John Deere (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

John Deere
logo de John Deere (entreprise)
Logo de John Deere
illustration de John Deere (entreprise)
Siège social de John Deere à Moline en Illinois au États-Unis

Création 1837
Fondateurs John Deere
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargneVoir et modifier les données sur Wikidata
Action NYSE : DE
Slogan « Nothing runs like a Deere »

« Rien ne fonctionne mieux qu'un Deere »

Siège social Drapeau : États-Unis Moline (Illinois)
Direction John C. May (depuis 2019)
Activité Industrie mécanique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Produits machines agricoles ; matériels pour les espaces verts ; matériels de travaux publics ; matériels forestiers ; moteurs Diesel non routiers
Filiales LESCO
Effectif 74 000 environ (2018)
SIREN 086280393Voir et modifier les données sur Wikidata
TVA européenne FI15923318Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.deere.com

Capitalisation 54 678 millions USD (2018)
Chiffre d'affaires 33 351 millions USD (2018)
Résultat net 2 368 millions USD (2018)[1]

John Deere est une marque de la société américaine Deere & Company, dont le siège est situé à Moline (Illinois), spécialisée dans la fabrication de matériel agricole et notamment de tracteurs, moissonneuses-batteuses, ramasseuse-presses, ainsi que des tondeuses à gazon ou encore des équipements forestiers. Ces machines sont facilement reconnaissables à leur couleur verte soulignée de jaune. Deere & Company est l'une des plus anciennes compagnies industrielles des États-Unis. Elle est cotée en bourse.

Historique[modifier | modifier le code]

Le fondateur de l'entreprise, John Deere, est né à Rutland (Vermont) le et fut pendant quatre ans apprenti forgeron. Il mit au point et commercialisa la première charrue en acier coulé, un progrès technique qui favorisa les migrations vers les grandes plaines américaines à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.

En 1868, John Deere créa la société « Deere & Company » pour exploiter ses affaires, société dont son fils Charles prit rapidement la direction, développant un réseau de revendeurs pour étendre à l'ensemble du pays la commercialisation de ses produits. C'est l'une des plus anciennes sociétés industrielles des États-Unis. Ses apports contribuent à une période générale de modernisation des cultures céréalières, avec notamment les Corn-pickers.

En 1918, l'entreprise acquiert la Compagnie des tracteurs de Waterloo dans l'Iowa. On commence alors à installer des Fourches sur les tracteurs.

En 1937, l'année de son centenaire, et pour la première fois de son histoire, John Deere a réalisé un résultat de 100 millions de dollars.

En 1956, John Deere étend ses activités en Amérique du Sud et en Europe. En Europe, John Deere achète les usines Lanz, et devient l'actionnaire majoritaire de Heinrich Lanz AG. L'année suivante, le dernier Bulldog, modèle D4016 d'une puissance de 40 ch, voit le jour.

En 1958, la couleur bleu et rouge traditionnelle des engins fabriqués par Lanz fut abandonnée au profit du jaune (Pantone 109 C[2]) et vert (Pantone 364 C[2]) de John-Deere. Les premiers tracteurs modernes à moteurs Diesel multicylindres furent développés ensuite et, en 1960, le nom de la société, jusqu'alors nommée Heinrich Lanz AG Mannheim, fut changé en John Deere Lanz AG. La production des Bulldog prit fin et les tracteurs John Deere (Lanz) remplacèrent peu à peu l'intégralité de la gamme des Bulldog. Pendant une courte durée, le nom de Lanz apparaissait encore sur les produits sous la dénomination « John Deere Lanz » avant de disparaître complètement après plus de 100 ans de fabrication de tracteurs à Mannheim et Deux-Ponts.

Histoire récente[modifier | modifier le code]

En , John Deere acquiert Monosem, une entreprise européenne spécialisée dans le matériel agricole servant à effectuer des plantations de précisions, pour un montant non dévoilé[3]. Le même mois, John Deere annonce acquérir les activités de matériels de plantations de précisions de Monsanto, Precision Planting, pour un montant inconnu[4].

En , Deere annonce l'acquisition de Hagie Manufacturing, entreprise américaine spécialisée dans les engins agricoles d'épandages[5]. En , Deere annonce l'acquisition pour 4,88 milliards de dollars de Wirtgen Group, entreprise allemande spécialisée dans les engins de constructions d'infrastructures routières[6].

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Liste des principaux actionnaires au [7]:

Capital Research & Management 12,3%
Cascade Investment 10,0%
The Vanguard Group 7,33%
Berkshire Hathaway (Investment Management) 6,70%
Wellington Management 4,36%
SSgA Funds Management 3,97%
Capital Research & Management (International Investors) 3,92%
BlackRock Fund Advisors 2,41%
Loomis, Sayles 2,09%
Equinox Capital Management 1,54%


Activité[modifier | modifier le code]

Hohenheim0242.JPG

Pour l'année 2010, John Deere a réalisé un chiffre d'affaires de 26 milliards $ dont 77 % dans les domaines agricoles et de l'entretien des espaces verts.

En 2011, l'entreprise emploie environ 55 000 salariés dans 28 pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine, la France, l'Allemagne, l'Inde, la Pologne et le Mexique.

Deere & Company, coté au New York Stock Exchange, commercialise des produits et des solutions destinés à l’agriculture, à l’exploitation forestière, aux travaux publics, à l’entretien des espaces verts et du paysage et à l’irrigation. John Deere fabrique et commercialise des moteurs diesel non routiers et propose des services financiers dans le monde entier.

Activité en France[modifier | modifier le code]

La filiale française dont le siège est à Fleury-les-Aubrais est la plus importante entreprise du département du Loiret.[réf. nécessaire] Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 1 297 000 000 € en 2018[réf. souhaitée].

Produits[modifier | modifier le code]

Vieux tracteur John Deere.

La marque John Deere commercialise des tracteurs de puissances différentes (de 10.2 ch à 670 ch au maximum) pour divers métiers ainsi que des véhicules forestiers. Il existe des tracteurs tondeuses, des tracteurs pour l'agriculture et des tracteurs compacts qui servent pour les terrains de grandeur moyenne (3000 à 6000 m2).

L'usine historique de Moline (États-Unis) construit les gammes destinées aux grosses exploitations américaines et européennes. L'usine de Mannheim (Allemagne) produit les tracteurs de taille intermédiaire destinés au marché européen. Les petits tracteurs sont fabriqués au Brésil.

Durant les années 70 et 80 la numérotation des gammes se composait de quatre chiffres, les deux premiers pour le modèle, les deux suivant pour la série (exemple : 2650). Les séries sont renouvelées en moyenne tous les 5 ans. Après les séries 10 et 20, la série 30 (en 1975) a accueilli la nouvelle cabine "ronde" SG2 climatisée. La série 40 (1980) a vu l'apparition du pont avant mécanique (4040S).les séries 50 (1985) puis 55 (1989 aux USA seulement) ont été les dernières évolutions de la gamme "ancienne", le plus gros modèle de la gamme 4955 culminant à 230ch.

En 2012 ont été lancées les nouvelles séries 6, 7 et 8 R. La puissance est à présent inscrite dans la numérotation (le plus gros modèle 8R400 culmine à 400ch). Les dernières évolutions portent surtout sur les mécanismes de dépollution et les automatismes de conduite.

Filiales[modifier | modifier le code]

  • John Deere Capital
  • John Deere Health Care
  • LESCO
  • Ningbo Benye Tractor & Automobile Manufacture Co.
  • A&I Products
  • Wirtgen Group
  • Monosem
  • Mazzotti[8]

Usines[modifier | modifier le code]

En Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis
  • Waterloo (Iowa) : tracteurs
  • East Moline (Illinois) : moissonneuses-batteuses

En Europe[modifier | modifier le code]

Allemagne
Espagne
  • Madrid : composants et pièces de transmission
Finlande
  • Joensuu : matériel forestier
  • Tampere : bureau d'étude matériel forestier
France
Pays-Bas
Suède

En Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

Argentine
Brésil
  • Catalão : récolteuses de canne à sucre
Mexique

En Asie[modifier | modifier le code]

Inde
  • Pune : moteurs, tracteurs
Chine

Concurrence[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]