Jean-Yves Le Bouillonnec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Yves Le Bouillonnec
Image illustrative de l'article Jean-Yves Le Bouillonnec
Fonctions
Député de la 11e circonscription du Val-de-Marne
En fonction depuis le
(14 ans 11 mois et 6 jours)
Élection 16 juin 2002
Réélection 17 juin 2007, 17 juin 2012
Prédécesseur Claude Billard (PCF)
Maire de Cachan
En fonction depuis le
(18 ans 7 mois et 29 jours)
Élection 26 septembre 1998
Réélection 11 mars 2001
9 mars 2008
30 mars 2014
Prédécesseur Jacques Carat (PS)
Conseiller général du Val-de-Marne
élu dans le canton de Cachan

(4 ans 3 mois et 19 jours)
Prédécesseur Patrice Hernu (UDF)
Successeur Alain Blavat (PS)
1er Président de Paris Métropole

(11 mois et 29 jours)
Prédécesseur poste créé
Successeur Jacques JP Martin (UMP)
Biographie
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Cachan (Val-de-Marne)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste

Jean-Yves Le Bouillonnec est un avocat et un homme politique socialiste français, né le à Cachan dans le Val-de-Marne.

Il est maire de Cachan depuis 1998, et député de la 11e circonscription du Val-de-Marne depuis 2002 (réélu le et le ). Membre du groupe socialiste, radical et citoyen à l'Assemblée nationale, il est vice-président de la Commission des Lois, après avoir été pour le groupe le responsable des questions relatives à l’urbanisme, au logement et à la rénovation urbaine sous la 13e législature.

Il a été au centre de l'attention médiatique, lors de l'affaire du relogement des squatteurs du CROUS de Cachan, à l'automne 2006. Les logements étudiants occupés illégalement ayant été évacués de force par les CRS, le maire logea d'urgence les squatteurs dans le gymnase de l'école Belle-image pour éviter les troubles à l'ordre public qui pourraient survenir s'ils étaient laissés à la rue. Le gymnase fut occupé pendant une période bien plus longue, les étrangers en situation irrégulière en ayant fait un symbole, et voulant éviter d'être séparés par la force publique[1].

Il a publié en 2008 un rapport, passablement critique, sur la loi Robien concernant l'immobilier[2], et en 2010, un livre Logement: le bien premier, édition Jean Jaurès Fondation[3].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Jean-Yves Le Bouillonnec rejoint en 1983 l'équipe municipale de Jacques Carat, pour en devenir l'un de ses maires-adjoints. En 1998, Jacques Carat démissionne et remet son écharpe de maire à Jean-Yves Le Bouillonnec.

En 2001, il mène la liste aux élections municipales, élue avec le soutien du Parti socialiste, des Verts, des radicaux de gauche, du Mouvement des citoyens, ainsi que du parti local DNV [4]. Sa liste gagne les élections municipales de 2008 dès le premier tour avec 59,61 % des suffrages exprimés [5].

Candidat aux élections législatives de 2012 dans la onzième circonscription du Val-de-Marne, il obtient 41,17 % des voix au premier tour. Dans la commune dont il est maire, Cachan, il obtient 49,99 % des suffrages. Le candidat du Front de gauche Gilles Delbos, arrivé en deuxième position, choisit de pratiquer le désistement républicain et appelle à le soutenir. Le 17 juin 2012, Jean-Yves Le Bouillonnec est donc élu avec 100 % des suffrages. Candidat à la Présidence de la Commission des lois, il est battu par le député du Finistère Jean-Jacques Urvoas. Il en devient toutefois Vice-Président.

Mandats passés[modifier | modifier le code]

  • 14/03/1983 - 25/09/1998 : adjoint au maire de Cachan (Val-de-Marne), Jacques Carat, chargé de la vie associative, du sport, et de la prévention. Puis Premier adjoint au maire de décembre 1992 à septembre 1998
  • 23/03/1998 - 12/07/2002 : conseiller général du Val-de-Marne, élu du canton de Cachan et président de l'Office départemental de logement social Valophis
  • 10/06/2009 - 8/11/2010 : président de Paris Métropole

Mandats actuels[modifier | modifier le code]

Autres responsabilités publiques[modifier | modifier le code]

  • Président de la Conférence territoriale de la Vallée Scientifique de la Bièvre www.vsbievre.eu/
  • Président du comité stratégique de la Société du Grand Paris, organisme chargé de la réalisation du futur métro automatique, depuis mars 2012
  • Vice-président de Paris Métropole, après en avoir été le président lors de sa création [6], depuis le .
  • Juge suppléant puis titulaire élu par l'Assemblée nationale à la Cour de justice de la République, depuis 2007

Engagements politiques[modifier | modifier le code]

  • Jean-Yves Le Bouillonnec se prononce au cours de l'été en faveur de la candidature de François Hollande aux primaires citoyennes du Parti Socialiste. Lors de la campagne électorale pour l'élection présidentielle de 2012, François Hollande lui confie la responsabilité des questions de logement dans son équipe de campagne, au sein du pôle "habitat et politique de la Ville".

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]