Leschaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leschaux
Col de Leschaux (900 m).
Col de Leschaux (900 m).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Annecy
Canton Seynod
Intercommunalité Grand Annecy
Maire
Mandat
Catherine Bouvier
2014-2020
Code postal 74320
Code commune 74148
Démographie
Gentilé Leschaliens
Population
municipale
287 hab. (2014)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 46′ 25″ nord, 6° 07′ 36″ est
Altitude Min. 756 m – Max. 1 666 m
Superficie 12,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Leschaux

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Leschaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Leschaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Leschaux

Leschaux est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Leschaux se trouve dans le massif des Bauges, sur les pentes du Semnoz, au sud d'Annecy.

La Touvière et les Salles, petits lieux-dits des alentours, font partie de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Viuz-la-Chiésaz Saint-Eustache Rose des vents
Gruffy N La Chapelle-Saint-Maurice
O    Leschaux    E
S
Allèves Bellecombe-en-Bauges (Savoie)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dérivé de l'expression patoisante « La Cha », il désigne les pâturages de montagnes d'accès difficile et maigres en végétation. Chaux, en ancien français, signifie lieu improductif.

Située sur les flancs du Semnoz, la commune de Leschaux, qui doit son nom à une famille de petits seigneurs, « les Chaux », s’est installée au col du même nom, seul accès routier au cœur des Bauges depuis le lac d’Annecy. Aujourd’hui, Leschaux est une porte d’accès au sommet du Semnoz et à sa station de ski, et souhaite valoriser sa situation de belvédère du lac.

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Léshô (graphie de Conflans) ou Leschâlx (ORB)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce sont les archives familiales et paroissiales qui nous permettront d'écrire une histoire de Leschaux : Charvin, Christophe (+) 1627, Collomb, Dussollier, Lyonnaz Perroux, Vagnard, Vagnard Sâtre...

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
... ... Pierre Todeschini ... ...
mars 2001 mars 2014 Gérard Collomb ... ...
mars 2014 en cours Catherine Bouvier ... ...
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Leschaliennes et les Leschaliens[2], en patois les Lardaires. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 287 habitants, en augmentation de 9,54 % par rapport à 2009 (Haute-Savoie : 7,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
297 297 312 317 371 408 346 358 378
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
374 382 355 368 330 339 326 312 280
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
250 252 245 236 218 221 161 169 108
1982 1990 1999 2007 2011 2014 - - -
172 214 257 274 269 287 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Agriculture de montagne : fromage, élevage, forêts ;
  • tourisme ;
  • petits commerçants ;
  • artisans ;
  • emplois sur Annecy.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre Lamy (1909-1944), une figure annécienne de la résistance intérieure française, abattu par quatre soldats allemands au col de Leschaux, le et enterré sur place.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église placée sous le patronage de saint Jean-Baptiste. Le nouvel édifice, de style néoroman, est construit selon les plans de l'architecte Mangé entre 1893 et 1896. En réalité, seul l'extérieur appartient au style néoroman, tandis que l'intérieur se rattache au style néogothique[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel, Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et Lac d'Annecy (Tome III), Roanne, Éditions Horvath, , 422 p. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 21-25, « Les cantons d'Annecy - Annecy-le-Vieux - Seynod », p. 160-161, « Leschaux ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 12
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou
  2. « Leschaux », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 16 février 2017), Ressources - Les communes.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. Françoise Dantzer, Les Bauges : Terre d'art sacré, La Fontaine de Siloé, coll. « Les Savoisiennes », , 251 p. (ISBN 978-2-8420-6272-9), p. 74.