Italcementi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Italcementi
logo de Italcementi

Création 1864
Dates clés 1992 : rachat de Ciments Français

2015 : rachat par HeidelbergCement Group

Forme juridique S.p.A. - S.A.
Slogan A world class local business
Siège social Bergame, Drapeau de l'Italie Italie
Direction Carlo Pesenti
Actionnaires HeidelbergCement
Activité Matériaux de construction
Produits Ciment et dérivés
Société mère HeidelbergCement
Filiales Drapeau : France Ciments français
Drapeau : Maroc Ciments du Maroc
Effectif 21 000 (2009)
Site web www.italcementigroup.com

Capitalisation 6 000 770 000 
Chiffre d’affaires 5 006 M€ (2009)
Résultat net 972 M€ (2009)

Italcementi est un cimentier appartenant au groupe HeidelbergCement depuis 2016. Avant son rachat, Italcementi était le cinquième producteur mondial de ciment (après Lafarge, Holcim, Cemex et HeidelbergCement) et le plus important pour la Méditerranée. Le siège de la société est établi à Bergame en Italie.

La holding de la famille Pesenti, Italmobiliare possédait 58,73 % des actions (cotées à la bourse de Milan) avant le rachat par HeidelbergCement. La société est dirigée par Carlo Pesenti (2007).

Histoire[modifier | modifier le code]

Une cimenterie à Rezzato

En 1864, Italcementi est créée à Bergame en Lombardie par Giuseppe Piccinelli. En 1925, la société est cotée à la bourse de Milan.

En 1992, Italcementi commence son internationalisation avec l’acquisition de Ciments Français. En 1997, Italcementi acquiert l'italien Calcestruzzi, principal opérateur de béton prêt à l'emploi italien. En 1998, son expansion continue avec la conquête de nouveaux marchés en Bulgarie, au Kazakhstan, en Thaïlande, au Maroc, en Égypte et aux États-Unis. Ces acquisitions internationales et les suivantes sont faites par l'intermédiaire de la filiale Ciments Français.

En 2005, Italcementi devient le principal opérateur d'Égypte - plus de 30 % du marché - avec le rachat de Suez Cement Company et de Asec Cement. En 2006, Italcementi acquiert les 50 % manquants dans le capital du cimentier indien Zuari Cement, le premier partenariat à 50 % avec Zuari Industry Limited datait de 2001.

En juin 2007, Italcementi achète au groupe chinois Zhejiang Guangyu 100 % de Fuping Cement, société implantée dans la province du Shaanxi pour un montant de 70 millions de dollars. C'est le premier achat à 100 % d'un cimentier en Chine par un étranger.

En 2009, la fusion entre Italcementi et Ciments Français échoue[1]. En juin 2014, Italcementi renouvèle ses acquisitions sur les parts minoritaires de Ciments Français, Italcementi détenant 85 % de ce dernier, qui cette fois réussit. Ciments Français est ainsi retiré de la bourse[2],[3].

En juillet 2015, HeidelbergCement lance une offre d'acquisition sur 45 % d'Italcementi pour 1,67 milliard d'euros, puis annonce son intention d'acheter les 55 % restants dans un second temps[4],[5],[6].

En octobre 2016, HeidelbergCement annonce détenir 100 % du capital d'Italcementi. Le groupe annonce fin 2017 que les synergies liées à cette acquisition s’élevaient à 254 millions d’euros.[7],[8]

Activités du Groupe[modifier | modifier le code]

Présence mondiale du groupe Italcementi

Le chiffre d'affaires par famille de produits se répartit comme suit[9] :

  • ciment (65,3 %) : plus de 70,0 Mt vendues en 2007 ;
  • béton prêt à l'emploi et granulats (29,9 %) : 21,6 millions de m³ de béton et 59,3 Mt de granulats vendus en 2007 ;
  • autres (4,4 %) : notamment tubes en terre cuite et en PVC, additifs pour ciment et adjuvants pour béton.

À fin 2007, le groupe est présent dans 22 pays, dispose de 63 cimenteries, de 613 centrales à béton et de 1134 carrières de granulats.

La répartition géographique du chiffre d'affaires est la suivante :

Effectifs : 22 850 salariés dont environ 450 pour la R&D.

Le groupe Italcementi dispose d'une capacité de production d'environ 70 millions de tonnes de ciment. Son chiffre d'affaires 2007 a été de 6 001 millions d'euros avec un résultat net de 612,5 millions d'euros dans les 22 pays où il est installé[10].

Divers[modifier | modifier le code]

  • Ciments du Maroc est une filiale de Ciments français, elle-même filiale d'Italcementi, 4 cimenteries d'une capacité totale de 4 millions de tonnes par an, environ 300 millions d'Euros de chiffres d'affaires (2006)[11].
  • Ciments Calcia est une filiale de Ciments Français.
  • TX Aria[12] est un brevet déposé de ce groupe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Moniteur N°5533 du 11 décembre 2009
  2. L'OPA sur Ciments français débute le 13 juin, Le Figaro, 12 juin 2014
  3. Ciments Français: Italcementi détient 95 %, Le Figaro, 3 juillet 2014
  4. Matériaux de construction : après la fusion LafargeHolcim, HeidelbergCement s’empare d’Italcementi, Le Moniteur, 29 juillet 2015
  5. HeidelbergCement emerges from Hanson shadow to reenter M&A arena, Georgina Prodhan, Reuters, 29 juillet 2015
  6. HeidelbergCement Plans to Buy Italcementi for $4.1 Billio, Alex Webb, Bloomberg, 28 juillet 2015
  7. (en) « Acquisition of Italcementi finalized – new Board of Directors established », sur heidelbergcement.com, (consulté le 1er mai 2018)
  8. « HEIDELBERGCEMENT intègre ItalCementi plus vite que prévu », Capital.fr,‎ (lire en ligne)
  9. (en) Conseil d'administration du 8 mars 2007
  10. (en) Italcementi Group at a glance
  11. (fr) Site internet
  12. « Construire avec un béton purificateur d'atmosphère », sur lemonde.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]