Coupe de Belgique de football 1955-1956

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Coupe de Belgique
1955-1956
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Édition 8e
Date du au
Participants 128
Hiérarchie
Hiérarchie Phase finale
Niveau inférieur Tours préliminaires

Palmarès
Tenant du titre R. Antwerp FC
Vainqueur R. RC Tournaisien

Navigation

La Coupe de Belgique 1955-1956 est la huitième édition de l'épreuve.

Cette compétition réserve son lot de surprises. Bien que les clubs de Division 1 soient majoritaires à partir des 1/16e de finale, l'apothéose est disputée par deux formations de Division 2. Bien que le favori soit le R. CS Verviétois (champion de D2), c'est le Racing Club Tournaisien qui enlève le trophée. Le « matricule 36 » est le premier, et jusqu'à présent (2014), seul cercle de D2 à avoir remporté la Coupe de Belgique.

Cette finale « 56 » est également la toute première « 100% wallonne ». Il faut attendre 37 ans pour vivre la seconde (et dernière jusqu'à 2014). La victoire tournaisienne est la toute première d'un cercle hennuyer. Il n'aura pas de successeur « de son vivant ». En effet, la seconde victoire d'un club du Hainaut surviendra 47 ans plus tard (succès de La Louvière), soit un an après la disparition du vénérable R. RC Tournaisien, englobé dans une fusion avec son ancestrale rivale de l'Union Sportive, pour former l'actuel R. FC Tournai.

Troisième...et dernière[modifier | modifier le code]

Cette édition de la Coupe de Belgique, la « septième » dans l'absolu, est la 3e de l'épreuve ressortie des cartons où l'URSBFA l'a laissée durant 28 ans, soit de 1935 à 1953.

Peu après la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'envie de relancer la coupe nationale fait son petit bonhomme de chemin dans l'esprit des dirigeants du football belge. Lors de la saison 1953-1954, la compétition est remise sur pied avec formule réadaptée par rapport à ses (déjà) lointaines devancières. Il est convenu qu'une évaluation soit faite au terme de chaque édition. L'envie de poursuivre est présente tant en 1954 qu'en 1955.

Il est tout de même intéressant de constater une méconnaissance et aussi du désintérêt de la part des « grands clubs »; comprenez de Division 1. On remarque que plusieurs clubs de divisions dites supérieures alignent leur équipe « Réserves » ou un mélange de titulaires et de remplaçants. Sanction : ils sont éliminés par des cercles jouant deux à trois niveaux plus bas. Dans d'autres cas, les clubs choisissent délibérément de délaisser la Coupe de Belgique au profit de matchs amicaux plus rémunérateurs en termes de recette.

Quand la « Coupe 1955-1956 » se termine, l'évaluation est positive. Le public a, le plus souvent, répondu présent et les clubs sont d'avis de poursuivre l'aventure. Majoritairement la presse se fait la défenderesse de l'épreuve. Mais, dans le football belge, les mentalités sont ce qu'elles sont. En dépit de nombreux avis favorables, le « soufflé retombe ». L'édition 56-57 ne voit pas le jour. Il faut attendre la création de la Coupe d'Europe des Vainqueurs de coupe en 1961, pour que les instances fédérales du foot' belge ressortent leur Coupe de Belgique des oubliettes où elle végète pendant sept longues saisons. La 9e édition est alors celle de 1963-1964 et depuis son organisation devient alors annuelle sans plus connaître d'interruption.

Tours préliminaires[modifier | modifier le code]

Quatre tours préliminaires sont organisés pour désigner 64 équipes issues des séries provinciales et de la Promotion qui rejoignent les 64 équipes évoluant dans les trois plus hautes divisions nationales à partir des soixante-quatrièmes de finale. Les trois premiers tours ne concernent que les équipes de provinciales, les clubs de Promotion entrant dans la compétition au quatrième tour. Pour cette « édition 55-56 », sur les 64 qualifiés, 35 sont issus de Promotion et 29 de Provinciale.

Répartition des clubs engagés[modifier | modifier le code]

Abréviations des Divisions
Abréviations des Provinces
Répartition des clubs par province et par division
Province D1 D2 D3 P prov. Total
Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 6 3 5 8 5 27
Brabant 3 4 7 6 1 21
Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 0 3 3 0 7 13
Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 1 1 6 4 3 15
Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 1 2 4 2 5 14
Drapeau de la province de Liège Province de Liège 3 2 4 5 4 18
Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 2 1 2 4 3 12
Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0 0 0 3 0 3
Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0 0 1 3 1 5
Total 16 16 32 35 29 128

Organisation et Règles[modifier | modifier le code]

L'édition 1955-1956 se déroule selon le schéma traditionnel, à savoir chaque tour est décidé en une manche sur le terrain de la première équipe tirée au sort, jusqu'aux demi-finales que la « Commission de la Coupe de Belgique » souhaite voir se disputer sur terrain neutre. Toutefois, l'ordre du tirage au sort peut être inversé et une demi-finale jouée chez une des deux clubs concernés si les deux cercles marquent leur accord.

Chaque tour est prévu à une date précise, mais les clubs concernés ont la latitude de déplacer le match à la date qui leur convient mais « Commission de la Coupe de Belgique » fixe une date maximale pour laquelle toutes les parties doivent avoir été prestées. Les tours sont tirés au sort individuellement (généralement à la fin du tour précédent, ou peu avant la fin de celui-ci dans le cas où des rencontres sont décalées) et tous se font intégralement (aucune équipe « protégée » ou tête de série).

Par rapport aux deux éditions précédentes, une modification intervient et elle est d'importance. Les prolongations (2x 15' et éventuellement 2x 7'30") disparaissent. Si après 90 minutes, deux équipes sont à égalité:

  • (1) le club qui a obtenu le plus de coups de coin est qualifié,
  • (2) si la parité subsiste, chaque équipe botte cinq penalties (de nos jours tirs au but). Celle qui en marque le plus se qualifie. Notez que la procédure est différente de ce que nous connaissons de nos jours. À l'époque, une équipe commence et frappe cinq fois de suite, puis l'autre équipe fait de même. Si l'égalité est encore de mise, on reprend avec les cinq mêmes tireurs de part et d'autre. Il arrive qu'une équipe tirant en second lieu arrête de tirer quand la différence est irrémédiablement faite.

Légende des tableaux[modifier | modifier le code]

Clubs qualifiés pour le tour suivant
  •  : club tenant du titre
  • « Corners » = qualification acquise en raison du plus grand nombre de corners (coups de coin) obtenus.
  • « Pen. » : qualification acquise après une séance de penalties (Tris au but).

5e tour - Soixante-quatrièmes de finale[modifier | modifier le code]

Le tirage au sort de ce 5e tour (ou 1/64e finale) a lieu le à 18h30 au siège de la fédération, par Monsieur Pissers, membre du SK Lebbeke [1]. Ce tour voit l'entrée en lice des cercles de Division 1 (16), Division 2 (16) et Division 3 (32).

Comme lors des deux éditions précédentes, on assiste à un « tirage intégral ». Aucune division n'est protégée. Cette fois hasard est assez favorable aux cercles de Division 1 car ils n'y a aucun affrontement entre eux.

  • 128 clubs engagés, 64 rencontres programmée le . Le match entre Oostrozebeke-FC Liégeois est reculé de dix jours plus tard, car le club de D1 à des engagements à respecter (une rencontre amicale en Pologne). En cas de remise, les matchs de ce 5e tour doivent être disputés pour le . Le tirage au sort du tour suivant est fixé au .

Résultats « Division 1 » contre « Division 2 »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Résultats « Division 1 » contre « Division 3 »[modifier | modifier le code]

12 équipes concernées.

  • 6 rencontres disputées le mardi à 15h00.
    • Élimination de trois clubs de l’élite.
    • Quatre rencontres sur six ne connaissent pas de vainqueur en 90'.

Résultats « Division 1 » contre « Promotion »[modifier | modifier le code]

14 équipes concernées.

Résultats « Division 1 » contre « 1re Provinciale »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Résultats « Division 1 » contre « 2e Provinciale »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Résultats « Division 2 » contre « Division 3 »[modifier | modifier le code]

18 équipes concernées.

  • 9 rencontres disputées le mardi à 15h00.
    • un seul qualifié en déplacement, quatre « Division 2 » à la trappe !

Résultats « Division 2 » contre « Promotion »[modifier | modifier le code]

4 équipes concernées.

Résultats « Division 2 » contre « 1re Provinciale »[modifier | modifier le code]

6 équipes concernées.

  • 3 rencontres disputées le mardi à 15h00.
    • Bel exploit d'une « p1 »...

Résultats « Division 2 » contre « 2e Provinciale »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Résultats « Division 3 » contre « Division 3 »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Résultats « Division 3 » contre « Promotion »[modifier | modifier le code]

16 équipes concernées.

  • 8 rencontres disputées le mardi à 15h00.
    • Tous les clubs jouant à domicile se qualifient mais trois Promotionnaires créent autant de surprises...

Résultats « Division 3 » contre « 1re Provinciale »[modifier | modifier le code]

8 équipes concernées.

  • 4 rencontres disputées le mardi à 15h00.
    • Belles performances de deux « P1 »...

Résultats « Division 3 » contre « 2e Provinciale »[modifier | modifier le code]

6 équipes concernées.

  • 3 rencontres disputées le mardi à 15h00.
    • Qualification surprise mais méritée d'une « P2 ».

Résultats « Promotion » contre « Promotion »[modifier | modifier le code]

6 équipes concernées.

  • 3 rencontres disputées le mardi à 15h00.
    • Oppositions équilibrées...

Résultats « Promotion » contre « 1re Provinciale »[modifier | modifier le code]

20 équipes concernées.

Résultats « Promotion » contre « 2e Provinciale »[modifier | modifier le code]

4 équipes concernées.

Résultats « 1re Provinciale » contre « 1re Provinciale »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Résultats « 2e Provinciale » contre « 2e Provinciale »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Trente-deuxièmes de finale[modifier | modifier le code]

Ce tour concerne les 64 clubs qualifiés des « Soixante-quatrièmes de finale ». Le tirage au sort de ce tour a lieu le vers 18h30 au siège de la fédération belge de football. Il est effectué par le délégué d'un des clubs encore engagés, choisi au hasard. Ce soir-là, la Commission de la Coupe de Belgique précise que les matchs sont initialement planifiés le dimanche et, en cas d'arrangements différents entre les clubs, les parties doivent être jouées au plus tard pour le dimanche . La procédure de ces 1/32e de finale est identique aux tours précédents : 90 minutes, égalité départagée en faveur du plus grand nombre de corners puis éventuellement par le botté de séries de cinq « penalties » jusqu'à ce qu'un qualifié soit désigné. Les 1/16e de finale sont eux planifiés pour le dimanche [6].

  • 27 rencontres se jouent le et, après accord entre les clubs concernés, 7 matchs sont reculés au lundi 26. Les deux jours, le coup d'envoi est fixé à14h45.

Participants[modifier | modifier le code]

Remarques générales[modifier | modifier le code]

  • Concurrence avec les Diables rouges : élément paraissant impensable plus de septante (soixante-dix) ans plus tard, mais ce Jour de Noël, les 1/32e de finale avec la participation d'équipes de « Division 1 » se déroulent à la même heure qu'une rencontre amicale « Belgique-France », au stade du Heysel ! Et il s'agit bien des « Sélections A ».
  • Faits marquants: En raison du « tirage au sort intégral », on note répartition très variée entre les différents niveaux de compétition.
    • Un seul match consiste en un duel entre de deux « Division 1 ». C'est donc la tête d'affiche de ce tour. Un match à l'allure particulière puisqu'il s'agit d'un devancier de la future Super Coupe : le champion en titre, Anderlecht reçoit l'Antwerp, tenant du trophée.
    • Par contre, huit parties, soit le quart du programme sont des affrontements Division 3/Promotion.
    • Deux équipes clubs provinciaux sont assurés de participer au 1/8e de finale étant donné que deux match ne concernent que des cercles de cette catégorie.

Résultats « Division 1 » contre « Division 1 »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

  • Une rencontre jouée le lundi à 14h45.
    • Alors que le concept est loin d'avoir été appliqué, ce match est un devancier des futures « Super Coupes » entre un champion national et le vainqueur de la Coupe.

Résultats « Division 1 » contre « Division 2 »[modifier | modifier le code]

8 équipes concernées.

  • Trois rencontres disputées le dimanche et une le lundi .
    • tous les qualifiés jouent en déplacement, élimination de deux cercles de « Division 1 »...

Résultats « Division 1 » contre « Division 3 »[modifier | modifier le code]

4 équipes concernées.

Résultats « Division 1 » contre « Promotion »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernés.

Résultats « Division 1 » contre « 1re Provinciale »[modifier | modifier le code]

4 équipes concernées.

Résultats « Division 1 » contre « 2e Provinciale »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Résultats « Division 2 » contre « Division 2 »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Résultats « Division 2 » contre « Division 3 »[modifier | modifier le code]

4 équipes concernées.

Résultats « Division 2 » contre « Promotion »[modifier | modifier le code]

4 équipes concernées.

Résultats « Division 3 » contre « Division 3 »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Résultats « Division 3 » contre « Promotion »[modifier | modifier le code]

16 équipes concernées.

  • Sept rencontres le dimanche et une le lundi
    • ''Un seul qualifié en déplacement, quatre clubs de « Division 3 » à la trappe.

Résultats « Division 3 » contre « 1re Provinciale »[modifier | modifier le code]

6 équipes concernées.

  • Trois rencontres disputées le dimanche à 14h45.
    • Un club de « Division 3 » éliminé...

Résultats « Promotion » contre « Promotion »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Résultats « Promotion » contre « 2e Provinciale »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

  • Une rencontre disputée le dimanche à 14h45.
    • Une 2e Provinciale en 1/16e de finale !

Résultats « 1re Provinciale » contre « 1re Provinciale »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Résultats « 1re Provinciale » contre « 2e Provinciale »[modifier | modifier le code]

2 équipes concernées.

Tableau final[modifier | modifier le code]

Le tableau final ci-dessous est une simple illustration. Il y a un tirage au sort distinct entre chaque tour.

Seizièmes de finale[modifier | modifier le code]

Ce tour concerne les 32 clubs qualifiés des « Trente-deuxièmes de finale ». Le tirage au sort se déroule le lundi en début de soirée au siège de la fédération. Le sort n'a programmé aucune opposition entre clubs de l'élite. Les rencontres sont initialement prévues le dimanche . Mais en raison des remises multiples en championnat dues aux conditions météorologiques, les 1/16e de finale commencent à être joués à la date théoriquement réservée au 1/8e de finale ! Le même jour que le tirage au sort, il est annoncé que les 1/8e de finale sont programmés le , jour réservé à l'équipe nationale qui doit affronter son homologue suisse.

Participants[modifier | modifier le code]

Remises à répétition[modifier | modifier le code]

Le jour du tirage au sort, seule la « Division 1 » est à jour avec 17 journées complètes jouées. Dans les sept autres tableaux de la « D2 » à la « Promotion », il y a au moins un match de retard. Selon le règlement de l'époque, ces rencontres de retard doivent être disputées le premier dimanche de libre, à savoir le , aussi prévu pour la Coupe de Belgique. Dans les décisions du Comité Exécutif, « le Championnat à la priorité sur la Coupe ». Par ailleurs, il est décidé que la rencontre Belgique-Angleterre entre les équipes nationales militaires, dans le cadre du Challenge Kentish, se joue à Bruxelles, ce qui entraîne la remise d'office des rencontres des clubs bruxellois du Daring (D1) et du White Star (D2).

Pour la 16e journée, le , les terrains sont praticables bien que couverts de neige. Celle-ci disparaît ensuite et le trois dimanches suivants connaissent deux remises. Elles concernent Bastogne (le 22) et Houthalen (le 29). Pour le calendrier en général, et celui de la Coupe en particulier, les choses se compliquent au début du mois de février, sous la forme d'une vague froid. Initialement, pour la journée du , il y a peu de remises prévues, mais au début de l'après-midi la pluie s'invite. Elle tombe sur des sols majoritairement gelés et devient dangereusement verglaçante. Seuls 15 des 63 matchs prévus en séries nationales peuvent être joués ! Et dans les jours qui suivent, la neige fait son retour ! Pour le , l'URBSFA décrète une remise générale [7]. Comme les règlements le permettent, certains clubs organisent des « matchs d'entraînement » au risque que des joueurs se blessent, d'autres optent pour le repos... Compte de tenu de la situation générale, une deuxième remise générale est prononcée pour le . Une tentative de faire disputer des rencontres le mercredi à 16h00, en mars, est rejetée par les clubs qui invoquent la non-disponibilité de certains joueurs et la perte d'une partie du public. Il semble qu'un accord puisse intervenir pour jouer en semaine à partir de mai à 18h00 quand la clarté le permet[8]. Le championnat de football reprend ses droits le dimanche .

Résultats[modifier | modifier le code]

Seizièmes de finale de la Coupe de Belgique 1955-1956
OT Type à domicile en déplacement Scores Départages
11 SF-01 D1 vs D2 K. Boom FC (II) R. Antwerp FC (I) 1-3
02 SF-02 D1 vs D3 K. FC Vigor Hamme (III) R. Tilleur FC (I) 0-4
03 SF-03 D1 vs D3 R. Standard CL (III) Voorwaarts Tienen (III) 7-0
07 SF-04 D1 vs D3 SK Beveren-Waas (III) R. FC Liégeois (I) 1-1 Corners 3-6
10 SF-05 D1 vs D3 R. Daring CB (en augmentation I) K. Willebroekse SV (III) 6-1
14 SF-06 D1 vs D3 R. US Tournaisienne (III) K. Beeringen FC (en augmentation I) 1-3
08 SF-07 D1 vs P K. Berchem Sport (I) Léopold Club Bastogne (P) 5-0 Forfait
13 SF-08 D1 vs P RC Mechelen KM (I) K. FC Nijlen (P) 4-0
16 SF-09 D1 vs p1 K. AC Hemiksem (p1-Anv) R. Charleroi SC (I) 1-5
09 SF-10 D2 vs D2 R. White Star AC (II) K. St-Niklaasse SK (II) 3-2
04 SF-11 D2 vs D3 FC Waeslandia Burght (en augmentation III) R. FC Brugeois (II) 6-1
15 SF-12 D2 vs D3 R. RC Tournaisien (en augmentation II) R. AA. Louvièroise (III) 1-0
12 SF-13 D2 vs p1 K. FC Heultje (p1-Anv) R. CS Verviétois (II) 1-1 Corners 4-7
05 SF-14 D3 vs p2 SC Anthisnois (p2-Liè) K. St-Truidense VV (II) 1-3
01 SF-15 P vs P R. Ruisbroeck FC (en augmentation P) K. Vereniging Aarschot Sport (P) 2-1
06 SF-16 P vs p2 K. AC Verbroedering Brasschaat (en diminution p2-Anv) FC Eendracht Houthalen (P) 0-2

Technique des Seizièmes de finale[modifier | modifier le code]

Les rencontres sont présentées dans l’ordre chronologique dans lequel elles sont jouées. Au lieu du , c’est le samedi que se disputent les premières rencontres. Elles sont au nombre de quatre., une cinquième a lieu le lendemain dimanche.

Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Le tirage au sort des Huitièmes de finale se déroule le lundi , dans l'après midi, au siège de la fédération, alors que seulement sept qualifiés sont connus, dont Berchem Sport en raison du forfait infligé à Bastogne. Une décision/sanction ahurissante quahjnd on sait que neuf 1/16e de finale doivent encore être joués !

Participants[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

En raison du retard accumulé, la Commission de la coupe de Belgique décide que les Huitième de finale soient jouer entre le et le , avec latitude laissé aux clubs concernés de s'accorder sur la planification. Les trois premières rencontres se jouent le dimanche suivant celui de Pâques et les quatre dernières sont disputées le Lundi de Pentecôte. Les dates des quarts de finale, des demi-finales et de la finale sont aussi révélées à la suite du tirage des 1/8e de finale.

  • Trois affrontements en cercles de « Division 1 ». Triple déception liégeoise alors qu’ils jouent à domicile, triple satisfaction limbourgeoise.
Huitièmes de finale de la Coupe de Belgique 1955-1956
OT Type à domicile en déplacement Scores Départages
1 HF-1 D1 vs D1 R. FC Liégeois (I) RC Mechelen KM (I) 2-3
2 HF-2 D1 vs D1 R. Antwerp FC (I) R. Daring CB (en augmentation I) 2-0
5 HF-3 D1 vs D1 R. Tilleur FC (I) K. Beeringen FC (en augmentation I) 1-1 Corners 5-6
3 HF-4 D1 vs D2 K. St-Truidense VV (II) K. Berchem Sport (I) 3-2
7 HF-5 D1 vs D2 R. Standard CL (I) R. RC Tournaisien (en augmentation II) 0-1
4 HF-6 D1 vs P R. Ruisbroeck FC (en augmentation P) R. Charleroi SC (I) 3-2
8 HF-7 D2 vs D3 R. CS Verviétois (II) FC Waeslandia Burght (en augmentation III) 5-2
6 HF-8 D2 vs P FC Eendracht Houthalen (P) R. White Star AC (II) 1-1 Prol. 2-1
  • Après accord entre les deux clubs, pour la rencontre n° « HF-7 », l’ordre du tirage au sort initial est inversé et se joue au «Panorama ».

Technique des Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Les rencontres sont présentées dans l’ordre chronologique dans lequel elles sont jouées.

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Le tirage au sort des quarts de final est organisé le mardi , soit le lendemain des derniers huitièmes de finale. Pour le « Top 8 », il n'y a plus de cercles de « Division 3 », mais encore deux formations de « Promotion ». La Commission d'organisation de l'épreuve précise que les quarts doivent être joués avant le [10].

Les demi-finales sont tirées au sort le même jour que les quarts de finale. Le résultat annonce que le « qualifié du Quarts n°3 » rencontre le « qualifié du Quart n°1 ». L'autre match oppose le « qualifié du quart n°2 » au « qualifié du quart n°4 »

Participants[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

  • Terrain neutre : particularité de ce niveau, outre la date, les deux clubs doivent aussi s'accorder quant à la localisation du match qui peut donc, le cas échéant, se jouer sur terrain neutre [11].
Quarts de finale de la Coupe de Belgique 1955-1956
OT Type à domicile en déplacement Scores Départages
1 QF-1 D2 vs P R. Ruisbroeck FC (en augmentation P) R. CS Verviétois (II) x-x
2 QF-2 D1 vs D1 RC Mechelen KM (I) K. Beeringen FC (en augmentation I) 0-2
3 QF-3 D1 vs D2 R. Antwerp FC (I) K. St-Truidense VV (II) 2-1
4 QF-4 D2 vs P R. RC Tournaisien (en augmentation II) FC Eendracht Houthalen (P) 3-0

Quarts de finale - Technique des matchs[modifier | modifier le code]