Fillière (Haute-Savoie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fillière.

Fillière
Fillière (Haute-Savoie)
L'église Saint-Maurice-et-Saint-François-de-Sales.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Annecy
Canton Annecy-le-Vieux
Intercommunalité Grand Annecy
Maire
Mandat
Christian Anselme
2017-2020
Code postal 74370 et 74570
Code commune 74282
Démographie
Population
municipale
9 104 hab. (2015)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 59′ 52″ nord, 6° 14′ 52″ est
Altitude Min. 489 m
Max. 2 004 m
Superficie 119,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Fillière

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Fillière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fillière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fillière
Liens
Site web www.commune-filliere.fr

Fillière est, depuis le , le nom temporaire d'une commune nouvelle française située dans le département de la Haute-Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle devrait changer de nom pour Val-Glières dès l'acceptation de sa demande par le Conseil d'État[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La gare de Saint-Martin-Bellevue, fermée en 2010, est située sur le territoire communal, dans la commune déléguée de Saint-Martin-Bellevue. À proximité, sur le territoire de Groisy, se trouve la gare de Groisy - Thorens - la-Caille, faisant référence à la commune déléguée de Thorens-Glières. Ces deux gares seront desservies par le Léman Express fin 2019.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est née du regroupement des communes d'Aviernoz, d'Évires, des Ollières, de Saint-Martin-Bellevue et de Thorens-Glières qui deviennent des communes déléguées, le [2]. Son chef-lieu se situe à Thorens-Glières.

Aviernoz, Evires, Les Ollières, Saint-Martin-Bellevue conservent notamment l'état civil et la délivrance d'avis en matière d'urbanisme.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Thorens-Glières
(siège)
74282 CC du Pays de Fillière 63,05 3 163 (2014) 50


Aviernoz 74022 CC du Pays de Fillière 15,90 897 (2014) 56
Évires 74120 CC du Pays de Fillière 19,49 1 415 (2014) 73
Les Ollières 74204 CC du Pays de Fillière 11,64 852 (2014) 73
Saint-Martin-Bellevue 74245 CC du Pays de Fillière 9,33 2 587 (2014) 277

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Période Identité Étiquette Qualité
3 janvier 2017 en cours Christian Anselme[3] DVD  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2015, la commune comptait 9 104 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015
9 104
(Sources : Insee à partir de 2015[4].)

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Projet Commune nouvelle - Thorens-Glières », sur thorens-glieres.fr (consulté le 16 septembre 2018)
  2. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Arrete.
  3. « Christian Anselme, premier maire de la commune nouvelle », sur ledauphine.com, (consulté le 3 janvier 2017).
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour l'année 2015.