Oscar Straus (compositeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'homme politique américain, voir Oscar Straus (homme politique).
Oscar Straus
Description de l'image Composer Oscar Straus 1907.jpg.
Naissance
Vienne, Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès (à 83 ans)
Bad Ischl, Drapeau de l'Autriche Autriche
Activité principale Compositeur
Conjoint Clara Singer (1886-1967)

Œuvres principales

  • Rêve de valse (1907)
  • Le Soldat de chocolat (1908)
  • Trois valses (1935)

Oscar Straus est un compositeur autrichien né le à Vienne et mort le à Bad Ischl (Autriche).

Biographie[modifier | modifier le code]

Ne souhaitant pas être confondu avec les membres de l'illustre famille Strauss de Vienne, il aurait lui-même décidé d'ôter un « s » à son patronyme. Cependant, il suivit les conseils de Johann Strauss fils en 1898 qui lui recommandait d'abandonner l'écriture de valses et de se consacrer au théâtre, jugé plus lucratif.

Il revient ensuite à Vienne et se met à écrire des opérettes, devenant alors un sérieux concurrent pour Franz Lehár. Lors de la première de La Veuve joyeuse de ce dernier, Straus aurait dit « Das kann ich auch ! » (« Je peux aussi le faire ! »)

Œuvres[modifier | modifier le code]

couverture de partition
Oscar Straus, feuillet de musique.

Opérettes[modifier | modifier le code]

  • Die lustigen Nibelungen (1904)
    • Adapté en français en 1999 sous le titre Ces sacrés Nibelungen par René Koering
  • Zur indischen Witwe (1905)
  • Hugdietrichs Brautfahrt (1906)
  • Ein Walzertraum (1907)
    • Adapté en français en 1910 sous le titre Rêve de valse par Léon Xanrof et Jules Chancel
  • Das Buch der Abenteuer (1907)
  • Der tapfere Soldat (1908)
    • Adapté en français en 1911 sous le titre Le Soldat de chocolat par Pierre Veber
  • Didi (1908)
  • Das Tal der Liebe (1909)
  • Mein junger Herr (1910)
  • Der tapfere Cassian (1912)
  • The Dancing Viennese (1912)
  • Love and Laughter (1913)
  • Rund um die Liebe (1914)
  • Die schöne Unbekannte (1915)
    • Adapté en français en 1930 sous le titre La Belle Inconnue par Léon Uhl et Jean Marietti
  • Liebeszauber (1916)
  • Der Favorit (1916)
  • Der letzte Walzer (1920)
    • Adapté en français en 1925 sous le titre La Dernière valse par Léon Uhl et Jean Marietti
  • Die Perlen der Cleopatra (1923)
  • Teresina (1925)
    • Adapté en français en 1927 sous le titre La Teresina par Léon Uhl et Jean Marietti
  • Die Königin (1927)
    • Adapté en français en 1927 sous le titre La Reine par Max Eddy et Jean Marietti
  • Hochzeit in Hollywood (1928)
  • Die Musik kommt (1928)
  • Mariette ou Comment on écrit l'histoire (1928) ; livret de Sacha Guitry
  • Die Erste Beste (1929)
  • Eine Frau, die weiß, was sie will (1932)
    • Adapté en français en 1935 sous le titre Madame Je veux par Charles-Louis Pothier et Georges Delance
  • Drei Walzer (1935)
  • Mes amours (1940) - Livret de Léopold Marchand et Albert Willemetz
  • Ihr erster Walzer (1950) ; seconde version de Die Musik kommt
  • Bozena (1952)

Ballets[modifier | modifier le code]

photo : Oscar Straus
Oscar Straus (1901).
  • Colombine - 1904
  • Die Prinzessin von Tragant - 1912

Musique de films[modifier | modifier le code]

  • Jenny Lind - 1930
  • The Smiling Lieutenant - 1932
  • The Southerner - 1932
  • One hour with You - 1932
  • Die Herren von Maxim - 1933
  • Frühlingsstimmen - 1934
  • Land Without Music - 1935
  • Make a Wish - 1935
  • La Ronde - 1950
  • Madame de … - 1953 (thème de la valse )

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]