Anne-Sophie Lapix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anne-Sophie Lapix
Image illustrative de l'article Anne-Sophie Lapix
Anne-Sophie Lapix lors du Banquet des 5 000, sur le parvis de l'hôtel de ville de Paris en octobre 2012.

Naissance (43 ans)
Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Journaliste
Autres activités Animatrice de télévision
Années d'activité Depuis 1996
Médias
Média principal Télévision
Pays Drapeau de la France France
Télévision France 5
France 2
Fonction Présentatrice de C à vous (France 5)
Présentatrice de Mots croisés (France 2)

Anne-Sophie Lapix, née le à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques)[1], est une journaliste et animatrice de télévision française.

Après six ans passés à la rédaction de LCI, elle rejoint M6 en 2005 pour présenter Zone interdite et les informations. En 2006, elle devient la joker des journaux du week-end de TF1, puis en 2008, elle prend les rênes du magazine politique Dimanche + sur Canal+. Depuis 2013, elle anime l'émission C à vous sur France 5, et de septembre 2014 à juin 2015, Mots croisés sur France 2.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Ses parents Claude Lapix, entrepreneur en bâtiment, et Claudine, psychologue de formation, se séparent quand elle a 9 ans[1]. Elle suit comme sa sœur Gaëlle, d'un an son aînée, des cours de danse classique et quinze ans de musique classique, cette dernière devenant professeur de musique[2].

À l'âge de 10 ans, elle veut déjà devenir journaliste. Avec ses copines, elle crée un journal Le Monde vu par des enfants qu'elles vendent 5 francs dans les rues de Saint-Jean-de-Luz[1].

Après un Bac C préparé au lycée privé Saint-Thomas-d'Aquin de Saint-Jean-de-Luz, elle entre à l'Institut d'études politiques de Bordeaux (section service public) en 1990 dans le but d’intégrer le Centre de formation des journalistes (CFJ)[3].

En 1994, profitant d’un partenariat entre l’IEP de Bordeaux et l’université de Bristol, elle passe une année Erasmus à Bristol (Angleterre) pour étudier les sciences politiques[1]. En 1996, elle sort diplômée à la fois de l’IEP de Bordeaux et du CFJ de Paris (spécialité télévision[4], promotion 1996[5]).

Carrière[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ses études, elle est pigiste pour le quotidien Sud Ouest à l'été 1995 et stagiaire pigiste pour France 3 Lorraine Champagne-Ardenne durant l'été 1996[3]. Lors d'un stage de trois semaines à TV8 Mont-Blanc, elle présente son premier journal en remplacement du présentateur absent[6].

D’octobre 1996 à avril 1999, elle est présentatrice et intervieweuse sur la chaîne économique Bloomberg TV[3].

Remarquée par Jean-Claude Dassier, alors directeur de LCI, elle intègre la chaîne d'information en continu en 1999 pour y présenter le journal[7]. Parallèlement, de 2001 à 2002, elle travaille pour l'émission Sortie en salle sur Cinéstar, et présente une quotidienne en juin 2002 lors du Festival de Cannes[7]. En septembre 2004, elle co-anime le Grand Journal de LCI[8] avec Damien Gravelet[3].

Pendant l'été 2005, elle rejoint M6 pour devenir la nouvelle présentatrice et rédactrice en chef du magazine de reportages Zone interdite après Bernard de La Villardière[9]. À partir de janvier 2006, elle présente Le 12:50, le nouveau journal télévisé de la mi-journée diffusé du lundi au vendredi[10]. Le 2 mai, elle inaugure 13h10 le Mag, un nouveau magazine quotidien à la suite du 12:50[11]. Mais quelques jours plus tard, il est annoncé qu'elle quitte la chaîne pour TF1[12]. Mélissa Theuriau lui succède à la présentation de Zone interdite[13] et Nathalie Renoux au 12:50[14].

À la rentrée de septembre 2006, elle devient le joker de Claire Chazal à la présentation des journaux télévisés du week-end de TF1 (succédant ainsi à Laurence Ferrari)[12]. Elle coprésente aussi l'émission dominicale de reportages Sept à huit avec Harry Roselmack[15]. Elle présente son premier JT le 5 janvier 2007[16].

En juin 2008, elle démissionne de TF1 pour succéder à Laurence Ferrari (qui, elle, revient sur TF1) à la tête du magazine politique Dimanche + sur Canal+[17]. De septembre 2010 à juin 2012, elle présente aussi un journal télévisé sur Canal+ le dimanche midi vers 12 h 45 dans le cadre de Dimanche +[18]. À la rentrée 2012, Dimanche + est déplacé à 14 h 20, un horaire moins stratégique[19].

À la rentrée 2013, elle quitte Canal+ pour remplacer Alessandra Sublet aux commandes de l'émission C à vous sur France 5[20]. Le jeudi 29 août 2013, Maxime Saada, directeur général adjoint de Canal+, confirme que la chaîne porte plainte contre Anne-Sophie Lapix pour avoir fait la promotion de C à vous alors qu'elle était encore sous contrat avec Canal+[21]. Le 19 septembre 2013, Canal+ est débouté et condamné à 5 000 € de frais de remboursement[22].

De septembre 2014 à juin 2015, elle remplace Yves Calvi dans Mots croisés sur France 2 tout en continuant de présenter C à vous'[23].

Le 11 janvier 2015, à la suite de l'attentat contre Charlie Hebdo du 7 janvier, elle co-anime avec Patrick Cohen et Nagui une soirée de soutien au journal intitulée « Je suis Charlie » sur France 2, France Inter, France Culture, France Bleu, TV5 Monde et la RTBF[24].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le 26 juin 2010, elle se marie avec le publicitaire Arthur Sadoun, son compagnon depuis deux ans, à la mairie du 16e arrondissement de Paris[25]. Elle est la mère de deux garçons nés respectivement en 2003 et 2005 d'une précédente relation[26].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Laurence Durieu, « Anne-Sophie Lapix », sur VSD,‎ .
  2. Emmanuel Galiero et Nicolas Vollaire, « Exclu ! Confidences d'Anne-Sophie Lapix », sur Le Figaro,‎ .
  3. a, b, c et d « Biographie d'Anne-Sophie Lapix », sur Première (consulté le 3 mars 2012).
  4. « Anne-Sophie Lapix revient sur ses années d'études bordelaises », sur lamphibordelais.fr,‎ .
  5. « Anne-Sophie Lapix - Annuaire en ligne des anciens élèves », sur ancienscfj.com (consulté le 23 septembre 2012).
  6. Carine Didier, « Anne-Sophie Lapix : « Mon premier JT était horrible » », sur Le Parisien,‎ .
  7. a et b « Biographie d'Anne-Sophie Lapix », sur TV Magazine (consulté le 14 janvier 2015).
  8. Raphaël Weckerlé, « Anne-Sophie Lapix, le joker séduction de l’info de TF1 », sur toutelatele.com,‎ .
  9. « Anne-Sophie Lapix intègre Zone interdite », sur TV Magazine,‎ .
  10. Benoit Daragon, « Anne-Sophie Lapix : « Je ne suis pas fascinée par l'audience » », sur Ozap,‎ .
  11. « M6 lance un magazine quotidien d'information », sur Stratégies,‎ .
  12. a et b Julien Lalande, « TF1 confirme l'arrivée d'Anne-Sophie Lapix », sur Ozap,‎
  13. « Mélissa Theuriau reprend Zone interdite », sur TV Magazine,‎ .
  14. « Nathalie Renoux remplacera Anne-Sophie Lapix au "12 50" », sur Ozap,‎ .
  15. Julien Lalande, « Anne-Sophie Lapix et Harry Roselmack présenteront "Sept à huit" », sur Ozap,‎ .
  16. Steven Bellery, « Anne-Sophie Lapix présentera le JT de TF1 ce soir », sur Ozap,‎ .
  17. Julien Thomas, « Anne-Sophie Lapix quitte TF1 pour Canal + », sur Télé Loisirs,‎ .
  18. J.-F.T., « La belle journaliste reprend les manettes de l'actu », sur Gala,‎ .
  19. « Dimanche+ : le rendez-vous politique de Canal+ déplacé à 14h20 », sur Première,‎ .
  20. « Anne-Sophie Lapix remplace Alessandra Sublet dans "C à vous" », sur Le Figaro,‎ .
  21. E.L., « En froid avec Canal+, Anne-Sophie Lapix est "enfin libre !" », sur Télé Loisirs,‎ .
  22. Julien Bellver, « Canal+ perd son procès contre Anne-Sophie Lapix », sur PureMédias,‎ .
  23. « Anne-Sophie Lapix prend les rênes de "Mots croisés" », sur Le Point,‎ .
  24. Guillaume Denis, « Soirée « Je suis Charlie » sur France 2 : quelle audience pour Nagui, Anne-Sophie Lapix et Patrick Cohen ? », sur toutelatele.com,‎ .
  25. Marie-Pierre Gröndhal, « Arthur et Anne-Sophie, enfants de la télé et de la pub », sur Paris Match,‎ .
  26. « Biographie d'Anne-Sophie Lapix », sur Gala (consulté le 28 juin 2010)
  27. « Anne-Sophie Lapix meilleur intervieweur 2012 », sur 20 minutes,‎ .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]