Michel Favart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Favart
Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Réalisateur
Scénariste

Michel Favart est un réalisateur et scénariste de télévision français né le dans le 9e arrondissement de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Favart est le fils de l'acteur Robert Favart (1911-2003) et de Jenny Carré (1902-1945), dessinatrice et créatrice de costumes de théâtre fille d'Albert Carré directeur de l'opéra comique.

Après son baccalauréat en philosophie, il suit des études supérieures de cinématographie à l’Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC).

En 1965, Michel Favart débute comme assistant réalisateur stagiaire avec Marcel Cravenne, Robert Bresson et Michel Drach.

A partir de 1967, il est assistant réalisateur à la télévision, avec Paul Seban, Bernard Lion, et Claude Santelli, et au cinéma, avec Michel Drach et Pierre Koralnik.

A partir de 1971, il entame sa carrière de réalisateur.

Il écrit avec Françoise Verny, Marc Sator, Simon Steinberg, Patrick Besson, Jacques Fansten, Niels Sambuc et Pascal Lainé des scénarios qu'il réalise.

Il collabore avec Henri de Turenne et Michel Deutsch, à l'adaptation du scénario des "Alsaciens ou les deux Mathilde".

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 1971-1972 : Les Cent Livresé
  • 1976-1977 : Aurélien, d'après Aragon
  • 1987 : Souris noire
  • 1987 : Carte de presse
  • 1989-1992 : Le Lyonnais
  • 1989 : SOS disparus
  • 1993 : L'Instit
  • 1995 : Les Alsaciens ou les Deux Mathilde
  • 1996 : Marion du Faouët
  • 2000-2013 : Louis la brocante
  • 2003-2004 : Le Dernier Seigneur des Balkans

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Pierre et Jean, d'après Maupassant
  • 1973 : Les Petits Enfants du siècle, d'après Christiane Rochefort
  • 1974 : La Grande peur de 1789
  • 1975 : Virginie
  • 1979 : Jean-Jacques Rousseau
  • 1980 : La Peau de chagrin, d'après Balzac
  • 1980 : Point de rencontre
  • 1981 : La Tribu des vieux enfants, d'après G.J.Arnaud
  • 1982 : Incertain Léo ou l'Amour flou
  • 1983 : Un, deux, trois, soleil
  • 1984 : La Femme de sa vie
  • 1984 : Raison perdue, d'après G.J.Arnaud
  • 1985 : La Maison piège, d'après G.J.Arnaud
  • 1986 : La Nuit du coucou, d'après G.J.Arnaud
  • 1988 : L'ingénieur aimait trop les chiffres, d'après Boileau-Narcejac
  • 1991 : Sartre contre Sartre
  • 1993 : Pris au piège, d'après Jean Contrucci
  • 1994 : Danse avec la vie
  • 1997 : Maigret : Liberty Bar, d'après G.Simenon
  • 1997 : L'affaire Sagawa
  • 1998 : La Femme du veuf
  • 1999 : Commissaire Meyer: à la vie à la mort
  • 1999 : L’École des femmes de Molière
  • 1999 : Un homme à la maison
  • 2001 : La Croix du Fau
  • 2003 : Pierre et Farid
  • 2012 : La Femme cachée
  • 2013 : Le Baiser de la France
  • 2013 : Dommages Collatéraux
  • 2015 : Après la guerre, l'Alsace-Moselle, c'est la France!

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

  • 1982 : Dorothée, danseuse de corde de Jacques Fansten
  • 1992 : Rimbaud, l'homme aux semelles de vent de Marc Rivière

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Le fantôme et Madame Muir

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1974 : Les Petits Enfants du siècle, prix Louis Kamans, pour la meilleure fiction des pays francophones.
  • 1982 : La Tribu des vieux enfants, trophée 813, au festival policier de Reims, prix du meilleur policier diffusé à la télévision.
  • 1985 : La Maison piège, trophée 813.
  • 1986 : La Nuit du coucou, grand prix des rencontres européennes de télévision de Reims. Prix du public, prix du meilleur acteur pour Florent Pagny et prix de la meilleure actrice pour Marie Rivière.
  • 1993 : Pris au piège, grand prix du meilleur film policier de télévision, au festival de Cognac.
  • 1995 : Danse avec la vie, prix de la fondation pour l'enfance.
  • 1996 : Les Alsaciens ou les Deux Mathilde, Sept d'or du meilleur scénario, et en 1997, Clio du meilleur film historique.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]