Kié la petite peste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kié la petite peste (じゃリン子チエ, Jarinko Chie?) est un long métrage d'animation japonais sorti au Japon en 1981 et en France en 2005. Il a été réalisé par Isao Takahata, avec comme chefs d'animation Yōichi Kotabe et Yasuo Otsuka.

Ce film, adaptation du manga de Etsumi Haruki[1], raconte la vie d'une fillette, mélangeant des éléments réalistes et des passages comiques.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Kié est une petite fille dont le père tient un petit restaurant dans l'arrondissement Nishinari-ku d'Osaka. Bagarreur et joueur, ce dernier néglige sa famille et son travail et sa femme le quitte, tout en continuant à rencontrer sa fille en cachette. Cette dernière, à huit ans seulement, s'occupe du restaurant tout en essayant de travailler en classe. L'histoire se déroule aussi en partie dans le quartier Shinsekai d'Osaka[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

  • Chinatsu Nakayama : Takemoto Chie
  • Norio Nishikawa : Takemoto Tetsu
  • Kiyoshi Nishikawa : Kotetsu
  • Yasushi Yokoyama : Antonio Jr.
  • Shinsuke Shimada : Masaru
  • Ryusuke Matsumoto : Shigeru
  • Utako Kyô : Obaa
  • Keisuke Ootori : Ojii
  • Gannosuke Ashiya : Shacho
  • Kyoko Mitsubayashi : Yoshie
  • Bunshi Katsura : Hanai sensei

Voix françaises[modifier | modifier le code]

  • Raphaëlle Bruneau : Kié
  • Michel Hinderyckx : Tetsu
  • Marie-Line Landerwijn : Yoshie / Kotetsu
  • Catherine Conet : Grand-mère
  • Emmanuel Liénart : Grand-père
  • Philippe Allard : Wataru Hanai
  • Jean-Marc Delhausse : Kenkotsu Hanai
  • Martin Spinhayer : patron de la salle de jeu
  • Stéphane Flamand : Masaru
  • Véronique Fyon : Takashi / Antonio Jr
  • Franck Dacquin : voix additionelles

Production[modifier | modifier le code]

Œuvre originale[modifier | modifier le code]

"Jarinko Chie" est à l'origine un manga écrit et illustré par Etsumi Haruki qui fut publié dans le magazine "Manga Action" aux éditions Futabasha entre 1978 et 1997. Publié en 67 volumes, il s'agit du 26e manga le plus long jamais créé. En 1981, le titre recevra un "Shogakukan Manga Award."[3]

Réalisation[modifier | modifier le code]

Au début des années 1980, Tokyo Movie Shinsha commande au studio Télécom une adaptation en long métrage de "Jarinko Chie." Animateur au sein de Télécom, Yasuo Ôtsuka décide de faire appel à Yôichi Kotabe en tant que chargé du character design et de l'animation, et à Isao Takahata pour la réalisation. Il les avait déjà rencontrés tous deux lors de la production d'Horus, prince du Soleil dans les années 1970[4]. Le manga étant une succession de gags comiques, une première version du scénario est rédigée avant d'être totalement remaniée par Takahata qui se concentre majoritairement sur le quotidien familial avec le retour de la mère de Kié au sein de sa famille[4]. Takahata et Otsuka effectueront un voyage dans les milieux défavorisés d'Osaka et demanderont à des comédiens de la région de doubler les voix[4].

Le manga originel ne montrant ses personnages que de face ou de profil, les animateurs font en sorte de ne jamais montrer le personnage de 3/4[4].

Diffusion[modifier | modifier le code]

Diffusion japonaise[modifier | modifier le code]

Le film sort en avril 1981, après 4 mois de productions et rentre tout juste dans ses frais malgré un succès dans la région d'Osaka[4].

Après un projet de suite, deux séries télévisées de 64 épisodes verront le jour. Quelques-uns des premiers épisodes seront réalisés par Isao Takahata[4].

Autour du film[modifier | modifier le code]

La transcription du titre japonais en français aurait donné « Chié, la petite peste », ce qui n'était pas commercial[réf. nécessaire], et le nom de l’héroïne a été transformé en « Kié ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. la fiche Kié la petite peste sur ShoShoSein
  2. J.C. Jones, Jarinko Chie and Yā-san Tetsu: Representing the Face, Heart and Underbelly of Osaka, Villains and Villainy I, éd. par Dana Lori Chalmers (2009)
  3. (ja) « 小学館漫画賞: 歴代受賞者 », Shogakukan (consulté le 26 janvier 2009)
  4. a, b, c, d, e et f « Kié, la petite peste : Création du film », Buta Connection (consulté le 8 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]