SAME

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La S.A.M.E., acronyme de Società Accomandita Motori Endotermici, a été fondée en 1942 par les frères Francesco et Eugenio Cassani à Treviglio (Bg). Elle fait aujourd'hui partie de la multinationale SAME Deutz-Fahr (SDF), à laquelle appartiennent également les marques Deutz-Fahr, Lamborghini, Hürlimann, Grégoire A/S et Lamborghini Green Pro[1].

SAME Rubin 150

Histoire[modifier | modifier le code]

La marque SAME

De 1927 à l'après-guerre[modifier | modifier le code]

En 1927 les frères Francesco et Eugenio Cassani projettent et construisent un tracteur agricole nommé Cassani 40Ch, entraîné par un moteur Diesel, une forme de propulsion qui depuis les années 1920 avait commencé à trouver une application sur les véhicules industriels, militaires et ferroviaires. Le moteur était un bicylindre horizontal à deux temps d'une cylindrée de 12 723 cm3, délivrant quarante chevaux à 550 tr/min ; doté d'allumage à mèche et démarrage à air avec réservoir sous pression, 4 vitesses (3 AV et 1 AR), il atteignait 15 km/h[2]. Il coûte alors 28 000 lires. Le tracteur conçu par Cassani est vendu sous licence par les Officine Gaetano Barbieri de Castelmaggiore.

La nouvelle société SAME, fondée en 1942, fabriquait à l'origine des moteurs à explosion et diesel à usage civil et industriel, des treuils, des grues, des charrues, des pompes à incendie. En 1946 naissent les premiers modèles de faucheuse automatique équipés de moteur à pétrole de 8 Ch.

De l'après-guerre au boom économique[modifier | modifier le code]

En 1946 SAME présente au salon de Milan une première faucheuse automatique à trois roues, auquel moteur, alimenté au pétrole, il était possible de brancher d'autres machines et outils agricoles. On développe ainsi le premier « tracteur universel » permettant d'affronter le marché dès l'après-guerre.

En 1948 naît le SAME 3R/10, un petit tracteur universel entraîné par un moteur monocylindre à pétrole de 10 Ch ; il se caractérise par deux roues motrices, une unique roue directrice, une voie variable et une conduite réversible. Il est récompensé de la médaille d'or par l'Académie de l'agriculture de Turin : le 24 octobre 1948 le "Giornale dell’Agricoltura" le définit "joyau de l'industrie italienne"[3].

SAME Explorer

En 1950 commence la production des modèles à pétrole. Le SAME 4R/10 de 10 Ch et le 4R/20 de 20 Ch voient ainsi le jour.

En 1952 est lancé le DA 25, le premier tracteur moderne produit à échelle industrielle à traction intégrale, au moteur bicylindre diesel délivrant 25 Ch pour 2 280 cm3, 7 rapports et une vitesse de 24,3 km/h. Le sigle DA signifie Diesel Aria, refroidissement à air, selon la tradition SAME. Ainsi commence la production à l'échelle industrielle des 4 roues motrices, un système original à traction intégrale, dont l'idée avait déjà été étudiée en 1928.

En 1957 est lancé le nouveau DA 30 DT produit en 8 versions qui remplace le DA 25. Au cours de cette période, SAME réalise aussi des outils spéciaux comme charrues (à un ou deux socs, à disques, réversibles), sarcleuses à ressorts, herses à disques, fraises, décapeuses arrière, barres de coupe, remorques basculantes, pompe d’irrigation et tarières. Les premiers modèles du DA 30 DT étaient orange à roues vertes, mais vers la fin des années cinquante, tant la carrosserie que les roues deviennent rouge, quant au moteur, il est gris foncé.

En 1958, on lance le SAME 240, surnommé tracteur intelligent, en raison du dispositif original SAME de série S.A.C. (Station Automatique de Contrôle), avec contrôle de l'effort sur les bras de levage inférieurs, appliqué au cours des années suivantes à toute la production. Il est doté d'un moteur bicylindre délivrant 42 Ch avec 6 rapports en marche avant, 1 en marche arrière et une vitesse maximale de 28,9 km/h.

Vue frontale du tracteur SAME 240 de 1959

Du boom économique à la fin des années soixante-dix[modifier | modifier le code]

1961 est l'année du Puledro et du Samecar, tracteur en mesure de travailler la terre et de transporter les produits grâce à une benne de chargement. Parallèlement, on développe une nouvelle ligne de moteurs à 6 et 8 cylindres.

SAME présente au Salon de Vérone de 1965 les nouveaux moteurs en V et les tracteurs Italia V, Atlanta, Sametto V et 450 V. Le design des nouvelles carrosseries représente une autre étape importante, avec le passage des lignes traditionnelles des capots arrondis aux lignes plus droites.

En 1965 est lancée sur le marché la série Centauro avec trois modèles. Elle est dotée de moteur à 4 cylindres en V délivrant 55 Ch pour 3 500 cm3, 8 rapports en marche avant, 4 en marche arrière et une vitesse maximale de 34,8 km/h.

En 1972 on présente les tracteurs Corsaro 70 et Saturno 80. En 1973 SAME achète à Ferruccio Lamborghini la Lamborghini Trattori S.p.A., introduisant dans sa gamme des technologies complémentaires, comme les tracteurs à chenilles et les boîtes synchronisées, que la Lamborghini Trattori avait introduites la première sur le marché. En 1979 elle achète la marque suisse Hürlimann Traktoren, modifiant la nomenclature en Groupe SLH (SAME+Lamborghini+Hürlimann) et devenant le second constructeur de tracteurs italien et l'un des premiers sur le marché mondial.

Tracteurs exposés dans le Musée Historique SAME

Des années quatre-vingt à la fin du siècle[modifier | modifier le code]

En 1983 est lancée la gamme SAME Explorer, l'un des plus grands succès dans l'histoire de l'entreprise. C'est le premier tracteur produit en Italie à atteindre une vitesse de 40 km/h et c'est aussi le seul doté de freinage intégral sur les 4 roues.

À la fin des années quatre-vingt, parmi les propositions du Groupe SLH, un original système de rétrovision par caméra se démarque : le Twin Vision. Les moteurs SAME font en outre un nouveau bon en termes de qualité et toute la série 1000, conçue avec une extrême attention à la modularité des composants, est équipée de réglage électronique de l'injection.

En 1991, avec la gamme Titan est lancée la transmission Electronic PowerShift, projet pour puissances élevées, tandis le Frutteto II permet la réalisation d'une gamme de tracteurs dédiée aux vergers et aux vignobles.

En 1995 le Groupe SLH achète la division machines agricoles de Klöckner-Humboldt-Deutz : c'est ainsi que le groupe SAME Deutz-Fahr voit le jour.

Le XXIe siècle[modifier | modifier le code]

En 1999 SAME porte sur les tracteurs Rubin 200 le système autonivelant Galileo, étudié pour faciliter les travaux en pente, remportant en 2000 le prix Golden Tractor for the design Millennium Edition.

En 2007, on célèbre le 80º anniversaire du premier tracteur réalisé par Francesco et Eugenio, le Cassani 40Ch.

Le 12 octobre 2012, SAME fête ses 70 ans dans le siège historique de Treviglio. À cette occasion, la marque italienne annonce de nouveaux investissements et de nouveaux modèles pour le futur, en premier lieu, le « Virtus » (100-110-120-130 Ch) dessiné par l'Italdesign de Giugiaro.


Modèles produits[modifier | modifier le code]

SAME puledro dt vigneto (1961)
SAME Leopard 90

Cassani :

  • (1927) Cassani 40Ch
  • (1934) Moteur marin Cassani Diesel en barillet
  • (1938-1940) Moteurs diesel en barillet et pistons opposés A4/90 (pour bateaux) et B8/110 (pour avions)
  • (1957) Super Cassani Diesel D.A. 47

SAME :

  • (1946) Faucheuse automatique 851
  • (1948) Tracteur Universel
  • (1950) 4R/10
  • (1952) D.A.12 - D.A.25 DT
  • (1953) D.A.38
  • (1954) D.A.12 - D.A.55
  • (1956) D.A.17 - D.A.57
  • (1957) DA 30 - Sametto 18
  • (1958) SAC (Station Automatique de Contrôle)
  • (1959) 240 DT – 360 – 480 Ariete – Sametto 120
  • (1960) Samecar – Puledro
  • (1961) 250
  • (1965) Italia V – Atlanta
  • (1966) 450 V – Centauro
  • (1967) Leone 70
  • (1969) Minitauro 55
  • (1968) Ariete
  • (1971) Delfino
  • (1972) Sirenetta – Saturno – Corsaro – Aurora – Drago
  • (1973) Minitauro à chenilles
  • (1974) Falcon
  • (1975) Falcon à chenilles – Panther
  • (1976) Buffalo
  • (1977) Tiger
  • (1978) Leopard – Taurus à chenilles
  • (1979) Centurion – Leopard à chenilles – Minitaurus – Row Crop – Vigneron – Condor – Tiger Six
  • (1980) Hercules – Condor à chenilles – Jaguar
  • (1981) Trident – Mercury
  • (1982) Fox
  • (1983) Ranger – Explorer
  • (1984) Galaxy – Explorer à chenilles
  • (1985) Laser
  • (1986) Solar
  • (1987) Solar à chenilles – Frutteto
  • (1989) Aster – Antares
  • (1991) Titan
  • (1993) Argon – Solaris
  • (1994) Silver
  • (1995) Rock – Dorado
  • (1997) Golden
  • (1999) Krypton – Rubin
  • (2000) Diamond
  • (2001) Argon
  • (2002) Silver 160-180 – Iron

En production[modifier | modifier le code]

SAME Dorado
SAME Iron 210

SAME trattori :

  • Solaris (35-55 Ch)
  • Tiger (65-75 Ch)
  • Argon3 (65-75-80 Ch)
  • Dorado Classic (60-70-80-90-90.4 Ch)
  • Dorado (70-80-90-90.4-100.4 Ch)
  • Frutteto3 Classic (60-70-80-80.4-90-100 Ch)
  • Frutteto3 (80-90-100-110 Ch)
  • Krypton3 F (90-100 Ch)
  • Krypton3 V (80 Ch)
  • Krypton3 SIX (110 Ch)
  • Explorer (80-90-90.4-100-105.4-115.4 Ch)
  • Virtus J (90-100-110-120 Ch)
  • Virtus (100-110-120-130 Ch)
  • Fortis (120.4-130.4-140.4-140-150.4-150-160.4-160-180-190 Ch)
  • Audax (200-220 Ch)
  • Chargeurs frontaux

Modèles réduits disponibles[modifier | modifier le code]

Modèle réduit SAME Iron 100

De nombreux modèles réduits des tracteurs SAME sont disponibles à l'échelle 1:32 et 1:43, réalisés par les plus grandes marques de modélisme comme Ros-Agritec en Italie, Siku en Allemagne et Universal Hobbies en France.

Cassani :

  • 40Ch (Ros-Agritec)

SAME :

  • D.A.25 (Ros-Agritec)
  • Iron 200 (Ros-Agritec)
  • Explorer III 100 (Ros-Agritec)
  • Iron 100 (Universal Hobbies)
  • Titan 190 (Ros-Agritec)
  • Explorer (Ros-Agritec)
  • 265 (Siku)
  • Iron 110 (Siku)
  • Diamond 265 (Siku)
  • 240DT (Universal Hobbies)
  • D.A. 30 DT Trento Universale (Universal Hobbies)
  • D.A. 12 (Universal Hobbies)
  • Diamond 270 (« Bruder »)
  • Virtus 120 (Universal Hobbies)


Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Autres projets[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]