Aller au contenu

Ninove

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ninove
Ninove
Ancien hôtel de ville
Blason de Ninove
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale
Arrondissement Alost
Bourgmestre Tanja De Jonghe (Open VLD) (2015-24)
Majorité Open VLD, Onafhankelijk, Samen (2018-24)
Sièges
Forza Ninove
OpenVLD
Samen
N-VA
33 (2018-2024)
15
9
7
2
Section Code postal
Ninove
Appelterre-Eichem
Denderwindeke
Lieferinge
Nederhasselt
Okegem
Voorde
Pollare
Meerbeke
Neigem
Aspelare
Outer
9400
9400
9400
9400
9400
9400
9400
9401
9402
9403
9404
9406
Code INS 41048
Zone téléphonique 054
Démographie
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
39 626 ()
49,1 %
50,9 %
541,94 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
19,32 %
63,31 %
17,36 %
Étrangers 6,88 % ()
Taux de chômage 6,30 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 21 114 €/hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 50° 50′ nord, 4° 01′ est
Superficie
– Terr. non-bâtis
– Terrains bâtis
– Divers
73,12 km2 (2021)
75,38 %
13,94 %
10,69 %
Localisation
Localisation de Ninove
Situation de la ville dans l’arrondissement d'Alost et la province de Flandre-Orientale
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
Ninove
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
Ninove
Géolocalisation sur la carte : Région flamande
Voir sur la carte administrative de la Région flamande
Ninove
Géolocalisation sur la carte : Flandre-Orientale
Voir sur la carte administrative de Flandre-Orientale
Ninove
Liens
Site officiel www.ninove.be

Ninove est une ville de Belgique dans le Denderstreek située en Région flamande dans la province de Flandre-Orientale.

in Neonifio (821), Neonifium (847), Neonifius (899), Niniue (1088), apud Niniuen (1146), Nineue (1174)[1]

Sections de la commune

[modifier | modifier le code]
# Section Superf.
(km²)[2]
Habitants
(2020)[2]
Habitants
par km²
Code INS
1 Ninove 10,31 14.469 1404 41048A
2 Okegem 2,86 2.114 739 41048B
3 Meerbeke 10,56 5.949 563 41048C
4 Neigem 1,06 589 557 41048D
5 Lieferinge 1,26 306 243 41048E
6 Denderwindeke 15,42 3.894 253 41048F
7 Pollare 3,55 1.372 386 41048G
8 Appelterre-Eichem 5,61 2.972 530 41048H
9 Voorde 5,17 1.361 263 41048J
10 Aspelare 5,07 1.666 328 41048K
11 Nederhasselt 4,02 1.285 320 41048L
12 Outer 8,22 3.268 397 41048M

Les ducs de Brunswick-Lunebourg l'achetèrent de Charles Quint en 1515, et la vendirent à la maison d'Egmont. Les armoiries de Ninove ressemblent à celles de la ville d'Alost et à celles du Pays d'Alost.

Héraldique

[modifier | modifier le code]
La ville possède des armoiries qui lui ont été octroyées le 2 septembre 1818 et à nouveau les 20 décembre 1846 et 17 novembre 1987.

Le sceau le plus ancien de la ville date de 1415 et montre un évêque tenant deux écus, ceux de Bourgogne et de Flandre. Ninove avait reçu les droits de la ville en 1339 du comte Hendrik van Vlaanderen. En 1557, les armoiries étaient divisées en deux parties: l'aigle impérial et le lion de Flandre. La ville était l'une des principales villes de Flandre et l'ensemble du territoire faisait partie du Saint-Empire romain germanique.

Les images ultérieures ont également montré la même composition, de même qu'un sceau du XVIIIe siècle. Ainsi, les armoiries furent octroyées par le gouvernement néerlandais en 1818 et par le gouvernement belge en 1846. Après la réforme municipale de 1987, une couronne murale, commune aux anciennes villes fortifiées, lui fut attribuée.
Blasonnement : Parti: 1. D'or à l'aigle bicéphale de sable. 2. D'or au lion de sable. L'écu timbré d'une couronne murale à cinq tours d'or.
Source du blasonnement : Heraldy of the World[3].



Démographie

[modifier | modifier le code]

Évolution démographique: Avant la fusion des communes

[modifier | modifier le code]
  • Sources : INS, Rem. : 1831 jusqu'en 1970 = recensements, 1976 = nombre d'habitants au 31 décembre[4].

Évolution démographique: Commune fusionnée

[modifier | modifier le code]

Graphe de l'évolution de la population de la commune. Les données ci-après intègrent les anciennes communes dans les données avant la fusion en 1977.

  • Source : DGS - Remarque: 1831 jusqu'à 1981=recensement; depuis 1990=nombre d'habitants chaque 1er janvier[5]

Abbaye de Sainte-Corneille et Saint-Cyprien

[modifier | modifier le code]

Créée en 1137, réoccupée après la Révolution française, vendue et désertée en 1822, cette abbaye prémontrée fut l'une des plus riches de Belgique. Il en reste quelques constructions. L'ancienne église abbatiale, commencée en 1635, consacrée en 1727 et dotée d'une tour en 1844, présente des dimensions remarquables et un mobilier splendide : stalles, chaire de vérité, confessionnaux, panneaux exécutés en 1736 par Théodore Verhaegen, lambris, maître-autel et portique, buffet d'orgue, tableaux, etc[6].

Personnalités liées à la commune

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. (nl) Maurits Gysseling, Toponymisch Woordenboek van België, Nederland, Luxemburg, Noord-Frankrijk en West-Duitsland (vóór 1226), Tongres, Belgisch Interuniversitair Centrum voor Neerlandistiek, (lire en ligne).
  2. a et b https://statbel.fgov.be/fr/open-data/population-par-secteur-statistique-10
  3. (en) « Ninove : Wapen - Armoiries - coat of arms - crest », sur heraldry-wiki.com, Heraldry of the World, (consulté le ).
  4. https://bib.kuleuven.be/ebib/project-belgische-historische-tellingen
  5. a et b https://view.officeapps.live.com/op/view.aspx?src=https%3A%2F%2Fstatbel.fgov.be%2Fsites%2Fdefault%2Ffiles%2Ffiles%2Fdocuments%2Fbevolking%2F5.1%2520Structuur%2520van%2520de%2520bevolking%2FPopulation_par_commune.xlsx&wdOrigin=BROWSELINK
  6. Joseph Delmelle, Abbayes et béguinages de Belgique, Rossel Édition, Bruxelles, 1973, p. 37.

Liens externes

[modifier | modifier le code]