Patrick Chêne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chêne (homonymie).
Patrick Chêne
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Patrick Chêne, né le à Lyon, est un journaliste français qui a travaillé principalement sur France télévision, où il a notamment commenté le Tour de France entre 1989 et 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Scolarisé au lycée lyonnais Sainte-Marie Lyon, puis diplômé de droit, Patrick Chêne commence sa carrière journalistique en 1977 en tant que pigiste au Progrès de Lyon. Il passe aux dépêches, puis à la section sports du journal[1].

Parcours à la télévision[modifier | modifier le code]

En 1982, il entre au journal L'Équipe, puis en 1985 à la télévision sur Antenne 2 en tant que journaliste pour Stade 2[2].

Il a commenté le Tour de France de 1989 à 2000 en compagnie de Robert Chapatte, puis de Bernard Thévenet[3].

Patrick Chêne est nommé directeur des sports d'Antenne 2 et présente Stade 2 de mars 1992 à juillet 1995[4], avant de passer au journal télévisé de 13 heures sur France 2 de 1995[5] à 1998. Il a ensuite été directeur du service des sports de France Télévisions de 1998 à 2000, succédant à Jean Réveillon[4].

De 1997 à 1999 il coanime le Téléthon avec Sophie Davant. Il coanime Les Trésors du monde avec Nathalie Simon en 1994[4].

Fondateur-dirigeant de Sporever[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté France Télévisions en 2000, il fonde et dirige le groupe Sporever spécialisé dans l'édition et la production de contenus[6].

Il a été également présentateur de l'émission Histoires de Sport sur Orange sport.

Retour à la télévision[modifier | modifier le code]

Depuis septembre 2010, Patrick Chêne a pris le relais de Pierre Sled - également un ancien présentateur de Stade 2 - sur La Chaîne Parlementaire pour la présentation de Politique Matin, le « petit déjeuner politique » de la chaîne[7]. Il est également producteur exécutif de l'émission[8].

À la rentrée 2012, Patrick Chêne crée une chaîne de télévision consacrée à l'actualité sportive, Sport365[9] où il anime l'émission Incognito[10].

En juillet 2015, Patrick Chêne annonce qu'il quitte Politique Matin et La Chaîne parlementaire mais que l'émission continue[11].

Arts et spectacles[modifier | modifier le code]

En 2009, il écrit une pièce de théâtre, C'est pas gagné, dont les principaux interprètes sont sa fille Juliette et son gendre Jean-Charles Chagachbanian. Devant le succès des représentations, une tournée est organisée jusqu'en 2011[12].

Il a écrit quatre téléfilms dont un policier dans la série Les Cinq Dernières Minutes : Un mort sur les pavés. L'action se déroule pendant le Paris-Roubaix et Patrick Chêne y apparaît dans son propre rôle[12].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Patrick Chêne est le père de cinq enfants. L'une de ses filles, Juliette, est une actrice, connue notamment pour le rôle de Juliette Frémont dans le feuilleton Plus belle la vie[12].

Sa nièce, Astrid Veillon, est également actrice, et connue surtout pour son rôle dans Quai numéro un[13].

Il s'est installé dans le Vaucluse pour devenir vigneron, il cultive des vignes près du Mont Ventoux[14].

Parcours à la radio[modifier | modifier le code]

Patrick Chêne a été dirigeant de radio. En effet, le , la station de radio Sport O’FM, qui deviendra plus tard Europe 1 Sport, est mise en redressement judiciaire. Différents projets de reprise sont proposés et c'est le projet de Patrick Chêne du groupe Sporever avec Sport FM qui est retenu. Patrick Chêne revend cependant rapidement Sport FM au groupe Contact en août 2003.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Patrick Chêne a reçu quatre Sept d'or :

  • Sept d'or du meilleur journaliste sportif (1993)[15]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Patrick Chêne, le retour aux sources », sur Bienpublic.co, .
  2. « Patrick Chêne nouveau journaliste de Stade 2 », sur Ina.fr, .
  3. « Patrick Chêne ne commentera plus le Tour », sur Ladepeche.fr, .
  4. a, b et c Raphael Garrigos, « Télévision. Il quitte la direction des sports de France Télévision pour monter un portail sur le Net. Patrick Chêne change de terrain. », sur Liberation.fr, .
  5. Jean-Philippe Pisanias, « Patrick Chêne, homme-tronc du 13h. Le journaliste sportif présente le journal de F2 et reçoit Chirac ce midi », sur Liberation.fr, .
  6. Bruno Bouvet, « Patrick Chêne s'est installé dans la bulle Internet », sur La-croix.com, .
  7. Olivier Zilbertin, « Patrick Chêne : « Ici, on reçoit ceux qui n’ont pas accès au 20 heures » », sur Lemonde.fr, .
  8. « Politique matin : Patrick Chêne rejoint LCP dès le 6 septembre 2010 », .
  9. Damien Mercereau, « Patrick Chêne lance Sport365, une chaîne dédiée au sport », sur Lefigaro.fr.
  10. Natalie Lhoste-Gautron, « Patrick Chêne sera à l’antenne sur Sport 365 », sur Programme.tv, .
  11. « LCP Assemblée nationale », sur lcp.fr, (consulté le 9 juillet 2015).
  12. a, b et c « Patrick Chêne : le journaliste de LCP met en scène la pièce C’est pas gagné ! avec sa fille Juliette Chêne », sur Premiere.fr, .
  13. « Biographie : Astrid Veillon », sur Gala.fr.
  14. « Qui sommes-nous ? | Domaine Dambrun », sur domainedambrun.fr (consulté le 10 novembre 2016)
  15. « LES 7 D'OR », sur Ina.fr, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]