Jean-Christophe Fromantin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Christophe Fromantin
Illustration.
Jean-Christophe Fromantin en 2015.
Fonctions
Vice-président du conseil
départemental des Hauts-de-Seine

chargé des Infrastructures routières et navigables
En fonction depuis le
(1 an et 3 mois)
Président Georges Siffredi
Prédécesseur Jean-Didier Berger
Conseiller départemental des Hauts-de-Seine
En fonction depuis le
(1 an et 3 mois)
Avec Alexandra Fourcade
Élection 20 juin 2021
Circonscription Canton de Neuilly-sur-Seine
Prédécesseur Olivier Larmurier
Maire de Neuilly-sur-Seine
En fonction depuis le
(14 ans, 6 mois et 8 jours)
Élection
Réélection mars 2014
mai 2020
Prédécesseur Louis-Charles Bary
Député français

(5 ans)
Élection 17 juin 2012
Circonscription 6e des Hauts-de-Seine
Législature XIVe
Groupe politique UDI
Prédécesseur Joëlle Ceccaldi-Raynaud
Successeur Constance Le Grip
Conseiller général des Hauts-de-Seine

(1 an, 8 mois et 8 jours)
Circonscription Neuilly-sur-Seine-Nord
Prédécesseur Marie-Cécile Ménard
Successeur Alexandra Fourcade
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Nantes (Loire-Atlantique)
Nationalité Française
Parti politique SE-DVD (2007-2011)
UDI (2012-2015)
TEM (depuis 2011)
Diplômé de ESLSCA
Profession Chef d'entreprise

Jean-Christophe Fromantin, né le à Nantes (Loire-Atlantique), est un chef d'entreprise et homme politique français.

Jean-Christophe Fromantin est maire de Neuilly-sur-Seine depuis 2008. Après avoir lancé le parti Territoires en mouvement, il est élu en 2012 député de la sixième circonscription des Hauts-de-Seine. Il ne se représente pas en 2017, préférant conserver son mandat de maire. Il est élu en 2021 au conseil départemental des Hauts-de-Seine, dont il devient vice-président.

Il a suscité la polémique au sein de son groupe politique pour son opposition au projet de loi de 2014 faisant de l'avortement un droit fondamental.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et famille[modifier | modifier le code]

Jean-Christophe Fromantin fait ses études dans différents établissements scolaires à Saintes, Dunkerque et Strasbourg, où il obtient son bac en 1981. Après une année de sciences économiques et une autre en classe préparatoire, il intègre l’ESLSCA à Paris et en sort diplômé en 1986.

Il est marié et père de quatre enfants.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Entre 1987 et 1988, il effectue son service national comme coopérant à Lisbonne. À son retour en 1989, il crée Eurochallenge[1], une société de services et de conseils pour l'import-export.

À la suite de la fusion avec Interex[2] en 1994, il prend la direction de la société nouvellement créée, Export Entreprises[1],[3], qui participe en 2009 au lancement du site Globaltrade.net, issu d'un partenariat public-privé entre le département du Commerce des États-Unis et la Fédération des associations du commerce international (FITA)[4].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Maire de Neuilly-sur-Seine[modifier | modifier le code]

Candidat divers droite, il se présente à l'élection municipale de 2008 à Neuilly-sur-Seine. Il se retrouve opposé à la municipalité d'alors, puis à David Martinon, soutenu par Nicolas Sarkozy qui était lui-même maire de cette ville de 1983 à 2001.

Au second tour, la liste qu'il conduit l'emporte avec 61,67 % des voix contre 38,33 % à celle de son rival. Il est élu maire de la ville le 23 mars 2008, lors du premier conseil municipal, par 37 voix contre 8 à Arnaud Teullé au terme d'une campagne houleuse[5].

Le 10 juin 2009, Jean-Christophe Fromantin est élu au bureau du syndicat mixte Paris Métropole présidé par le socialiste Jean-Yves Le Bouillonnec[6]. Le 8 novembre 2010, il devient vice-président de Paris Métropole au côté du nouveau président Jacques J. P. Martin, maire UMP de Nogent-sur-Marne[7].

Candidat aux élections cantonales de mars 2011 dans le canton Nord de Neuilly-sur-Seine, il obtient au premier tour la majorité absolue, mais n'est pas élu, car il ne réunit pas assez de suffrages : 21 % des inscrits seulement. Au second tour, le 27 mars 2011, obtenant 70,24 % des suffrages exprimés, il est élu face à Marie-Cécile Ménard, conseillère sortante UMP.

À deux reprises, en 2014[8] et en 2020[9], Jean-Christophe Fromantin est réélu maire de Neuilly-sur-Seine dès le 1er tour. Le 15 mars 2020, il obtient 60,25% des voix. Aux présidentielles 2022, il affiche son soutien à Valérie Pécresse[10].

Député des Hauts-de-Seine[modifier | modifier le code]

En juin 2012, au premier tour des élections législatives dans la sixième circonscription des Hauts-de-Seine, Jean-Christophe Fromantin obtient 59,86 % des voix, loin devant Bernard Lepidi (divers droite, 19,92 %) et Marie Brannens (PS, 9,18 %).

À l'issue du deuxième tour, le 17 juin 2012, Jean-Christophe Fromantin est élu député des Hauts-de-Seine avec 69,51 % des voix, face à la candidate du PS Marie Brannens (10,65 %) et à Bernard Lepidi (19,84 %)[11].

En , il cède son siège de conseiller général à sa suppléante Alexandra Fourcade, 8e adjoint au maire de Neuilly-sur-Seine chargée des Affaires sociales et de la Santé[12].

En 2013, il milite contre le droit au mariage homosexuel[13],[14].

En mai 2014, il se déclare candidat à la présidence de l'UDI (Union des démocrates et indépendants)[15]. À l'issue du premier tour, il arrive en quatrième position, obtenant 11,1 % des suffrages exprimés. Il soutient Hervé Morin au second tour[16].

Le 26 novembre 2014, il fait partie des sept députés à voter contre une proposition de résolution « visant à réaffirmer le droit fondamental à l'interruption volontaire de grossesse en France »[17],[18]. 143 députés ont voté pour.

Le 6 décembre 2015, il annonce son départ de l'UDI à la suite des résultats du premier tour des élections régionales[19].

En mars 2017, il annonce ne pas être candidat à sa réélection en tant que député[20].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

En octobre 2021, Jean-Christophe Fromantin reçoit d' "Ecologie Responsable", un think thank de droite, le prix de l’Enracinement – Simone Weil pour récompenser « une personnalité qui œuvre à la fois pour l’écologie et l’innovation »[21].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Greffe du tribunal de commerce de Paris - SIREN 950571224.
  2. Greffe du tribunal de commerce de Paris - SIREN 312706203.
  3. « Page d'accueil », sur le site de la société Export Entreprises (consulté le ).
  4. « Strategic Partners », sur le site Export.gov du gouvernement américain (consulté le ).
  5. https://www.lecho.be/telex/general-interieur/france-fromantin-elu-a-neuilly-apres-une-campagne-houleuse/7792502.html
  6. Par Le 11 juin 2009 à 07h00, « Fromantin élu à Paris Métropole », sur leparisien.fr, (consulté le )
  7. Par Le 9 novembre 2010 à 07h00, « Le maire élu vice-président de Paris Métropole », sur leparisien.fr, (consulté le )
  8. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014 (consulté le )
  9. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__municipales-2020 (consulté le )
  10. Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly-sur-Seine, au JDD : « Je m’engage aux côtés de Valérie Pécresse », lejdd.fr, 19 février 2022,par Emmanuelle Souffi
  11. « Neuilly-sur-Seine (92200) : Résultats des élections législatives 2012 », sur LExpress.fr (consulté le )
  12. « Première séance pour Alexandra Fourcade », sur le site du quotidien Le Parisien, (consulté le ).
  13. Par Le 27 mai 2013 à 07h00, « Les maires réfractaires cherchent la parade », sur leparisien.fr, (consulté le )
  14. Le Point magazine, « Mariage homosexuel: vote définitif mardi mais l'opposition reste bien vivace », sur Le Point, (consulté le )
  15. « Jean-Christophe Fromantin candidat à la présidence de l'UDI », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  16. « UDI : Fromantin soutient Morin », sur Le Point,
  17. Par Le 28 novembre 2014 à 07h00, « Avortement : Fromantin crée la polémique », sur leparisien.fr, (consulté le )
  18. « IVG: Jean-Christophe Fromantin peut-il rester à l'UDI? », sur LExpress.fr, (consulté le )
  19. JC Fromantin, « Je quitte l’UDI, je reprends ma liberté pour agir autrement … », sur fromantin.com, (consulté le ).
  20. Tristan Quinault-Maupoil, « Jean-Christophe Fromantin ne se présentera pas aux législatives », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. « Neuilly : le maire Jean-Christophe Fromantin reçoit le prix de l’Enracinement Simone-Weil », sur leparisien.fr, (consulté le ).