Anne-Sophie Lapix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anne-Sophie Lapix
Image illustrative de l'article Anne-Sophie Lapix
Anne-Sophie Lapix lors du Banquet des 5 000, sur le parvis de l'hôtel de ville de Paris en octobre 2012.

Naissance (43 ans)
Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Journaliste
Autres activités Animatrice de télévision
Années d'activité Depuis 1996
Médias
Média principal Télévision
Pays Drapeau de la France France
Télévision France 5
France 2
Fonction Présentatrice de C à vous (France 5)
Présentatrice de Mots croisés (France 2)

Anne-Sophie Lapix, née le à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques)[1], est une journaliste et animatrice de télévision française.

Après six ans passés à la rédaction de LCI, elle rejoint M6 en 2005 pour présenter Zone interdite et les informations. En 2006, elle devient la joker des journaux du week-end de TF1, puis en 2008, elle prend les rênes du magazine politique Dimanche + sur Canal+. Depuis 2013, elle anime l'émission C à vous sur France 5, et de septembre 2014 à juin 2015, Mots croisés sur France 2.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Ses parents Claude Lapix, entrepreneur en bâtiment, et Claudine, psychologue de formation, se séparent quand elle a 9 ans[1]. Elle suit comme sa sœur Gaëlle, d'un an son aînée, des cours de danse classique et quinze ans de musique classique, cette dernière devenant professeur de musique[2].

À l'âge de 10 ans, elle veut déjà devenir journaliste. Avec ses copines, elle crée un journal Le Monde vu par des enfants qu'elles vendent 5 francs dans les rues de Saint-Jean-de-Luz[1].

Après un Bac C préparé au lycée privé Saint-Thomas-d'Aquin de Saint-Jean-de-Luz, elle entre à l'Institut d'études politiques de Bordeaux (section service public) en 1990 dans le but d’intégrer le Centre de formation des journalistes (CFJ)[3].

En 1994, profitant d’un partenariat entre l’IEP de Bordeaux et l’université de Bristol, elle passe une année Erasmus à Bristol (Angleterre) pour étudier les sciences politiques[1]. En 1996, elle sort diplômée à la fois de l’IEP de Bordeaux et du CFJ de Paris (spécialité télévision[4], promotion 1996[5]).

Carrière[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ses études, elle est pigiste pour le quotidien Sud Ouest à l'été 1995 et stagiaire pigiste pour France 3 Lorraine Champagne-Ardenne durant l'été 1996[3]. Lors d'un stage de trois semaines à TV8 Mont-Blanc, elle présente son premier journal en remplacement du présentateur absent[6].

D’octobre 1996 à avril 1999, elle est présentatrice et intervieweuse sur la chaîne économique Bloomberg TV[3].

Remarquée par Jean-Claude Dassier, alors directeur de LCI, elle intègre la chaîne d'information en continu en 1999 pour y présenter le journal[7]. Parallèlement, de 2001 à 2002, elle travaille pour l'émission Sortie en salle sur Cinéstar, et présente une quotidienne en juin 2002 lors du Festival de Cannes[7]. En septembre 2004, elle co-anime le Grand Journal de LCI[8] avec Damien Gravelet[3].

Pendant l'été 2005, elle rejoint M6 pour devenir la nouvelle présentatrice et rédactrice en chef du magazine de reportages Zone interdite après Bernard de La Villardière[9]. À partir de janvier 2006, elle présente Le 12:50, le nouveau journal télévisé de la mi-journée diffusé du lundi au vendredi[10]. Le 2 mai, elle inaugure 13h10 le Mag, un nouveau magazine quotidien à la suite du 12:50[11]. Mais quelques jours plus tard, il est annoncé qu'elle quitte la chaîne pour TF1[12]. Mélissa Theuriau lui succède à la présentation de Zone interdite[13] et Nathalie Renoux au 12:50[14].

À la rentrée de septembre 2006, elle devient le joker de Claire Chazal à la présentation des journaux télévisés du week-end de TF1 (succédant ainsi à Laurence Ferrari)[12]. Elle coprésente aussi l'émission dominicale de reportages Sept à huit avec Harry Roselmack[15]. Elle présente son premier JT le 5 janvier 2007[16].

En juin 2008, elle démissionne de TF1 pour succéder à Laurence Ferrari (qui, elle, revient sur TF1) à la tête du magazine politique Dimanche + sur Canal+[17]. De septembre 2010 à juin 2012, elle présente aussi un journal télévisé sur Canal+ le dimanche midi vers 12 h 45 dans le cadre de Dimanche +[18]. À la rentrée 2012, Dimanche + est déplacé à 14 h 20, un horaire moins stratégique[19].

À la rentrée 2013, elle quitte Canal+ pour remplacer Alessandra Sublet aux commandes de l'émission C à vous sur France 5[20]. Le jeudi 29 août 2013, Maxime Saada, directeur général adjoint de Canal+, confirme que la chaîne porte plainte contre Anne-Sophie Lapix pour avoir fait la promotion de C à vous alors qu'elle était encore sous contrat avec Canal+[21]. Le 19 septembre 2013, Canal+ est débouté et condamné à 5 000 € de frais de remboursement[22].

De septembre 2014 à juin 2015, elle remplace Yves Calvi dans Mots croisés sur France 2 tout en continuant de présenter C à vous'[23].

Le 11 janvier 2015, à la suite de l'attentat contre Charlie Hebdo du 7 janvier, elle co-anime avec Patrick Cohen et Nagui une soirée de soutien au journal intitulée « Je suis Charlie » sur France 2, France Inter, France Culture, France Bleu, TV5 Monde et la RTBF[24].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2003, elle subit les harcèlements d'un individu, Jean-Loup Hahn[25], qui la menace de mort par courriel et lui envoie une enveloppe avec de la poudre blanche (du chlore pour piscine et non de l'anthrax comme suspecté), ce qui vaut à ce dernier d'être condamné en octobre 2005 à six mois de prison ferme pour menaces de mort réitérées et violences avec préméditation par le tribunal de Nanterre. La journaliste témoigne en 2009 lors du procès où cet homme comparaît pour avoir tué en 2005 Julia Bastide, une étudiante de sa promotion à l'IUT d'Orléans-La-Source, qu'il harcelait depuis près de deux ans[26].

Le 26 juin 2010, elle se marie avec le publicitaire Arthur Sadoun, son compagnon depuis deux ans, à la mairie du 16e arrondissement de Paris[27]. Elle est la mère de deux garçons nés respectivement en 2003 et 2005 d'une précédente relation[28]. Elle pratique le tennis.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Laurence Durieu, « Anne-Sophie Lapix », sur VSD,‎ .
  2. Emmanuel Galiero et Nicolas Vollaire, « Exclu ! Confidences d'Anne-Sophie Lapix », sur Le Figaro,‎ .
  3. a, b, c et d « Biographie d'Anne-Sophie Lapix », sur Première (consulté le 3 mars 2012).
  4. « Anne-Sophie Lapix revient sur ses années d'études bordelaises », sur lamphibordelais.fr,‎ .
  5. « Anne-Sophie Lapix - Annuaire en ligne des anciens élèves », sur ancienscfj.com (consulté le 23 septembre 2012).
  6. Carine Didier, « Anne-Sophie Lapix : « Mon premier JT était horrible » », sur Le Parisien,‎ .
  7. a et b « Biographie d'Anne-Sophie Lapix », sur TV Magazine (consulté le 14 janvier 2015).
  8. Raphaël Weckerlé, « Anne-Sophie Lapix, le joker séduction de l’info de TF1 », sur toutelatele.com,‎ .
  9. « Anne-Sophie Lapix intègre Zone interdite », sur TV Magazine,‎ .
  10. Benoit Daragon, « Anne-Sophie Lapix : « Je ne suis pas fascinée par l'audience » », sur Ozap,‎ .
  11. « M6 lance un magazine quotidien d'information », sur Stratégies,‎ .
  12. a et b Julien Lalande, « TF1 confirme l'arrivée d'Anne-Sophie Lapix », sur Ozap,‎
  13. « Mélissa Theuriau reprend Zone interdite », sur TV Magazine,‎ .
  14. « Nathalie Renoux remplacera Anne-Sophie Lapix au "12 50" », sur Ozap,‎ .
  15. Julien Lalande, « Anne-Sophie Lapix et Harry Roselmack présenteront "Sept à huit" », sur Ozap,‎ .
  16. Steven Bellery, « Anne-Sophie Lapix présentera le JT de TF1 ce soir », sur Ozap,‎ .
  17. Julien Thomas, « Anne-Sophie Lapix quitte TF1 pour Canal + », sur Télé Loisirs,‎ .
  18. J.-F.T., « La belle journaliste reprend les manettes de l'actu », sur Gala,‎ .
  19. « Dimanche+ : le rendez-vous politique de Canal+ déplacé à 14h20 », sur Première,‎ .
  20. « Anne-Sophie Lapix remplace Alessandra Sublet dans "C à vous" », sur Le Figaro,‎ .
  21. E.L., « En froid avec Canal+, Anne-Sophie Lapix est "enfin libre !" », sur Télé Loisirs,‎ .
  22. Julien Bellver, « Canal+ perd son procès contre Anne-Sophie Lapix », sur PureMédias,‎ .
  23. « Anne-Sophie Lapix prend les rênes de "Mots croisés" », sur Le Point,‎ .
  24. Guillaume Denis, « Soirée « Je suis Charlie » sur France 2 : quelle audience pour Nagui, Anne-Sophie Lapix et Patrick Cohen ? », sur toutelatele.com,‎ .
  25. Patricia Jolly, « Jean-Loup Hahn, ou l'itinéraire d'un harceleur précoce qui s'est mué en assassin », sur Le Monde,‎ .
  26. « Jean-Lou Hahn, un accusé "harceleur, froid, calculateur" », sur LCI,‎ 1er avril 2009.
  27. Marie-Pierre Gröndhal, « Arthur et Anne-Sophie, enfants de la télé et de la pub », sur Paris Match,‎ .
  28. « Biographie d'Anne-Sophie Lapix », sur Gala (consulté le 28 juin 2010)
  29. « Anne-Sophie Lapix meilleur intervieweur 2012 », sur 20 minutes,‎ .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]