Laurent Luyat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laurent Luyat
Image illustrative de l'article Laurent Luyat
Laurent Luyat lors d'une édition de Village Départ.

Naissance (50 ans)
Grenoble (Isère)
Nationalité Française
Profession Journaliste sportif, animateur de radio et de télévision
Médias
Média principal Télévision
Pays Drapeau de la France France
Télévision France Télévisions (2000-)
Fonction Présentateur des grands évènements sportifs
Autres médias Europe 1 (2001-2008)

Laurent Luyat, né le à Grenoble (Isère), est un journaliste sportif, animateur de radio et de télévision français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurent Luyat passe son baccalauréat scientifique à Grenoble au Lycée des Eaux Claires avant de s'installer à Paris.

Depuis 2000, il est journaliste sportif au sein du service des sports de France Télévisions et présente les grands évènements sportifs diffusés sur France 2 et France 3 : Jeux olympiques (depuis 2000), Tournoi de tennis de Roland-Garros (depuis 2003), Tour de France (depuis 2005), finale du Super Bowl (2006 à 2009), Tournoi des Six Nations (en 2012)...

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Il débute en effectuant des piges pour le journal Le Progrès[1]. Puis, il rejoint à Radio France à Grenoble. À France Bleu, il couvre l’équipe de foot de Grenoble pour commenter les matchs durant trois ans[1].

Après une période de six mois sans avoir de travail, il fait un passage à Fréquence Nord, avant de revenir en Isère à France 3 Alpes[1]. Il fait quelques piges, il présente la météo des neiges puis le journal régional de 1996 à 1998[1].

Télévision[modifier | modifier le code]

Présentateur des grands évènements sportifs[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

En 2000, il intègre les services des sports de France Télévisions. Pour les Jeux olympiques de Sydney le directeur des sports, Patrick Chêne, décide qu'il présentera la tranche de la nuit à Sidney. Pierre Sled et Gérard Holtz devait présenter les autres tranches. Cependant, en janvier 2000, Patrick Chêne est remplacé par Charles Biétry qui décide de virer Pierre Sled tandis que Gérard Holtz est lui appelé pour présenter le Journal de 13 heures sur France 2. Conséquence, Laurent Luyat se retrouve seul à la présentation qu'il partage finalement avec le journaliste Christophe Josse[1].

En février 2002, il présente Les matins de Salt Lake City entre 10h45 et 11h30 sur France 3 et Les midis de Salt Lake City entre 12h20 et 12h50 sur France 2 durant les Jeux olympiques d'hiver de Salt Lake City[2],[3].

En août 2004, il présente les après-midi et soirées des Jeux olympiques d'Athènes sur France 2 et France 3 avec Serge Simon[4],[5].

En février 2006, il présente les Jeux olympiques d'hiver de Turin sur France 2 et France 3[6].

En août 2008, il présente les soirées des Jeux olympiques de Pékin en alternance avec Lionel Chamoulaud sur France 2 et France 3[7].

En février 2010, il présente les Jeux olympiques d'hiver de Vancouver sur France 2 et France 3. Chaque soir à 18 heures, il anime l'émission Avancouver sur France 2[8].

En août 2012, il présente les Jeux olympiques de Londres de 19h30 à 1h du matin sur France 2 et France 3[9].

En février 2014, il présente les fins d'après-midi Jeux olympiques d'hiver à Sotchi de 17h à 20h45 sur France Télévisions, et une émission quotidienne Un soir à Sotchi, de 23h à 23h45, co-présenté avec Patrick Montel, qui propose de revoir et analyser toutes les images clefs de la journée[10].

En août 2016, il présente les soirées des Jeux olympiques de Rio de 18h à 23h sur France 2 et France 3[11]. En septembre 2016, il présente les soirées des Jeux paralympiques de Rio sur France 4 et France 2[12].

Autres évènements[modifier | modifier le code]
Laurent Luyat à Rodez le 17 juillet 2010 après y avoir animé son émission Village départ sur France 3 lors du Tour de France 2010.

En 2001 et 2002, il présente chaque soir le Journal de Roland-Garros durant les Internationaux de France de tennis. En 2003, il succède à Gérard Holtz à la présentation du direct en continu depuis la terrasse du court central[13]. Il assure les transitions entre les matchs du tournoi et reçoit des invités sur le plateau. Il est accompagné de différents consultants ː Cédric Pioline et Henri Leconte en 2003, Sarah Pitkowski de 2007 à 2008, Tatiana Golovin de 2009 à 2013, Amélie Mauresmo ou Patrice Dominguez en 2014, Justine Henin en 2015 et Mary Pierce en 2017. En 2016, les consultants de France Télévisions sont présents en alternance.

Durant la coupe du monde de rugby 2003, il présente trois émissions ː Le journal de la Coupe du Monde, le rendez-vous quotidien qui résume la journée, Le Rugby Club avec Serge Simon, magazine à dominante technique et XV à 15 aussi avec Serge Simon, émission décalée d'1 h 30 avec Pierre Albaladejo, Daniel Herrero et Richard Pool-Jones[14].

De Janvier 2004 à 2005, il anime l'émission dominicale Stade 2, seul jusqu'à l'été 2004, puis en alternance avec François Brabant la saison suivante. De 2005 à 2016, il anime l'émission Village Départ durant le Tour de France sur France 3[15]. De 2006 à 2009, il présente la finale de Super Bowl sur France 2. De 2008 à 2013, il présente l'émission Paris sportifs et Côté match sur France 2.

En 2010, il présente la Coupe du monde de football en Afrique du Sud en 2010 sur France 2. En 2011, il présente la Coupe du monde de rugby en Nouvelle-Zélande en 2011 sur France 2.

À partir de 2017, il succède à Gérard Holtz à la présentation de Vélo Club, chaque jour, après les étapes du Tour de France[16].

Radio[modifier | modifier le code]

De juillet 2001 à mai 2008, il anime sur la radio Europe 1 avec Hervé Kerivel les multiplex de football les vendredi et samedi[17]. À cette date, il est remplacé par Alexandre Ruiz, transfuge de Canal+.

Émissions présentées[modifier | modifier le code]

Évènements sportifs couverts[modifier | modifier le code]

Engagement[modifier | modifier le code]

Laurent Luyat est un très fervent supporter du Grenoble Foot 38, dont son père a été un dirigeant dans les années 1970[1].

Distinction[modifier | modifier le code]

En décembre 2010, Laurent Luyat reçoit le Prix du commentateur sportif décerné par l'association des écrivains sportifs[21]. Ce prix est décerné à un journaliste, professionnel, commentateur audiovisuel, aux connaissances et au jugement appréciés qui, dans ses interventions sur le sport, se sera exprimé avec le souci constant de respecter les règles de la langue française[22].

Livres[modifier | modifier le code]

  • Laurent Luyat, Village Départ : 10 ans de fête et d'émotions, Vilo - Ramsay, , 260 p., 23 x 2,4 x 17 cm (ISBN 2812200456, EAN 978-2812200458)
  • Laurent Luyat, Les coups du sport : Spécial Euro,1960-2016, Les exploits - Les coulises - Les insolites, Ramsay, , 240 p., 28 x 23,4 x 2,4 cm (ISBN 2812200545, EAN 978-2812200540)

Cinéma[modifier | modifier le code]

En 2008, il participe au film Affaire de famille de Claus Drexel, dans le rôle du commentateur sportif.

Musique[modifier | modifier le code]

En janvier 2010, Laurent Luyat se lance dans la musique avec sa chanson No Sport, No Stress[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b, c, d, e et f « Laurent Luyat: « Quand on aime le GF38, c’est pour la vie » », sur lesportdauphinois.com,
  2. « LA FRANCE EN PISTE À SALT LAKE CITY », sur www.jeunes.gouv.fr (consulté le 13 août 2016)
  3. « Avec Céline Géraud, sur la piste blanche de la nuit », sur www.ladepeche.fr, (consulté le 14 août 2016)
  4. « Jeux Olympiques d'Athènes », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le 13 août 2016)
  5. « Laurent Luyat aux JO », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le 13 août 2016)
  6. « Les Jeux Olympiques de Turin en pleine lucarne », sur www.linternaute.com, (consulté le 13 août 2016)
  7. « Jeux Olympiques de Pékin : le dispositif de France télévisions. », sur www.leblogtvnews.com, (consulté le 13 août 2016)
  8. « Vancouver 2010 : Laurent Luyat remplace Julien Courbet à 18 heures », sur www.toutelatele.com,
  9. « Le dispositif de France Télévisions pour les JO de Londres », sur www.lezappingdupaf.com,
  10. Florent Thion, « France télévisions dévoile son dispositif pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Sotchi », sur neige-et-glace.fr,
  11. Candice Dupret, « Jeux Olympiques 2016 : Découvrez le dispositif de France Télévisions ! Gérard Holtz n'y sera pas (MAJ) », sur www.programme-tv.net,
  12. « Les Jeux Paralympiques sur France Télévisions », sur sport.francetvinfo.fr, Francetv Sport,
  13. « Roland-Garros, le dispositif est en place », sur www.20minutes.fr, (consulté le 13 août 2016)
  14. « France Télévisions : exposition record - Coupe du Monde de Rugby 2003 », sur www.ladepeche.fr, (consulté le 13 août 2016)
  15. Denis Slagmulder, « Laurent Luyat et "Village départ" : "C'est un vrai divertissement" », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  16. « Un été très sport sur France Télévisions », sur sport.francetvinfo.fr, Francetv Sport, (consulté le 24 mai 2017)
  17. (fr) « EXCLUSIF: Laurent Luyat devrait quitter Europe 1 », sur jeanmarcmorandini.com,
  18. François Artigas, « «Objectif Londres» : Laurent Luyat prépare les J.O. », sur www.telecablesat.fr,
  19. « Téléthon 2012 : détail des programmes de France télévisions samedi 8 décembre. », sur www.leblogtvnews.com,
  20. « Le programme détaillé du Téléthon 2016 ce week-end sur France 2 et France 3. », sur www.leblogtvnews.com,
  21. « Laurent Luyat meilleur commentateur sportif en 2010 », sur teleobs.nouvelobs.com,
  22. « Prix du commentateur sportif », sur ecrivains-sportifs.fr, Association des écrivains sportifs (consulté le 4 mai 2017)
  23. Mathilde Saez, « Laurent Luyat : Son clip "No Sport" », sur programme-tv.net,