Marion Rousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marion Rousse
Marion Rousse.JPG
Marion Rousse en 2016
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes professionnelles
Principales victoires

Marion Rousse, née le à Saint-Saulve (Nord), est une coureuse cycliste et consultante de télévision française. En 2012, elle est devenue championne de France sur route[1],[2].

Elle est la cousine des frères David et Laurent Lefèvre ainsi que d'Olivier Bonnaire, tous trois anciens coureurs professionnels[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Marion Rousse est née dans une famille où le cyclisme est une institution. Son père a pratiqué le vélo pendant une vingtaine d'années et trois de ses cousins, David et Laurent Lefèvre et Olivier Bonnaire sont d'anciens coureurs professionnels[4]. Elle reste fidèle à la tradition familiale en commençant le vélo à 6 ans au vélodrome de Roubaix[4]. Elle a fait ses études à Cambrai. En , elle rencontre Tony Gallopin, également cycliste professionnel. Ils se marient en 2014, et se séparent en 2019 après 12 ans de vie commune[5],[6],[7]. En 2020, elle est en couple avec Julian Alaphilippe[8].

Marion Rousse portant le maillot de championne de France en 2013.

Elle passe professionnelle à 19 ans en 2011. Elle court alors dans l'équipe Vienne Futuroscope. L'année suivante, elle devient championne de France sur route[4]. Âgée de 20 ans, elle reçoit ce titre pour les catégories élites et espoirs. En 2013, elle signe chez Lotto Belisol Ladies. Fin 2015, à seulement 24 ans, elle décide d'arrêter sa carrière cycliste[9] pour se consacrer à sa reconversion en consultante à la télévision[10].

Après un premier passage dans l'émission Les Rois de la Pédale en tant qu'invitée, Guillaume Di Grazia, rédacteur en chef du cyclisme sur Eurosport, lui propose de devenir consultante sur la chaîne à l'occasion de la Vuelta 2013[10]. De 2013 à 2016, elle est ainsi consultante pour Eurosport[11], elle participe notamment à l'émission Les Rois de la Pédale[9]. Dans le même temps, elle est aussi hôtesse sur le podium du Tour de France, elle remet le prix de la combativité Antargaz au coureur désigné le plus méritant du jour par un jury[9]. En 2017, elle reste ambassadrice du prix de la combativité Antargaz et devient membre du jury qui choisit le Super Combatif du Tour de France, mais ne participe plus au podium protocolaire.

En 2017, elle quitte Eurosport pour rejoindre France Télévisions. Elle commente sa première course sur France 3 en compagnie d'Alexandre Pasteur, également en provenance d'Eurosport, et Laurent Jalabert à l'occasion du Paris-Roubaix 2017[12]. Elle poursuit ensuite cette activité notamment sur les compétitions féminines. Elle est consultante chaque année sur le Tour de France où elle commente l'étape et participe chaque jour au Vélo Club de Laurent Luyat. Elle intervient aussi parfois dans Stade 2 (France 2) et Tout le sport (France 3)[13]. En , elle revient à Eurosport pour commenter en direct des épreuves non retransmises par le service public, notamment les étapes du Tour d'Espagne[14].

En 2019, elle devient directrice adjointe du Tour de La Provence[15].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Championnat de France - Dames : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 24 juillet 2018)
  2. « Rousse, un nouvel espoir », L'Équipe, (consulté le 24 juillet 2018).
  3. « Marion Rousse, pédale douce », sur liberation.fr, (consulté le 22 juillet 2017).
  4. a b et c « Marion Rousse, la consultante de France Télé ? », sur parismatch.com, Paris Match, (consulté le 21 juillet 2017).
  5. « Tony Gallopin et Marion Rousse se sont mariés », sur lequipe.fr, (consulté le 22 octobre 2014)
  6. « Marion Rousse : son mari Tony Gallopin le plus compliqué à interviewer », sur Purepeople.com, (consulté le 29 juillet 2019)
  7. « CYCLISME . Marion Rousse et Tony Gallopin, c'est fini ! », sur ledauphine.com (consulté le 9 février 2020)
  8. « Cyclisme : Julian Alaphilippe confiné avec Marion Rousse », sur leparisien.fr, (consulté le 16 avril 2020)
  9. a b et c « Tour de France 2016 : pourquoi Marion Rousse est-elle hôtesse sur le podium ? », sur telestar.fr, Télé Star, (consulté le 19 mars 2017).
  10. a et b « Tour de France 2018. Marion Rousse : « C’est un truc de fou ! » », Ouest-France, (consulté le 24 juillet 2018)
  11. « À Grand-Fayt, la famille Rousse suit le Tour... et surtout Marion, consultante », sur lavoixdunord.fr, La Voix du Nord, (consulté le 19 mars 2017)
  12. Olivier Perrier, « Alexandre Pasteur, un vrai passionné de vélo au micro de France Télévisions », sur lederailleur.fr, (consulté le 9 avril 2017).
  13. « Tour de France : ça bouge à France Télévisions », sur tvmag.lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 19 mars 2017).
  14. Nicolas Messant, « Tour d’Espagne 2019 : Dispositif et Programme TV sur Eurosport », sur mediasportif.fr, (consulté le 26 août 2019).
  15. Ludovic Ferro, « Cyclisme : Marion Rousse, ancienne championne de France, nouvelle directrice-adjointe du Tour de La Provence », sur laprovence.com, La Provence, (consulté le 24 janvier 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :