Jean-Marie Proslier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Marie Proslier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
(à 69 ans)
Évreux (Eure)
Nationalité
Français
Activités
Autres activités
Distinction

Jean-Marie Proslier est un comédien et humoriste français né le à Montargis (Loiret) et mort le à Évreux (Eure). Il est enterré à Briare (Loiret)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Marie Proslier a étudié à l'école Saint-Louis, à Montargis[2].

Ses débuts se déroulent dans le monde des cabarets, à partir de 1949.

Comédien de théâtre et de cinéma, il joue de son personnage avec humour et bonhommie.

Entre autres écrits, il commet un récit plein d'humour noir, Vieucon et son chien (1985), qui lui vaut la même année le prix Alphonse-Allais.

Il acquiert également une certaine popularité dans les années 1970, 1980 et 1990 en participant à de nombreux jeux télévisés, ou animant même des émissions de variétés ou des divertissements. Il apparaît aussi dans quelques films publicitaires, interprétant notamment le personnage récurrent de Solcarlus dans les publicités de la marque Terra de la société américaine S. C. Johnson.

Il était très présent à la télévision, dans les émissions de variétés où il présentait des sketches de son répertoire, et participait souvent, surtout dans les années 1970 et 1980, aux émissions de Jacques Martin, Guy Lux et Michel Drucker.

Au cinéma, sa carrière est similaire à celle de son ami acteur Paul Préboist, et il apparaît dans un nombre conséquent de films modestes, souvent en second rôle, ou en silhouette. Après 1985, et la fin des films dits "franchouillards", ou à petit budget, où excellaient des réalisateurs comme Richard Balducci, Max Pécas ou Claude Zidi, les temps deviennent difficiles pour Jean-Marie Proslier, ou d'autres acteurs, cantonnés à de tels rôles. Après 1989, Jean-Marie Proslier n'obtiendra plus de rôles au cinéma. Il se consacrera alors à la publicité, et au cabaret, scène de ses débuts, tout en ne négligeant pas le théâtre, en 1994.[réf. nécessaire]

Il meurt à l'âge de 69 ans d'un infarctus du myocarde le à Évreux (Eure).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

1968-69 Tournées Barret "Jean de la Lune de Marcel Achard avec Odile Versois, Michel Beaune...

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Manuel du parfait célibataire, La Table ronde, 1968
  • L'Almanach des soupes et de la cuisine bourgeoise, Mengès, 1983
  • Vieucon et son chien, Paris, Fanval, 1985, prix Alphonse-Allais 1985, prix Gaulois 1985
  • Excusez-moi si je vous demande pardon, Fanval, 1986
  • Les Mots de la fin, Milan, 1987
  • Le Fils à sa mère, La Table ronde, 1987
  • Au bonheur des unes..., V&O, 1993
  • Les Recettes de papy, Michel Lafon, 1993

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Le Cherche midi, , 385 p. (ISBN 9782749121697, lire en ligne), p. 98.
  2. Association des anciens élèves de l'école Saint-Louis de Montargis.

Liens externes[modifier | modifier le code]