253

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 253 du calendrier julien. Pour l'année 253 av. J.-C., voir 253 av. J.-C.. Pour le nombre 253, voir 253 (nombre).
Chronologies
Description de cette image, également commentée ci-après
24 juillet : Émilien est proclamé empereur. Début de la période des Trente Tyrans dans l'empire romain (fin en 270)[1]. Ce sont pour la plupart des généraux des armées de la frontière proclamés empereurs par leurs soldats pour lutter contre l’envahisseur. L'année est marquée par deux usurpations et le décès de deux prétendants à l'empire.
Années :
250 251 252  253  254 255 256
Décennies :
220 230 240  250  260 270 280
Siècles :
IIe siècle  IIIe siècle  IVe siècle
Millénaires :
Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire  IIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

  • 25 juin : début du pontificat de Lucius Ier ( fin le 5 mars 254). Il est arrêté presque immédiatement après son élection et exilé, puis rappelé à l'automne[4].
  • 24 juillet : profitant de ses succès dans sa campagne contre les Goths, Émilien est proclamé empereur romain par ses légions[5].
Valérien, de vieille famille sénatoriale, s’efforce de restaurer l’autorité impériale et de lui rendre sa stabilité.
  • Août :
    • durant une attaque contre Émilien, son successeur en Mésie, l'empereur Gallus et son fils Volusien sont tués par leurs propres troupes à Interamna[6].
    • Valérien, qui commande les troupes romaines en Rhétie, chargé de réprimer l'usurpation d'Émilien, est proclamé empereur à son tour[6].


  • Début des raids des Borani, habitants de la Crimée alliés des Goths en mer Noire. Ils attaquent Pityus en Pontide orientale. Un second raid, en 254 ou 255, atteint la côte nord de l'Asie mineure, notamment Trébizonde[7].

Naissances en 253[modifier | modifier le code]

Décès en 253[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Pierre Arnaud-Lindet, op. cit, p. 327.
  2. Rika Gyselen, Des Indo-Grecs aux Sassanides : données pour l'histoire et la géographie historique, Peeters Publishers, (ISBN 9782952137614, présentation en ligne)
  3. Maria Bats, Stéphane Benoist, Sabine Lefebvre, L'Empire romain au IIIe siècle : de la mort de Commode au Concile de Nicée, Atlande, (ISBN 9782912232045, présentation en ligne)
  4. Baudouin de Gaiffier, Recherches d'hagiographie latine, vol. 52, Bruxelles, Société des Bollandistes, (présentation en ligne)
  5. a et b Christian Goudineau, Les empereurs de Rome d'Auguste à la tétrarchie : trois siècles de portraits, Errance, (ISBN 9782877722919, présentation en ligne)
  6. a et b Marie-Pierre Arnaud-Lindet, Histoire et politique à Rome : les historiens romains IIIe siècle av. J.-C. - Ve siècle ap. J.-C., Éditions Bréal, (ISBN 9782842917722, présentation en ligne)
  7. Émilienne Demougeot, La formation de l'Europe et les invasions barbares : Des origines germaniques à l'avènement de Dioclétien, vol. 1, Aubier (présentation en ligne)
  8. Bruno Demoulin, Jean-Louis Kupper, Histoire de la Wallonie : de la préhistoire au XXIe siècle, Privat, (ISBN 9782708947795, présentation en ligne)
  9. International Union of Prehistoric and Protohistoric Sciences, International Union of Anthropological and Ethnological Sciences, Laboratoire d'anthropologie et de préhistoire des pays de la Méditerranée occidentale, Encyclopédie berbère : Judaïsme-Kabylie, vol. 26, EDISUD, (ISBN 9782744904523, présentation en ligne)
  10. Laurent-Charles Féraud, Histoire des villes de la province de Constantine : Sétif, Bordj-bou-Arreridj, Msila, Boussaâda, Éditions L'Harmattan, (ISBN 9782296541153, présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]