Lancia Aurelia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lancia Aurelia
B10, B20, B24, B50, B52
Lancia Aurelia B24 Spider cabriolet Pininfarina

Marque Drapeau : Italie Lancia
Années de production 1950 à 1958
Production 18419 exemplaires
Classe GT
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Premier V6 de série du monde
Position du moteur Avant
Cylindrée 1754 à 2451 cm3
Puissance maximale 56 à 75 ch
Poids et performances
Poids à vide 1050 à 1080 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé Mario Boano/Ghia
Cabriolet Pininfarina
Chronologie des modèles
Précédent Lancia Aprilia Lancia Flaminia Suivant

La Lancia Aurelia est une automobile du constructeur automobile italien Lancia. Modèle haut de gamme, devenu automobile de collection mythique, construit entre 1950 et 1958 en plusieurs versions avec le premier moteur V6 de série du monde, elle remporte avec un succès dominant de nombreuses courses et rallyes. Sa version Formule 1 Lancia D50, est championne du monde de Formule 1 1956 avec la Scuderia Ferrari et Juan Manuel Fangio. Son nom est inspiré de la Via Aurelia, voie romaine entre Rome et la Côte d'Azur en France

Histoire[modifier | modifier le code]

Conçue par Gianni Lancia (fils du fondateur de la marque Vincenzo Lancia), et par l'ingénieur en mécanique Vittorio Jano, elle est présentée en 1950, et est considérée comme un des chefs-d'œuvre automobile, devenu un mythe des années 1950.

La première version B10, est une berline quatre portes et cinq ou six places, équipée du premier moteur V6 de série du monde, à 60°, entièrement en aluminium, alésage de 70 mm, course de 76 mm, cylindrée de 1 755 cm3, pour une puissance de 56 ch à 4 400 tr/min.

Remplaçante des Lancia Aprilia, elle concurrence directement avec son luxe et son confort Mercedes-Benz, et les Alfa Romeo 1900 (un des joyaux de voiture sportive de l'industrie italienne de l'époque).

Compétition automobile[modifier | modifier le code]

La Lancia Aurelia est le premier modèle de la marque à obtenir de nombreux succès sportifs importants au niveau international, après les résultats prometteurs de l'Aprilia cependant gâchés par les années de guerre. Les qualités de la voiture se sont vérifiées dès ses premières participations avec alors la très placide berline B10 (au moteur de 1 755 cm3), mais le plein succès devint éclatant lorsqu'en 1951 sortit la version B20 Coupé 2 litres; puis s'enchaînèrent les succès de la B21, et en 1953 ceux de la version B20 équipée d'un moteur de 2,5 litres.

Premier moteur V6 de série de l'histoire de l'automobile
B10, berline, première voiture de série au monde, équipée d'un moteur V6
B20 Coupé (anglaise), Mille Miglia Historiques 2012
B24 du road movie culte Le Fanfaron de Dino Risi en 1962
B24 spider Pininfarina
B24 S, avec hard top, 1958, estimée 270 à 320000 € au concours d'élégance Villa d'Este 2015

Victoires notoires[modifier | modifier le code]

La Lancia Aurelia domine quasiment sans partage le monde transalpin des courses sur route durant la première moitié des années 1950, dès 1951.

Lancia / Ferrari D50 Formule 1[modifier | modifier le code]

En 1954 la Scuderia Lancia présente la Lancia D50, monoplace de Formule 1, dérivée de la berline Aurelia, pour contrer la domination Mercedes de l'époque.

Équipée d'un moteur V8 2 500 cm3 de 253 ch, elle est pilotée par Alberto Ascari au Grand Prix automobile d'Espagne en octobre 1954. Après un départ en pole position, il s'adjuge le record du tour mais est contraint à l'abandon à la suite d'un incident de course. Au volant de cette monoplace, il remporte les GP de Turin et de Naples mais pour une raison inconnue, sa voiture sort de la piste et tombe dans la mer au Grand Prix automobile de Monaco du 22 mai 1955. Lancia, alors en faillite, suspend toute participation en Formule 1 et cède ses moteurs à la Scuderia Ferrari qui remporte le Championnat du monde de Formule 1 1956 avec Juan Manuel Fangio.

Cinéma et bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Elle apparaît au cinéma en 1956 dans le film culte des années 1950 Et Dieu… créa la femme de Roger Vadim, avec le milliardaire Curd Jürgens qui tente de séduire Brigitte Bardot en vain, avec une Lancier Aurelia B24 coupé cabriolet à Saint-Tropez.

Une B24 spider cabriolet est utilisée pour le road movie culte du cinéma italien des années 1950, Le Fanfaron de Dino Risi en 1962.

Le dessinateur de bande dessinée Hergé s'inspire de sa propre Aurélia B20 Coupé, pour la dessinée dans Les Aventures de Tintin :

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • B10 : berline 4 portes type B10 - C180
    • Longueur : 4,418 m
    • Largeur : 1,534 m
    • Hauteur : 1,50 m
    • Empattement : 2,85 m
    • Poids : 1 080 kg
    • Cylindrée : 1 754 cm3
    • Puissance : 56 ch
  • B12 : berline 4 portes type B10 - C180
    • Longueur : 4,48 m
    • Largeur : 1,56 m
    • Hauteur : 1,50 m
    • Empattement : 2,85 m
    • Poids : 1 080 kg
    • Cylindrée : 2 266 cm3
    • Puissance : 87 ch
  • B20 : coupé 2 portes type B20 - C180A
    • Longueur : 4,29 m
    • Largeur : 1,55 m
    • Hauteur : 1,36 m
    • Empattement : 2,65 m
    • Poids : 1 050 kg
    • Cylindrée : 1 991 cm3
    • Puissance : 75 ch

Production[modifier | modifier le code]

Première et seconde série, dates de commercialisation :

  • B10 (1 755 cm3) : mai 1950 à mars 1954, berline,
  • B20 (1 991 cm3) : avril 1951 à avril 1953, coupé,
  • B20 (2 451 cm3) : avril 1953 à avril 1958, coupé,
  • B21 (1 991 cm3) : avril 1951 à mars 1954, berline,
  • B15 (1 991 cm3) : avril 1952 à juin 1953 limousine 7 places,
  • B22 (1 991 cm3) : octobre 1952 à décembre 1956, coupé,
  • B12 (2 266 cm3) : avril 1954 à avril 1957, berline,
  • B24 (2 451 cm3) : avril 1954 à avril 1958, spider.

Production totale  :

  • 1950 : 1 296
  • 1951 : 4 723
  • 1952 : 4 714
  • 1953 : 2 373
  • 1954 : 1 569
  • 1955 : 2 047
  • 1956 : 376
  • 1957 : 596
  • 1958 : 507
  • Total : 18 419 exemplaires

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]