France-Navigation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

France-Navigation est une compagnie maritime créée le 15 avril 1937 pour alimenter les républicains espagnols en armes et denrées diverses durant la guerre d'Espagne. Les activités de cette compagnie étaient essentiellement clandestines, la non-intervention avait été décidée par le gouvernement de Léon Blum et acceptée par vingt-huit nations, dont l'Italie et l'Allemagne.

Les deux hommes clés de la compagnie ont été Giulio Ceretti et Georges Gosnat[1].

Histoire de la compagnie par l’un de ses membres[modifier | modifier le code]

Ahmed Glila[2], Tunisien des îles de Kerkennah, arrive à Marseille en 1937. Il participe à une manifestation réprimée par les forces de l’ordre. C’est à cette occasion qu’il rencontre Auguste Dumay, militant communiste, qui était le chef du service armement de la compagnie France-Navigation, créée quelques mois plus tôt, le , pour venir en aide aux républicains espagnols. Auguste Dumay cherche et recrute des hommes pour former l'équipage des bateaux de la compagnie. Il les choisit parmi les militants et les sympathisants, sobres de préférence. Ahmed Glila fut l’un d’eux, il a été militant syndicaliste et a fait venir beaucoup de marins originaires de son île natale.

Les bateaux sur lesquels Ahmed a navigué étaient beaux et leurs noms faisaient rêver : Guilvinec, Lezardrieux, Bonifacio, Canteleu, Croisset Cap pinède, Kerkennah, Trégastel, Saint-Malo, etc.

Ahmed Glila cessa de naviguer après la vente de la compagnie, vers 1952 ou 1953.

L’histoire de la compagnie France-Navigation a été faite d’hommes de grande valeur et de grand talent, mais aussi de personnes plus humbles éprises de justice, de fraternité et d'égalité.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Les Brigades de la Mer, par Dominique Grisoni et Gilles Hertzog, Grasset, 1979, (ISBN 2246008514).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bartolomé Bennassar, La guerre d'Espagne et ses lendemains, Perrin, 2004
  2. Ce paragraphe a été fourni par la fille de ce marin via OTRS.