Mas-Grenier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mas-Grenier
Blason de Mas-Grenier
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn-et-Garonne
Arrondissement Montauban
Canton Verdun-sur-Garonne
Intercommunalité Communauté de communes Grand Sud Tarn-et-Garonne
Maire
Mandat
Jean-Claude Toulouse
2014-2020
Code postal 82600
Code commune 82105
Démographie
Gentilé Maséens
Population
municipale
1 366 hab. (2014en augmentation de 22.4 % par rapport à 2009)
Densité 55 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 53′ 29″ nord, 1° 11′ 50″ est
Altitude 108 m (min. : 84 m) (max. : 174 m)
Superficie 24,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Tarn-et-Garonne
City locator 14.svg
Mas-Grenier

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Tarn-et-Garonne
City locator 14.svg
Mas-Grenier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mas-Grenier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mas-Grenier
Liens
Site web http://www.mas-grenier.fr/

Mas-Grenier est une commune française située dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Maséens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située en Lomagne dans la vallée de la Garonne, entre Grisolles et Castelsarrasin.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mas-Grenier
Bourret Montech Finhan
Saint-Sardos Mas-Grenier Monbéqui
Saint-Sardos Verdun-sur-Garonne Verdun-sur-Garonne

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par la Garonne et par le Lambon qui confluent sur la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'abbaye Saint-Pierre du Mas-Garnier ou Mas de Verdun (anciens noms de Mas-Grenier)[1] existait au début du XVIIe siècle : Jean de Bertier, né à Toulouse en 1556, originaire d'une puissante famille parlementaire, chanoine et archidiacre de Toulouse, fut abbé commendataire de Saint-Pierre de Mas-Garnier[1], Saint-Sever de Rustan, Saint-Vincent de Senlis et de l'abbaye Notre-Dame de Lieu-Restauré, aussi évêque de Rieux entre 1602 et sa mort survenue en 1620. Il est attesté comme prieur de Saint-Tutuarn en 1605[2].

Mas-Grenier fut une place de sûreté protestante à partir de 1645.

Abbaye Saint-Pierre

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 500 et 1 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de quinze[3],[4].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la deuxième circonscription de Tarn-et-Garonne de la communauté de communes Grand Sud Tarn-et-Garonne et du canton de Verdun-sur-Garonne. Avant le 1er janvier 2017 elle faisait partie de la communauté de communes Garonne et Gascogne.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Elections municipales de 2014

Elections présidentielles de 2017

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Jean-Claude Toulouse DVG Ancien vice-président de la Communauté de communes Pays de Garonne et Gascogne
1995 2001 Angèle Perri    
1977 1995 Gilbert Delord    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 366 habitants, en augmentation de 22,4 % par rapport à 2009 (Tarn-et-Garonne : 5,26 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 280 1 257 1 350 1 457 1 548 1 619 1 561 1 561 1 528
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 531 1 551 1 467 1 347 1 325 1 282 1 309 1 303 1 288
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 241 1 224 1 173 1 011 1 025 1 013 974 952 966
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
868 881 855 815 837 931 1 040 1 211 1 366
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Aire de production du saint-sardos, vin en AOVDQS.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Mas-Grenier fait partie de l'académie de Toulouse et possède une école maternelle et primaire avec tous les niveaux.

Santé[modifier | modifier le code]

Une pharmacie, médecin.

Culture et festivité[modifier | modifier le code]

École de musique. Les lacs et la Base de loisirs de Saint-Sardos (le lac principal incluant la base de loisirs voit son accès payant lors des vacances d'été) sont à quelques kilomètres de la commune.

Sports[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font par la communauté de communes Grand Sud Tarn-et-Garonne ( anciennement par le SIEEOM de Grisolles-Verdun[10] jusqu'au 1er Janvier 2017 )

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de mas-grenier.svg

* Les armes de Mas-Grenier se blasonnent ainsi : De gueules à la plane d'or, convexe, posée en pal, les poignées à dextre, accostée de deux coquilles d'argent et surmontée de trois fleurs de lis d'or rangées en chef.[11]

Le blason de la ville est constitué de[12] :

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]