Lady Oscar (série télévisée d'animation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lady Oscar (anime))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lady Oscar.
Lady Oscar

Titre original ベルサイユのばら
Translittération Berusaiyu no bara
Genre Série d'animé
Pays d'origine Drapeau du Japon Japon
Chaîne d'origine NTV
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 40
Durée 23 minutes
Diff. originale

Lady Oscar (ベルサイユのばら, Berusaiyu no bara?) est un anime japonais en quarante épisodes de 23 minutes, créé d'après le manga La Rose de Versailles de Riyoko Ikeda et diffusé du au sur NTV.

En France, la série a été diffusée à partir du sur Antenne 2 dans l'émission Récré A2, rediffusée en 1989 toujours sur Antenne 2, puis en 1998 sur France 3 dans l'émission Les Minikeums, sur France 5 dans l'émission Midi les Zouzous en 2004, et enfin en 2005 et en 2011 sur Mangas. Au Québec, elle a été diffusée à partir du sur TVJQ puis rediffusée de 1989 à 1991 sur Canal Famille.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire de Versailles no Bara se passe à la fin du XVIIIe siècle en France. Oscar est une jeune femme élevée en garçon par un père excédé de n'avoir que des filles. L'éducation militaire d'Oscar lui permet de devenir le capitaine de la garde royale, chargée de la protection de la jeune dauphine Marie-Antoinette. Aux côtés d'Oscar, il y a André, son ami d'enfance, secrètement amoureux d'elle. Ensemble, ils devront affronter les premiers troubles annonçant la Révolution française.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Oscar ! Le destin d'une rose
  2. Vole, papillon Autrichien
  3. Une étincelle de rébellion à Versailles
  4. Rose, vin, intrigues et…
  5. Larmes de noblesse
  6. Robes de soie et haillons
  7. Qui a écrit la lettre d'amour ?
  8. Oscar de mon cœur
  9. Un soleil se couche, un soleil se lève
  10. La belle et démoniaque Jeanne
  11. Fersen retourne dans les pays du Nord
  12. Le matin du duel, Oscar… ?
  13. Vent d'Arras ! Réponds-moi !
  14. Le secret de l'ange
  15. La comtesse du casino
  16. Mère, quel est ton nom ?
  17. À présent, le temps des rencontres
  18. Soudain comme Icare
  19. Adieu, petite sœur !
  20. Le bal d'adieu de Fersen
  21. Les roses noires éclosent la nuit
  22. Le collier au sinistre éclat
  23. Forte et rusée !
  24. Adieu ma jeunesse
  25. Le menuet d'un premier amour
  26. Je veux rencontrer le chevalier noir
  27. Même si je perds la vue
  28. André l'immature
  29. Une poupée qui apprend à marcher
  30. Tu es la lumière, je suis l'ombre
  31. La fleur des lilas pousse dans les casernes
  32. Prélude à la tempête
  33. Une cloche sonne au crépuscule
  34. Le serment du jeu de paume
  35. Oscar, vole de tes propres ailes
  36. Adieu est un mot d'amour
  37. La nuit du serment solennel
  38. Aux portes du destin
  39. Son sourire ne reviendra jamais
  40. Adieu mon aimée Oscar

Commentaires[modifier | modifier le code]

L'anime a été réalisé en 1979 par TMS (Tokyo-Movie-Shinsha), d'après le manga original de Riyoko Ikeda édité au Japon, à partir de 1972. Cet anime n'est qu'une des nombreuses adaptations qui ont été consacrées à ce manga... Et il n'est pas le premier : auparavant, une comédie musicale fut interprétée par la revue Takarazuka, intitulée « Berubara Gran Roman », compilée par Ueda Shinji en 1974. Ensuite, en 1976, l'histoire de la Rose de Versailles fut adaptée en feuilleton radio, et quelques années plus tard seulement, Riyoko Ikeda donna son accord pour des adaptations sur écran. La première de ces adaptations fut un film pour le cinéma : réalisée par Jacques Demy, sur des musiques de Michel Legrand et tournée en France en 1978, c'était cependant une production japonaise, jouée en anglais, dont la première fut jouée dans les cinémas japonais le . Le développement du film ayant concentré l'histoire sur le personnage d'Oscar, le film prit pour titre Lady Oscar. La version animée s'inspira à la fois du film et du manga, et prit pour titre Lady Oscar pour l'exportation. La Rose de Versailles à laquelle le titre original fait allusion est Marie-Antoinette, reine de France.

La version animée est composée de 42 épisodes : Outre les 40 épisodes réguliers, un épisode de compilation a également été produit, intitulé « Berusaiyu No Bara To Onnatachi » (La Rose de Versailles et les femmes). De plus, un autre épisode tout à fait mystérieux, produit en et vu à la télévision dans seulement quelques régions du Japon, intitulé « Moetsukita Bara no Shouzou » (Portraits des roses brûlantes). Ces deux épisodes spéciaux n'ont jamais été exportés, mais l'épisode 41 est très célèbre au Japon.

À propos de la version française[modifier | modifier le code]

  • De courts passages jugés trop violents furent un temps coupés du montage français. Ils n'existent donc qu'en version originale.
  • La célèbre voix de Jean Topart assure la narration qui, dans sa version originale, était prodiguée par une actrice japonaise spécialisée dans le doublage de dessins animés, Noriko Ohara.
  • Pour d'obscures raisons, les épisodes 32 et 39 ont été redoublés vers la fin des années 1990 avec plusieurs voix différentes (notamment pour Oscar et André). L'édition collector en DVD reprend le doublage d'origine.

DVD / Blu-Ray[modifier | modifier le code]

À noter que l'intégralité de la série est disponible en DVD, au format PAL.

En , IDP sort sous forme de deux boîtes, chacune comprenant 20 épisodes en 4 dvd.

En , IDP sort une édition collector avec de nombreux bonus :

  • la série complète en français et japonais sous-titré, en stéréo 2.0, le tout sur 7 DVD
  • interview d'Osamu Dezaki (réalisation de la 2nde moitié de la série),
  • galeries de croquis et d'images,
  • génériques karaoké,
  • livret de 40 pages,
  • artbook de 160 pages,
  • 10 cartes collector.

En , @Anime sort une édition Ultimate en DVD et également en Blu-Ray avec de nombreux bonus :

  • la série complète en français et japonais sous-titré, en 8 DVD ou 5 Blu-Ray
  • le générique français chanté par Marie Dauphin
  • INCLUS : Un livre de 128 pages comportant l'étude historique des épisodes, la biographie des personnages, le portrait de Riyoko Ikeda, les différences entre l'anime et le manga, les biographies de l'équipe de production, l'étude des costumes d'époque, et de nombreuses archives de production.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]