Richard Pool-Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Richard Pool-Jones

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance 22 octobre 1969
à Londres (Angleterre)
Taille 1,90 m
Position Troisième ligne aile
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
1991-1997
1997-2002
Biarritz olympique
Stade français
 
 
 
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1998 Drapeau : Angleterre Angleterre 1 (0)
Carrière d'entraîneur
Période Équipe  
2012-2013 Stade français

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Richard Pool-Jones, né le 22 octobre 1969 à Londres (Angleterre), est un joueur de rugby à XV ayant joué avec l'équipe d'Angleterre en 1998, évoluant au poste de troisième ligne (1,88 m et 103 kg).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il s'exile en France pour ses études, et fait une première saison en 1991 au Biarritz olympique où il perd une finale de championnat contre le RC Toulon en 1992.

Le , il joue son premier match avec les Barbarians français contre le XV du Président à Grenoble. Les Baa-Baas s'imposent 92 à 34[1]. Le , il est invité une deuxième fois avec les Barbarians français pour jouer contre l'Australie à Clermont-Ferrand. Les Baa-Baas s'inclinent 26 à 43[2].

Richard Pool-Jones se lance, dès 1995, dans l'édition à Biarritz.

Après une longue blessure, il revient au rugby en 1997 pour jouer avec le Stade français Paris. Cette saison se termine par un titre de champion de France en 1998. Il reçoit également lors de cette année son unique cape internationale le , à l'occasion d'un match contre l'équipe d'Australie. Il n'a pas été sélectionné par la suite, il faut dire que les Anglais ont reçu une correction (0-76) contre l'Australie.

En juin 1999, il participe à la tournée des Barbarians français en Argentine. Il est titulaire contre le Buenos Aires Rugby Club à San Isidro. Les Baa-Baas s'imposent 52 à 17[3]. Puis, il est remplaçant contre les Barbarians Sud-Américains à La Plata. Il remplace en cours de jeu Serge Betsen. Les Baa-Baas français s'imposent 45 à 28[4].

Il gagnera un second titre de champion de France en 2000. Et disputera une finale de coupe d'Europe perdue contre Leicester en 2001.

En novembre 2001, il connaît une dernière sélection avec les Barbarians français contre les Fidji à Toulon[5]. Les Baa-Baas s'inclinent 17 à 15[6].

En 2002, il met un terme à sa carrière et retourne au Pays basque où il poursuit ses affaires dans l'édition. Il est, depuis 2003, président et actionnaire d'Optimisa, courtier en service d'impression. Il dirige également Brennus SSII, éditeur de logiciels de gestion de prépresse, et Diadem, agence référence dans le packaging, la gestion d'images 3D et l'agence digitale[7].

En 2003, Richard Pool-Jones est consultant pour RMC Info[8] et France 2[9] à l'occasion de la Coupe du monde de rugby en Australie. Après ce mondial, il intervient ponctuellement dans divers émissions de RMC (Intégrale Sport, Viril mais correct, Direct Laporte) et commente les grandes rencontres de rugby. Pour la Coupe du monde 2007 en France[10] et celle de 2011 en Nouvelle-Zélande[11], il est l'un des membres de la « Dream Team RMC » avec Vincent Moscato, Serge Simon, Thomas Lombard, Philippe Saint-André, Bernard Laporte, Sébastien Chabal ou encore Denis Charvet.

En juin 2011, il est devenu le vice-président du Stade français au terme d'une opération de sauvetage au cours de laquelle il est allé convaincre la famille Savare, propriétaire de l'imprimerie Oberthur, de s'investir dans le club de la capitale.

À la suite de l'éviction de Michael Cheika en mai 2012, Richard Pool-Jones en devient le directeur sportif. À l'issue de la saison 2012-2013 où le Stade français termine à une piètre 10e place dans le Championnat de France et perd en finale de Challenge européen contre Leinster, Pool-Jones est remplacé par Gonzalo Quesada mais il retrouve néanmoins son poste de vice-président.

En 2016, il devient aussi consultant pour SFR Sport 2, nouvelle chaîne détentrice des droits télé du Championnat d'Angleterre de rugby à XV en France[12]. Il participe notamment, chaque lundi, à l'émission Entre les potos, présentée par Christophe Cessieux.

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Division Poste Classement Coupe d'Europe Challenge Européen
2012 - 2013 Stade français Drapeau de la France France Top 14 Directeur sportif 10e - Défaite en finale

Palmarès[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Barbarian Rugby Club vs XV du Président », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 18 décembre 2016)
  2. « Barbarian Rugby Club vs Australie », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 18 décembre 2016)
  3. « Buenos Aires vs Barbarian Rugby Club », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 20 décembre 2016)
  4. « Barbarians Sud-Américains vs Barbarian Rugby Club », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 20 décembre 2016)
  5. « Des Barbarians fantômes », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi,‎ (consulté le 12 décembre 2016)
  6. « Barbarian Rugby Club vs Fidji », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 12 décembre 2016)
  7. (fr) Biarritz : le sort de Graphipole se joue à la cour d'appel Sud Ouest
  8. (fr)Coupe du monde de rugby: le dispositif de RMC Info Le Fil Radio
  9. (fr)France Télévisions : exposition record La Dépêche du Midi
  10. (fr) Du 7 septembre au 20 octobre, RMC sera "LA radio officielle" de la Coupe du Monde de Rugby Télé Satellite
  11. (fr) Télés et radios entrent en mêlée Le Parisien
  12. « PSA et Betsen, nouveaux consultants rugby de SFR Sport », sur www.lequipe.fr,‎ (consulté le 1er septembre 2016)