Liste des maires de Neuilly-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maire de Neuilly-sur-Seine
Image illustrative de l’article Liste des maires de Neuilly-sur-Seine
Blason de Neuilly-sur-Seine.

Image illustrative de l’article Liste des maires de Neuilly-sur-Seine
Titulaire actuel
Jean-Christophe Fromantin
depuis le
(16 ans et 28 jours)

Mandant Suffrage universel
Durée du mandat 6 ans
Premier titulaire Nicolas Delaizement
Site internet neuillysurseine.fr

Cet article dresse la liste des maires de Neuilly-sur-Seine de 1790 à aujourd'hui.

Hôtel de ville[modifier | modifier le code]

Entre l'élection du premier maire Nicolas Delaizement en 1790 et le Premier Empire, le conseil municipal se réunit dans une salle attenant à l'église Saint-Jean-Baptiste. En 1809, la mairie s'installe rue de Madrid puis, le bâtiment se révélant trop petit, dans un nouvel édifice construit en 1835-1836 par l'architecte Pierre Marie Marcel, 1 place Parmentier[1]. Après la construction de l'hôtel de ville de 1886, le bâtiment de la place Parmentier continue d'accueillir la justice de paix ; il est reconstruit en 1897, abrite une bibliothèque puis une MJC et depuis 1992 le centre culturel Louis-de-Broglie[2].

Le centre culturel Louis-de-Broglie.

Les limites de la commune ayant été modifiées par l'absorption parisienne du quartier des Ternes, la municipalité neuilléenne souhaite construire un nouvel hôtel de ville plus à l'ouest. En 1879, un terrain est acquis avenue du Roule, les architectes Victor Dutocq et Charles Simonet étant chargés des travaux, qui se déroulent entre 1882 et 1885. L'inauguration a lieu en 1886 en présence du préfet Eugène Poubelle. De style néo-Renaissance, l'hôtel de ville est coiffé d'un campanile jusqu'en 1978[1].

L'hôtel de ville.

Une statue d'Antoine Parmentier, qui cultiva la pomme de terre dans le champ expérimental des Sablons, est inaugurée sur la place devant l'hôtel de ville en 1888. En 1937, pour le bicentenaire de la naissance de l'agronome, elle est déplacée place Parmentier. En 1942, elle est fondue par les Allemands. En 1981, reconstituée grâce à une réduction en bronze de l'œuvre originale, une nouvelle statue est installée près de l'hôtel de ville. Rénovée en 2019, elle est déplacée de nouveau en 2023 place Parmentier[3], remplacée sur le parvis de la mairie par une statue de Jean-Rodolphe Perronet, architecte du pont de Neuilly, jusque là installée sur l'île de Puteaux[4],[5].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

No  Portrait Nom Période Appartenance politique Notes
1 Nicolas Delaizement
(1740-1813)
7 février
1790
14 novembre
1790
Premier maire de Neuilly-sur-Seine
2 Michel Saulnier 1790 1792

Sous la Première République[modifier | modifier le code]

No  Portrait Nom Période Appartenance politique Notes
3 Jean-Baptiste Girard 1792 1793
4 Jean-Baptiste Boutard 1793 1795
4 Jean-Baptiste Boutard 1801 1808
Liste des maires successifs[6]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1808 1813 Jean-François Delabordère (d)    
1813 1814 Jean-Baptiste Chaptal   fils du chimiste Jean-Antoine Chaptal, inventeur de la chaptalisation du vin, député de Paris à la Chambre des représentants en 1815.
1814 1829 Jean-François Delabordère   Prêtre.
1830 1832 Louis Raimbault (d)    
1832 1843 Jean Labie (d)   Notaire, chevalier de la Légion d'honneur, né le 3 décembre 1790 à Brantôme (Dordogne), mort le 30 juin 1851 dans le quartier des Ternes
1843 1848 Joseph-François Garnier (d)   Médecin (1796-1865), fils de Joseph-François Garnier (1755-1825), hautboïste et compositeur.
1848 1848 Louis Évariste Soyer (d)   Médecin né le 8 mai 1805 à Fonches (Somme), mort le 20 avril 1870 à Neuilly.
1848 1849 Antoine Simonnet (d)    
1849 1851 Jean-André Andrau (d)    
1851 1868 Narcisse Ancelle   Notaire de Charles Baudelaire. Sa fille Louise Eugénie Ancelle (1833-1900) épousa à Neuilly en 1860 Ferdinand Oreille de Carrière (1820-1876), un fils illégitime né posthume de Charles Ferdinand d'Artois (1778-1820), duc de Berry.
1868 1870 Charles Ybry (d)   Ingénieur éminent (trisaïeul paternel d'Emmanuelle de Dampierre). Conseiller municipal. (* Paris, 1819 - † Neuilly-sur-Seine, 1883)[7].
1870 1870 Jean-François Houssay (d)   Né le 26 avril 1803, mort le 11 décembre 1870
1870 1871 Achille Boyriven (d)    
1871 1875 Louis Manier (d)    
1875 1886 Victor Daix (d)   Maître de pension, officier de l'Instruction publique (1832-1909)
1886 1888 Ferdinand Rousselet (d)   Ancien conducteur des Ponts-et-Chaussées[8], franc-maçon[9], mort en 1889.
1888 1901 Général Jean-François Henrion-Bertier   A participé aux campagnes d'Italie, de Crimée et d'Afrique et à la guerre franco-allemande de 1870, conseiller municipal depuis 1885, mort en fonction en 1901.
1901 1904 Georges Huet (d)    
1904 1908 Alexandre Bertereau (d)    
1908 1914 Édouard Nortier Républicains progressistes Négociant, député à partir de 1911, mort pour la France le .
1914 1919 Marie-Georges Bertrand (d)   Premier adjoint, occupe les fonctions de maire durant la Première Guerre mondiale[10].
1919 1927 Ernest Deloison (d)   Ancien consul de France en Belgique, aux États-Unis et en Australie (Melbourne), conseiller municipal depuis 1903, mort en fonction et enterré le 22 juillet 1927.
1927 1942 Edmond Bloud PDP (ancêtre du MRP) Éditeur - Fondateur du Comité catholique des Amitiés françaises à l'Étranger (1915) - Conseiller général (1920) et député (1928) de la Seine, révoqué par Vichy en 1942, réhabilité en 1945 et décédé en 1948.
1942 1944 Max Roger (d)   Docteur en chimie, industriel de la parfumerie, nommé par Vichy, révoqué à la Libération.
1944 1945 Eugène Van der Meersch
Décédé en 1967
  Résistant FFI / Libération-Nord,
Président du Comité de libération nationale de Neuilly,
Ultérieurement conseiller général RPF et député gaulliste du Nord
1945 1947 Charles Metman[Note 1]
décédé en 1952
  Conseiller municipal depuis 1935,
Conservateur au Musée des Arts décoratifs depuis 1920 et au musée Nissim-de-Camondo depuis 1936, .
1947 avril 1983[11] Achille Peretti[Note 2],[12] RPF, URAS, RS, UNR,
UNR - UDT, UD-Ve, UDR, RPR
Compagnon de la Libération, commissaire de police puis préfet
Ancien conseiller général d'Ajaccio-1 (1945 → 1951)
Conseilller général de Neuilly-sur-Seine-Sud (1970 → 1976)
Député de la Seine puis des Hauts-de-Seine (6e circ.) (1958 → 1977)
Président de l'Assemblée nationale (1969 → 1973)
Membre du Conseil constitutionnel (1977 → 1983)
Mort en fonction
1983[13] 2002 Nicolas Sarkozy RPR puis UMP Avocat
Député des Hauts-de-Seine 6e circ.) (1988 → 2002 et de mars à juillet 2005)
Ministre à plusieurs reprises
Président du Conseil général des Hauts-de-Seine (2004 → 2007)
Président de la République (2007 → 2012)
2002 2008[14] Louis-Charles Bary[15] UMP Chef d'entreprise, ancien vice-président du CNPF
Conseiller général de Neuilly-sur-Seine-Sud (1976 → 2008),
Vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine [1982 → 2008).
2008[16] En cours
(au 2 février 2023)
Jean-Christophe Fromantin[17] DVD (TEM) Chef d'entreprise,
Député des Hauts-de-Seine (6e circ.) (2012 → 2017),
Conseiller général de Neuilly-sur-Seine-Nord (2011 → 2012),
Conseiller départemental de Neuilly-sur-Seine (2021 → )
Vice-président de l'EPT Paris Ouest La Défense (2016 → )
Réélu pour le mandat 2020-2026[18]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une rue de la commune porte le nom de ce maire.
  2. Une avenue de la ville porte le nom de ce maire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Hôtel de Ville », sur neuillysurseine.fr (consulté le ).
  2. « Ancienne Mairie (Espace Parmentier) », sur neuillysurseine.fr (consulté le ).
  3. « L'Espace Parmentier dévoile sa belle façade », neuillysurseine.fr, 25 octobre 2023.
  4. « Monument à Jean-Rodolphe Perronet », anosgrandshommes.musee-orsay.fr, consulté le 4 novembre 2023.
  5. « Des écrins de choix pour Parmentier et Perronet », neuillysurseine.fr, 31 octobre 2023.
  6. « Les maires de Neuilly-sur-Seine », sur francegenweb.org (consulté le ).
  7. [1]
  8. Article à la Une de l'hebdomadaire Le Panthéon de l'Industrie, Le Panthéon de l'industrie en date du
  9. auteur de La Solidarité. Impressions maçonniques du F∴ Ferdinand Rousselet, Loge La Lumière, 1883
  10. Neuilly, journal indépendant, n°1182, juillet-août 2010, page 33
  11. A. P., « M. Achille Peretti est mort Un compagnon », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. « Portrait de M. Achille Peretti : En fonction du 4 mars 1977 au 14 avril 1983 », Les membres du Conseil Constitutionnel, sur conseil-constitutionnel.fr (consulté le ).
  13. « Retour en 1983 avec la première conquête de Nicolas Sarkozy qui, à la surprise générale, remporte à 28 ans le siège de maire à Neuilly, au nez et à la barbe de Charles Pasqua », Affaires sensibles, France Inter (consulté le ).
  14. Bruno Jeudy, « Neuilly tourne la page Sarkozy et se cherche un maire : Les panneaux électoraux ont fait leur réapparition dans les rues de Neuilly-sur-Seine. Dans la partie nord de cette ville où les habitants sont appelés, dimanche, à élire un successeur à Nicolas Sarko… », Le Parisien,‎ 29/9/2007 mis à jour le 14/10/2007 (lire en ligne, consulté le ) « Si l'issue de la cantonale partielle ne fait guère de doute, cette élection ouvre l'après-Sarkozy, dans une ville qu'il a dirigée pendant dix-neuf ans, avant de laisser son fauteuil de maire en 2002 à son premier adjoint Louis-Charles Bary. Âgé de 81 ans, celui-ci a déjà annoncé qu'il ne se représenterait pas l'an prochain ».
  15. Anne-Sophie Damecour, « Neuilly-sur-Seine : disparition de Louis-Charles Bary, l’ancien maire qui avait succédé à Nicolas Sarkozy : Il avait succédé à Nicolas Sarkozy en 2002 quand ce dernier avait été nommé ministre de l’Intérieur. Mais il n’avait pas souhaité se présenter aux municipales de 2008. Il est décédé dans la nuit du 1er février, à l’âge de 96 ans », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Il a été pendant 32 ans conseiller général des Hauts-de-Seine sur le canton de Neuilly-sur-Seine, pendant près de 20 ans premier adjoint au maire de Neuilly, avant de succéder à Nicolas Sarkozy en tant que premier magistrat de la ville en 2002, quand ce dernier a été nommé ministre de l’Intérieur du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Louis-Charles Bary est décédé dans la nuit de mercredi, à l’âge de 96 ans ».
  16. Christophe Joly, « Jean-Christophe Fromantin gagne la bataille de Neuilly », 20 minutes,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. Anne-Sophie Damecour, « Entre deux échéances électorales, le maire de Neuilly Jean-Christophe Fromantin se lance dans une thèse : Le premier édile (DVD) de Neuilly-sur-Seine est désormais doctorant à Paris I-Panthéon-Sorbonne. Il travaille sur l’avenir des quartiers d’affaires, à travers le cas de Paris La Défense, dont il est administrateur. », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. Florence Hubin, « Deux soutiens supplémentaires pour le maire de Neuilly-sur-Seine : Jean-Christophe Fromantin (DVD) a été réélu pour un troisième mandat, avec notamment la voix de l’opposant LR Anthony Dodeman, ce mardi soir, lors du conseil municipal d’installation », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]