Riyoko Ikeda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Riyoko Ikeda
Description de l'image 2008TIBE Hall2 ComicPavilion Opening RiyokoIkeda.jpg.

池田・理代子

Naissance
Nationalité japonaise
Auteur
Éditeur associé

Œuvres principales

Première œuvre : Bara Yashiki no Shôjo

Autres ouvrages :

Riyoko Ikeda (池田・理代子, Ikeda Riyoko?) est une dessinatrice de manga japonais. Elle est née le à Ōsaka, au Japon.

Elle a fait partie du Groupe de l'an 24. Elle est maintenant chanteuse professionnelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a écrit beaucoup de shōjo manga, plusieurs étant basés sur des évènements historiques comme la Révolution française ou la révolution russe.

Son plus célèbre manga est La Rose de Versailles (ベルサイユのばら, Berusaiyu no bara?, Lady Oscar en Europe). Ce manga, inspiré des événements de la Révolution française, fut adapté en film et en dessin animé et en comédie musicale par la troupe de théâtre féminine Takarazuka[1]. Son plus récent manga inclut L'Anneau du Nibelung, c'est une version manga de l'opéra écrit par Richard Wagner.

En 1995, Riyoko Ikeda est acceptée à l'Université Musicale de Tokyo et se consacre désormais au chant[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1967 : Bara Yashiki no Shôjo
  • 1972 : La Rose de Versailles - 10 vols (Lady Oscar)
  • 1974 : Shoko No Etude - 1 vol
  • 1974 : Claudine - 1 vol
  • 1975 : Oniisama e - 3 vols
  • 1976 : Orpheus no Mado - 18 vols (La fenêtre d'Orphée)
  • 1982 : Jotei Caterina - 5 vols (L'impératrice Catherine)
  • 1985 : Versailles no Bara Gaiden - 2 vols
  • 1986 : Eroica - 11 vols (La gloire de Napoléon)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en+de+fr+ja) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi »,‎ , 19,6 cm × 24,9 cm, broché, 576 p. (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 64-67
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)

Lien externe[modifier | modifier le code]