanian, « Galaxies with ultraviolet continuum. XI », Astrofizika, vol. 13,‎ , p. 397 (Bibcode 1977Afz....13..397M)
  19. (en) B. E. Markarian, V. A. Lipovetskii et J. A. Stepanian, « Galaxies with ultraviolet continuum. XII », Astrofizika, vol. 15,‎ , p. 201 (Bibcode 1979Afz....15..201M)
  20. (en) B. E. Markarian, V. A. Lipovetskii et J. A. Stepanian, « Galaxies with ultraviolet continuum. XIII », Astrofizika, vol. 15,‎ , p. 363 (Bibcode 1979Afz....15..363M)
  21. (en) B. E. Markarian, V. A. Lipovetskii et J. A. Stepanian, « Galaxies with ultraviolet continuum. XIV », Astrofizika, vol. 15,‎ , p. 549 (Bibcode 1979Afz....15..549M)
  22. (en) B. E. Markarian, V. A. Lipovetskii et J. A. Stepanian, « Galaxies with ultraviolet continuum. XV », Astrofizika, vol. 17,‎ , p. 619 (Bibcode 1981Afz....17..619M)
  23. (en)(en) V. A. Lipovetskii et J. A. Stepanian, « First Byurakan Survey », unpublished,‎
  24. (en)(en) « Frequently Asked Questions: NED and other catalogs », (consulté le 10 décembre 2011)
  25. a b et c (en) « The Data », Atlas and Database of Markarian Galaxies - Petrosian et al. (consulté le 11 décembre 2011)
  26. (en) Petrosian, « The Optical Database » (consulté le 11 décembre 2011)
  27. (en) Stepanian, J. A., « The Second Byurakan Survey. General Catalogue », Revista Mexicana de Astronomía y Astrofísica, vol. 41,‎ , p. 155–368 (Bibcode 2005RMxAA..41..155S)
  28. (en) « info cati SBSS$ », Dictionary of Nomenclature of Celestial Objects, SIMBAD, (consulté le 7 novembre 2014)
  29. (en) « info cati SBSG$ », Dictionary of Nomenclature of Celestial Objects, SIMBAD, (consulté le 7 novembre 2014)
  30. (en) Artashes Petrosian, « MARKARIAN GALAXIES. I. THE OPTICAL DATABASE AND ATLAS » (consulté le 28 novembre 2016)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]