Mûres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mûres
Le château de Pierrecharve posé sur la Pierre Chauve.
Le château de Pierrecharve posé sur la Pierre Chauve.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Annecy
Canton Rumilly
Intercommunalité Grand Annecy
Maire
Mandat
David Dubosson
2014-2020
Code postal 74540
Code commune 74194
Démographie
Gentilé Mûrain(e)s
Population
municipale
682 hab. (2014)
Densité 130 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 48′ 24″ nord, 6° 02′ 21″ est
Altitude Min. 380 m – Max. 593 m
Superficie 5,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Mûres

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Mûres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mûres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mûres
Liens
Site web mures.fr

Mûres est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie du pays de l'Albanais et du canton d'Alby-sur-Chéran.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Alby-sur-Chéran Viuz-la-Chiésaz Rose des vents
N
O    Mûres    E
S
Héry-sur-Alby Gruffy

Toponymie[modifier | modifier le code]

Mûres est un toponyme qui trouve son origine avec le fruit de la ronce, la mûre[1].

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Mure , selon la graphie de Conflans[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Mûres fait partie du Canton de Rumilly, qui compte selon le redécoupage cantonal de 2014 29 communes[3]. Avant ce redécoupage, la commune appartenait au canton d'Alby-sur-Chéran, dont Alby-sur-Chéran était le chef-lieu.

La commune appartient depuis le au Grand Annecy suite au regroupement territorial. La Communauté de communes du Pays d'Alby-sur-Chéran, créée en 1993[4] et qui fait suite à différents syndicats communaux (Syndicat Intercommunal pour le Développement Économique du Canton d'Alby, Syndicat Intercommunal pour l'Équipement Scolaire du Canton d'Alby, Syndicat Intercommunal pour le Ramassage des Élèves du Canton d'Alby). On retrouve ainsi les onze communes de l'ancien canton d'Ably-sur-Chéran.

Mûres relève de l'arrondissement d'Annecy et de la deuxième circonscription de la Haute-Savoie.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ?  ? Robert Daviet    
mars 2001 mai 2012 Jean-Pierre Buguet NI  
juin 2012 en cours Jean-Baptiste Bourgeois NI  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Mûres sont appelés les Mûrain(e)s[5].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 682 habitants, en diminution de -0,87 % par rapport à 2009 (Haute-Savoie : 7,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
308 266 328 324 422 430 467 504 500
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
510 490 453 459 465 412 402 360 378
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
321 325 325 332 288 280 290 264 266
1982 1990 1999 2008 2013 2014 - - -
320 472 650 680 686 682 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église dédiée à saint Donat, intérieur de style baroque, retable à voir.
  • Le château de Pierrecharve est situé tout près d'Alby, dans une boucle du Chéran, il est un des sept châteaux protégeant le passage du Chéran à Alby-sur-Chéran. Il est perché sur un rocher de molasse de 40 m de haut, la pierre chauve, au milieu d'un pré en forme de croissant de lune. On ne connaît pas sa date de construction, mais on sait qu'il existait au XIIe siècle. La base du château, taillée dans le rocher, laisse supposer qu'il pouvait y avoir à l'origine un habitat troglodyte. Il n'en reste aujourd'hui qu'une tour dominant la rivière. Il pourrait originellement s'agir d'une maison forte qui contrôlait le passage d'un très ancien pont de bois démontable en cas d'invasion. Il existe un projet de réhabilitation mené par une association locale, « les Compagnons du Château de Pierrecharve », en partenariat avec, entre autres, la commune de Mûres, le PNR des Bauges, les services archéologiques de la Haute-Savoie, l'association Alby Animation Médiévale.
  • Le moulin de Mûres, construit de 1868 à 1870.

Économie[modifier | modifier le code]

Commune à caractère pastoral, 4 exploitations agricoles, tournées vers la production de lait (AOC abondance et reblochon). Plusieurs entreprises de premier et second œuvre. Commune en TPU (taxe professionnelle unifiée au niveau communauté de communes du Pays d'Alby).

Évènements[modifier | modifier le code]

  • « Fête des Tracteurs » créée en 2004 par le maire Jean-Pierre Buguet en collaboration avec l'Amicale des Sapeurs Pompiers de Mûres : concentration des tracteurs agricoles de la commune le dernier dimanche du mois d'août, animations par les associations et les élus de la commune. Animation musicale le samedi soir après le repas savoyard.
  • Concert de la Saint-Nicolas organisé par l'association Animûres.
  • Fête du Hameau de Chessy le 1er week-end de septembre, mise en route du Four banal « Farnier », réunion de tous les habitants du hameau.
  • Week-end vannerie au printemps organisé par Animûres.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel, Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et Lac d'Annecy (Tome III), Roanne, Éditions Horvath, , 422 p. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 215-218, « Le canton d'Alby-sur-Chéran », p.242 « Mûres ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. D'après Henry Suter, « Mûres », Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, sur le site d'Henry Suter, « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs » - henrysuter.ch, 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009) (consulté le 22 septembre 2016).
  2. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 13
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  3. « Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie », Légifrance, (consulté en octobre 2014).
  4. « Les 11 communes membres de la Communauté de Communes du Pays d'Alby » (consulté le 15 mars 2015).
  5. « Mûres », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 22 septembre 2016), Ressources - Les communes.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .