Les Trois Baudets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Trois Baudets
Description de cette image, également commentée ci-après

Les Trois Baudets - façade de nuit

Type Salle de concert - bar - restaurant
Lieu Paris, France
Coordonnées 48° 53′ 00″ Nord 2° 20′ 04″ Est / 48.8834498, 2.3344631
Nb. de salles 1
Capacité 200
Statut juridique Etablissement cuturel de la Ville de Paris
Gestionnaire 3 Ânes Prod SARL
Tutelle Ville de Paris
Direction Olivier Poubelle, Alice Vivier
Site web http://www.lestroisbaudets.com

Géolocalisation sur la carte : 18e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 18e arrondissement de Paris)
Les Trois Baudets

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Les Trois Baudets

Les Trois Baudets sont situés au 64, boulevard de Clichy, à Paris (18e), au pied de la butte Montmartre dans le quartier de Pigalle. Le bar-restaurant peut accueillir 50 personnes assises et la salle de concerts jusqu'à 200 personnes

Historique[modifier | modifier le code]

Les Trois Baudets ont été créés en 1947 par Jacques Canetti, pour combler l'absence de salles parisiennes où les jeunes artistes, le plus souvent inconnus, pourraient facilement se produire devant un public.

D’un vieux dancing délabré, il crée une salle de théâtre qui, sous son impulsion, devient une extraordinaire pépinière de talents ; des artistes totalement inconnus viennent s’y produire tous les soirs durant deux, trois, voire quatre ans, qu’ils aient ou non du succès. Canetti donne aux artistes le temps de devenir, tout en leur permettant de vivre de leur métier et de se perfectionner chaque soir devant un public curieux et exigeant. C’est là que naît une nouvelle génération de chanteurs, celles des auteurs-compositeurs-interprètes à laquelle Jacques Canetti reste indéfectiblement attaché.

C’est dans cette salle que plus d’une centaine d’artistes vont démarrer leur prodigieuse carrière de scène et de disques, parmi lesquels Félix Leclerc, Georges Brassens, Jacques Brel, Boris Vian, Guy Béart, Juliette Gréco, Raymond Devos, Serge Gainsbourg, Boby Lapointe, Ricet Barrier, Henri Salvador ou encore Pierre Perret.

Jacques Canetti dirige cette salle jusqu’en 1967. Elle devient par la suite successivement un sex-shop puis un cabaret érotique, et une salle de concert pop/rock du milieu des années 1990 (L'Erotika).

Soixante-dix ans après sa création, la nécessité de retrouver une pépinière de talents, de se rapprocher du concept initial, de son histoire, a mené la Ville de Paris à réhabiliter ce lieu de découverte historique. Les Trois Baudets deviennent dès lors d'un Etablissement culturel de la Ville de Paris.

Elle en confie la responsabilité, au travers d’une délégation de service public, à la société RAFU en 2007. Le théâtre ouvre de nouveau ses portes le 10 février 2009, dirigé par Julien Bassouls.

À partir de 2013, suite à un appel d'offre de la Ville de Paris, la société 3 Anes Prod en reprend la gestion pour une durée de six ans. Les Trois Baudets sont, dès lors, dirigés par Olivier Poubelle et Alice Vivier.

Les locaux[modifier | modifier le code]

Salle Jacques Canetti[modifier | modifier le code]

Les Trois Baudets - salle de concert - 2008

La salle Jacques Canetti, située au niveau inférieur des Trois Baudets, peut accueillir sur deux niveaux jusqu’à jusqu’à 200 personnes en configuration assis/debout (160 personnes assises / 40 personnes debouts sur les côtés).

Bars et restaurant[modifier | modifier le code]

Les Trois Baudets - restaurant - 2013

Un bar-restaurant au 1er étage offre une vue panoramique sur le boulevard de Clichy.

Programmation[modifier | modifier le code]

Les Trois Baudets - concert - 2009

Avec une programmation ouverte, les Trois Baudets gardent pour ambition de découvrir et soutenir les artistes francophones émergents.

Cette salle se veut un lieu de référence, passage obligé dans la ronde nocturne des professionnels de la musique à la recherche de nouveaux artistes.

Les Trois Baudets accueillent aussi bien des artistes en pleine ascension que ceux déjà reconnus, à la recherche d’un lieu de représentation intimiste.


Quelques artistes passés aux Trois Baudets depuis 2009[modifier | modifier le code]

Cette liste n'est pas exhaustive;

3 minutes sur Mer,
Adrienne Pauly
Albin de la Simone,
Alex Beaupain,
Alexandre Kinn,
Alexandre Varlet,
Alka Balbir,
Anouk Aïata,
April March,
Arlt,
Arthur Ribo,
Askehoug,
Asyl,
Balimurphy,
Baptiste W. Hamon,
Bastien Lallemant,
Batlik,
Baz Baz,
Beau Catcheur,
Ben Mazué,
Ben Ricour,
Benoît Carré,
Benoît Dorémus,
Bensé,
Bertrand Burgalat,
Bikini Machine,
Bleu Teckel,
Blond and Blond and Blond,
Cabadzi,
Cécile Hercule,
Charlotte etc,
Chat,
Chet,
Chloé Lacan,
Chloé Mons,
Christine Ott,
Cirque des Mirages,
Cléa Vincent,
CLEARY
Coco Royal,
Constance Amiot,
Coralie Clément,
Courir les Rues,
Damien Robitaille,
Daprinski,
David Lafore,
Déshabillez Mots,
Dimoné,
Eddy La Gooyatsh,
Edo,
Elephant,
Elisa Jo,
Emmanuel Urbanet,
Fantazio,
Féfé,
Fishbach
Florent Marchet,
Florent Vintrigner,
Flow,
Françoiz Breut,
Franck Monnet,
Gasandji,
Giedré,
Guillaume Farley,
Hell’s Kitchen,
Holden,
Hyperclean,
Inglenook,
Imbert Imbert,
Irène Jacob,
I.S.L.A.,
Issam Krimi,
jain
Jeanne Balibar,
Jeanne Cherhal
Jerrycan,
Jim Yamouridis,
Joséphine Ose,
Joy,
J. P. Nataf,
Jules,
Julien Ribot,
Karpatt,
Kebous,
La Demoiselle Inconnue,
La Féline,
La Pompe Moderne,
Laetitia Sheriff,
Laetitia Velma,
Laura Cahen,
Le Grandiloquent Moustache Poésie Club,
Lecoq,
Les Frères Brothers,
Les Sea Girls,
Les Yeux d’la Tête,
Lior Shoov,
Lisa Portelli,
Lise,
Liz Cherhal,
Loïc Lantoine,
Luciole
Ludo Pin,
Madeleine Besson
Maissiat,
Marcel Kanche,
Mariama,
Maud Lübeck,
Mélanie Pain,
Mell,
Merlot,
Mesparrow,
Michaël Clément,
Mick est tout seul,
Miliana,
Moodoïd,
Moziimo,
Narraow Terrence,
Nicolas Jules,
Niuver,
Noemi,
Odd Fame,
Odyl,
Ommm,
Pauline Croze,
Pierre Souchon,
Pigalle,
Prohom,
Rocé,
Rodolphe Burger,
S Petit Nico,
Sapho,
Saule,
Selim,
Séverin,
Simon Dalmais,
Sophie Maurin,
This is The Hello Monster,
Tom Poisson,
Travis Burki,
Vincent Delerm
Vincha,
Weepers Circus,
Yves Jamait
Zaza Fournier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]