Beyonder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Beyonder
Personnage de fiction apparaissant dans
Secret Wars.

Nom original The Beyonder
Alias The Maker (VO) (anciennement le Beyonder) ; Cosmos, Frank, Kosmos, La Créatrice[1]
Naissance Une poche interdimensionnelle appelée « l’Au-delà » (« Beyond » ou « Beyond Realm ») dans la Zone Négative[1]
Sexe Inapplicable
Espèce Entité cosmique de la race des Beyonders (en)[1]
Cheveux Variable
Yeux Variable
Activité Actuellement détenu (Kosmos), ancien étudiant de la vie[1]
Pouvoirs spéciaux Anciennement : manipulation de l'énergie, de la matière et de la réalité à un niveau illimité et infini (omniscient, omnipotent et omniprésent)[1]
Adresse Actuellement: La prison interstellaire du Kyln[1]

Autrefois : dans une autre dimension, puis sur la Terre[1]

Famille Célibataire[1]
Affiliation Détenu du Kyln ; pendant un temps, avait fusionné avec l’Homme-Molécule, mais sont depuis séparés[1]

Créé par Jim Shooter
Mike Zeck
Première apparition (en) Secret Wars vol.1 #1
(mai 1984)

(fr) Spidey no 66
(juillet 1985)[1]

Éditeurs Marvel Comics

Le Beyonder (The Beyonder) est une entité cosmique évoluant dans l’univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Jim Shooter et le dessinateur Mike Zeck, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book Secret Wars (vol.1) #1 en mai 1984.

Ce premier crossover de toutes les séries Marvel a été publié en France à partir de la revue Spidey no 66 en juillet 1985.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Dans un univers de poche (en) circonscrit à l’intérieur de la dimension appelée Zone Négative, les omnipotents et énigmatiques Beyonders (en) créèrent de discrets « paquets » d’énergies permettant d’altérer la réalité et auxquels d’autres personnes pourraient accéder, ces paquets étant contenus dans des champs de force appelés Cubes cosmiques (ou « Unités de Confinement » pour d’autres formes). L’un d’eux, créé par les Skrulls, évolua pour devenir le Shaper of Worlds (en) (le Façonneur de Mondes) ; un autre, créé par l’AIM (Advanced Idea Mechanics) fut manipulé par de nombreux Terriens avant d’évoluer pour devenir Kubik (en)[2].

Lorsque le physicien Owen Reece accéda à l’un de ses paquets d’énergie lors d’un accident électromagnétique, une partie de cette énergie le transforma en l’Homme-Molécule. Le reste de l’énergie finit par acquérir une forme de conscience et d’intelligence, et devint le Beyonder[2].

Dans les premières Guerres Secrètes, le Beyonder, dieu omnipotent à l'intérieur de son univers (« L'Au-delà »), aperçoit la Terre à travers une brèche cosmique ouverte dans le tissu de l’espace-temps créée par l'accident qui transforma Owen Reece. Intrigué, il observe les super-héros et les super-vilains terriens s’affronter. Dans l’espoir de comprendre leurs motivations, il décide de créer un monde de toutes pièces (le « Battleworld ») avant d’y attirer chaque camp en promettant au vainqueur d’exaucer son vœu[1].

Il attire alors à lui les héros et vilains suivants : le Boulet, le Bulldozer, Captain America (Steve Rogers), Captain Marvel (Monica Rambeau), la Chose, Colossus, le Compresseur, Cyclope, le Démolisseur, Diablo (Kurt Wagner), le Docteur Fatalis, le Dr Octopus, l’Enchanteresse, Galactus, la Guèpe, l’Homme-Absorbant, l’Homme-Molécule, Hulk, Iron-Man (Jim Rhodes), Kang le conquérant, le Lézard, Lockheed, Magnéto, Malicia, Miss Hulk, Mr Fantastic, Œil-de-Faucon (Clint Barton), le Professeur X, Spider-Man, Thor, la Torche humaine (Johnny Storm), Tornade, Ultron-11 et Wolverine[1]. Plus tard, les deux camp reçurent des renforts : Spider-Woman (Julia Carpenter) et la guérisseuse Zsaji chez les des héros, et Klaw, Titania (Mary McPherran) et Volcana dans le camps des vilains dirigé par Fatalis[1].

Le Beyonder abandonna par la suite ses sujets d’expérience sur Battleworld, ceux-ci regagnant la Terre par leur propres moyens[1]. Intrigué de ce qu’il avait observé et vécu durant les Guerres secrètes, il se rendit sur Terre afin de côtoyer les humains, pour les étudier et comprendre leurs désirs[1].

L'origine du Beyoonder restait inconnue, mais le Professeur Xavier fut à un moment convaincu qu’au départ, il était un Inhumain mutant dont les pouvoirs s'étaient manifestés lors de son passage dans les brumes tératogènes. Toutefois Flèche Noire, le roi des Inhumains, ne trouva pas trace d’un Inhumain ayant disparu après la révélation de ses pouvoirs.

Lorsqu’il fit l’expérience de la condition humaine dans Secret Wars II, le Beyonder courtisa la mutante Dazzler dont il était tombé amoureux[1]. Il alla même jusqu'à lui léguer la moitié de son pouvoir, faisant d'elle, durant le très court temps de cet échange, la deuxième entité la plus puissante de l'univers Marvel. Cependant, malgré ses pouvoirs, elle le repoussa farouchement, provoquant chez lui une forte dépression nerveuse qui le poussa à partir s'isoler, le plongeant — lui, l'égal d'un dieu — dans une sorte de « chagrin d'amour ».

Par la suite, et durant ses nombreuses aventures, son corps fut détruit à plusieurs reprises mais il le reconstitua à chaque fois avec ses pouvoirs[1].

Pouvoirs et capacités[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Lors de la création du personnage durant les premières Guerres Secrètes, le pouvoir du Beyonder était apparemment sans limites. Omniscient, omnipotent et omniprésent dans son univers où il constitue un tout, il s’avérerait plus puissant encore que Galactus (qu’il parvint sans mal à faire venir sur Battleworld et qu’il terrassa d’une seule projection d’énergie)[1]. Il repoussa Galactus « comme un insecte »[3] et dépassa l'énergie accumulée par le vaisseau-Monde (Taa II) de Galactus[4]. Lors de cet évènement, le Docteur Fatalis, expérimenta les pouvoirs du Beyonder, après les lui avoir volés, et en découvrit toute l’étendue : le Beyonder pouvait lire les désirs de ceux qui l’entouraiant et ses moindres volontés deviennaient réalité. Cela avait toutefois une contrepartie : toutes les pensées — conscientes comme inconscientes — de cet être suprême se réalisaient s’il ne les contrôlait pas. Le maniement du pouvoir du Beyonder exigait donc une concentration constante et une absence totale de désir personnel.

Également pendant cet évènement, Le Beyonder détruisit une galaxie sur un caprice, pour répondre à un de ses besoins[3] et dans un autre épisode, on découvrit qu'il pouvait supprimer la Mort elle-même, ou faire disparaître le diable (Méphisto) et son royaume infernal. Pour y échapper, Méphisto tenta de le battre par la ruse (ce qui démontre son infériorité en termes de puissance pure, y compris sur son propre terrain). Le pouvoir du Beyonder s’exerçait donc dans les autres dimensions.

Même affaibli, le Beyonder était capable de prendre possession d'un être constitué d’ondes sonores tel que Klaw. Sous sa forme humaine (lors de Secret Wars II), son pouvoir était cependant amoindri ; vulnérable, il ressentit une vive douleur lorsque les griffes de Wolverine le lacérèrent ou lorsqu’il chuta du haut d’un immeuble. Il resta toutefois capable de survivre à ces épreuves, bien que cette incarnation le rendit également mortel. Sous cette forme, il lui fut également possible de manipuler la matière et les esprits, et se transporter à des points variés de l’univers. Il pu même affronter et défaire les Célestes.

Remodelage du personnage[modifier | modifier le code]

Après que son créateur, Jim Shooter soit parti de Marvel, l'éditeur Tom DeFalco retravailla le personnage du Beyonder, diminuant considérablement son pouvoir : il n'était plus presque omnipotent, et plusieurs des êtres cosmiques qui auparavant étaient d'un niveau de puissance bien au-dessous de lui furent considérablement augmentés en contrepartie[5],[6],[7],[8].

Néanmoins, le Beyonder conserva ses pouvoirs de déformation de la réalité, lui permettant de contrôler et de manipuler la matière, l'énergie et la réalité à un niveau planétaire, supérieur par rapport aux autres entités, hormis les entités cosmiques les plus puissantes de l'univers Marvel.

À un moment, il créa un univers hors de son propre être[6]. Quand l'Homme-Molécule fit extraire le Beyonder de Kosmos, leur bataille eu lieu dans plus de trois dimensions spatiales et menaça de causer une destruction sur l'ensemble du multivers[7]. Dans l'incarnation de « Maker » (la Créatrice) de Kosmos, celle-ci a été déclarée capable d'inverser ni plus ni moins que le Big Crunch lui-même, essentiellement en faisant s'effondrer l'univers entier sur lui-même[9].

Cependant, son échelle de pouvoir est nettement inférieure à celle du Tribunal Vivant et d’Éternité[6], des Célestes[8] ou de l'Homme-Molécule (quand celui-ci était libéré de ses faiblesses émotionnelles)[7].

Autour du personnage[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Jim Shooter, scénariste de Secret Wars, est également rédacteur en chef de Marvel Comics quand il crée ce personnage omniscient et omnipotent. Les autres auteurs comme John Byrne trouveront que cette toute-puissance enlèvait de l’intérêt à l’histoire. Le personnage sera par la suite ramené à niveau de pouvoir inférieur.

Parodies[modifier | modifier le code]

  • Dans un épisode de Superman de l’éditeur concurrent DC Comics, Mr Mxyztplk se dit « Ben Deroy », une anagramme de « Beyonder ».
  • Spider-Ham (en) est une série parodie de Marvel Comics dans laquelle apparait Bee-Yonder (Peter Porker, the Spectacular Spider-Ham #12).

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Secret Wars #1-12 (1984-1985), Marvel Comics. Publié en France dans Spidey nos 66-77 (Beyonder, voix seulement) et Spidey no 78 (juillet 1986) (Beyonder, forme physique).
  • (en) The Avengers #265 « The Rage of The Beyonder » (mars 1986), par John Buscema et Roger Stern[1].
  • Nova no 148 (mai 1990) (en tant que Cube cosmique)[1]
  • Nova no 174 (juillet 1992, épisodes de (en) Fantastic Four (vol.1) #351 ; l'épisode Fantastic Four Annual #23 reste inédit en France) (en tant que Kosmos)[1]
  • (Créatrice) aucune apparition en France[1].

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Le Beyonder fait une unique apparition dans la série télévisée d'animation Spider-Man, l'homme araignée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u et v « Encylopédie - Créatrice (la) (le Beyonder) », marvel-world.com (consulté le 11 juin 2018).
  2. a et b « Maker » (The Beyonder) sur Marvel.com (consulté le 11 juin 2018).
  3. a et b (en) Marvel Super Heroes Secret Wars #1, Marvel Comics.
  4. (en) Marvel Super Heroes Secret Wars #10, Marvel Comics.
  5. (en) Official Handbook of the Marvel Universe (vol.2) #7 (juin 1986), Marvel Comics.
  6. a, b et c (en) Fantastic Four #319 (1988), Marvel Comics.
  7. a, b et c (en) Fantastic Four Annual #27 (1994), Marvel Comics.
  8. a et b (en) Fantastic Four Annual #23 (1990), Marvel Comics.
  9. (en) Thanos #10-12, Marvel Comics.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]