Coupe de Belgique de football 1953-1954

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coupe de Belgique
1953-1954
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Édition 6e
Date du dimanche
au dimanche

Palmarès
Tenant du titre R. Daring CB[note 1]
Vainqueur R. Standard CL

Navigation

La Coupe de Belgique 1953-1954 est la sixième édition de la Coupe de Belgique 1953-1954. L'épreuve n'a plus été organisée depuis 18 ans, soit depuis l'édition 1934-1935, remportée par le Daring CB. Par cette renaissance, on considère familièrement qu'il s'agit de la « première édition de l'ère moderne ».

Le schéma adopté en 1953-1954 se rapproche très fort d'une procédure qui devient immuable par la suite : des éliminatoires par provinces suivis l'entrée en lice graduelle des clubs évoluant en séries nationales. Les trois premiers tours sont disputés par les équipes évoluant en provinciales, celles de Promotion les rejoignent au quatrième tour et enfin, à partir du cinquième tour (soit les « 64es de finale »), les équipes de Division 1, Division 2 et Division 3 font leur entrée dans la compétition.

La victoire finale revient au Royal Standard Club Liégeois, qui dispose en finale du RC Mechelen KM pour décrocher le premier titre majeur de l'histoire du club.

Retour de l'épreuve après dix-huit ans[modifier | modifier le code]

Après avoir longtemps discuté de l'opportunité de relancer la Coupe de Belgique, les responsables de l'URBSFA décident finalement de l'organiser pendant trois saisons, de 1953-1954 à 1955-1956 et d'évaluer ensuite le potentiel pour la poursuite ou non de l'épreuve.

Mais l'enthousiasme des dirigeants de la fédération n'est pas partagé par les clubs, surtout ceux de première division, dont la moitié se fait éliminer dès son entrée ne lice, généralement par des équipes évoluant deux, voire trois divisions plus bas. À la suite de ce manque flagrant d'intérêt des « grands clubs » du pays, la compétition est de nouveau abandonnée après trois saisons.

Fonctionnement et règlement[modifier | modifier le code]

Chaque tour applique le principe de matches à élimination directe en une manche, disputée sur le terrain de la première équipe tirée au sort. Lors des trois premiers tours, si les deux équipes sont à égalité, elles sont départagées au nombre de corners obtenus. Si elles sont toujours ex-æquo, le match est rejoué sur le terrain de l'équipe qui s'est déplacée pour le premier match.

À partir du quatrième tour, en cas d'égalité à la fin du temps réglementaire, une prolongation de deux fois quinze minutes est disputée. Si les deux clubs n'ont pas réussi à se départager lors de cette demi-heure supplémentaire, le nombre de corners obtenus redevient le critère déterminant et, en cas de nouvelle égalité, un replay doit être joué sur le terrain de l'équipe s'étant déplacée.

À noter encore qu'il n'y a pas d'équipe « protégée » lors des tirages au sort, effectués entre chaque tour de manière intégrale.

Participants[modifier | modifier le code]

Lors de cette édition de reprise, 624 clubs prennent part à la compétition. On compte 496 clubs issus des séries provinciales, qui disputent les trois premiers tours préliminaires par province, qualifiant un nombre fixe de représentants pour chacune d'elles.

Au quatrième tour, les 64 équipes qualifiées sont rejointes par les 64 clubs de Promotion. Enfin, pour le cinquième tour, les 32 équipes de Division 3, les 16 de Division 2 et les 16 de Division 1 font leur entrée dans la compétition, sans bénéficier d'un statut protégé.

Cinquième tour (64es de finale)[modifier | modifier le code]

Les 64 équipes des trois plus hautes divisions sont rejointes par les 64 équipes qualifiées après les quatre tours préliminaires. Ces derniers sont 38 clubs de Promotion et 26 clubs évoluant dans les séries provinciales. Tous les matches de ce cinquième tour sont joués le mercredi , jour férié.

Bien qu'aucune équipe ne bénéficie d'un statut protégé, les 16 clubs de Division 1 s'évitent lors de leur entrée en lice. Malgré cela, la moitié des équipes de l'élite sont éliminés d'emblée par des équipes évoluant dans des divisions inférieures. Parmi ces battus, on retrouve notamment Anderlecht, futur champion de Belgique, sorti de la compétition par les promotionnaires du VC Vlug en Vrij Terhagen.

N° match[note 2] Domicile Visiteur Score final Remarques
497 R. CS de Schaerbeek (D3) R. Ixelles SC (P) 4-1
498 R. US Binchoise (p-Hai.) K. SC Eendracht Aalst (III) 3-2
499 K. SV Waregem (P) R. Fléron FC (P) 4-2
500 Hoger-Op Merchtem (p-Bbt) Patro Eisden (D3) 5-4
501 KM SK Deinze (p-Fl.Ori.) K. AV Dendemonde (D3) 2-1
502 K. Daring Club Leuven (D3) K. SV Sottegem (p-Fl.Ori.) 5-2
503 R. SC Boussu-Bois (D3) R. Stade Louvaniste (D3) 4-1
504 R. FC Sérésien (D3) K. OLSE Merksem (D3) 1-0
505 R. RC Tournaisien (D3) R. FC Renaisien (D3) 2-1
506 R. Excelsior AC Sint-Niklaas-Waas (D3) K. FC Turnhout (D3) 3-2
507 K. VG Oostende (D3) AS Herstalienne SR (D3) 0-2
508 FC Verbroedering Arendonk (P) Rupel SK (D3) 0-3
509 LC Bastogne (P) FC Winterslag (D3) 6-5 Après prolongation
510 K. FC Izegem (D3) K. FC Tielt (p-Fl.Occ.) 1-2
511 R. Racing FC Montegnée (P) FC Gerda Sint-Niklaas-Waas (p-Fl.Ori.) 1-2
512 Hoeselt VV (p-Lim.) R. Stade Waremmien FC (D3) 2-3
513 K. Mol Sport (D3) R. Antwerp FC (D1) 2-1
514 New Star Tervuren (P) R. Herve FC (D3) 2-1
515 Diegem Sport (p-Bbt) US Herseautoise (p-Fl.Occ.) 0-1
516 SC Anthisnois (p-Liè.) R. Union Jemappienne (P) 1-0
517 K. RC Lokeren (P) FC Union Bourg-Léopoldoise (p-Lim.) 7-0
518 US Wandruzienne (p-Liè.) Nielse SV (p-Anv.) 1-2
519 K. FC Diest (p-Bbt) K. SV Oudenaarde (P) 1-3 Après prolongation
520 K. RC Borgerhout (P) R. RC Vottem (P) 3-1
521 Puurs Excelsior FC (p-Anv.) K. FC Duffel (P) 2-4 Après prolongation
522 Taxandria FC Kwaadmechelen (p-Lim.) R. Ans FC (P) 2-0
523 R. FC Bressoux (P) K. Hasseltse VV (p-Lim.) 3-1
524 K. FC Scela Zele (p-Fl.Ori.) FC Nut & Vermaak Grobbendonk (P) 2-0
525 FC Esperanza Neerpelt (P) R. CS Brainois (P) 2-1
526 R. FC Athois (P) CS Libramontois (P) 4-2
527 R. AS Renaisienne (P) Kontich FC (p-Anv.) 3-1
528 K. Lyra (D1) R. CS La Forestoise (D3) 2-1 Après prolongation
529 R. CS Hallois (P) R. Olympic Club de Charleroi (D1) 2-1
530 K. FC Roeselare (P) K. Berchem Sport (D1) 2-4 Après prolongation
531 R. CS Andennais (P) R. Daring CB (D1) T 2-5
532 FC Germinal Ekeren (P) K. Lierse SK (D1) 2-0
533 R. FC Liégeois (D1) K. SC Menen (P) 7-2
534 R. Gosselies Sports (p-Hai.) UR Saint-Gilloise (D1) 0-4 Après prolongation
535 K. FC Herentals (D3) K. VV Vosselaar (P) 3-2
536 R. Charleroi SC (D1) FC Nijlen (P) 1-2
537 Voorwaarts Tienen (D3) K. FC Malinois (D1) 1-3
538 RC Mechelen KM (D1) SK Beveren-Waes (D3) 6-1
539 R. AEC Mons (D3) ARA La Gantoise (D1) 2-0 Après prolongation
540 R. CS Brugeois (D3) R. Tilleur FC (D1) 2-0 Après prolongation
541 SCUP Jette (P) R. Standard Club Liégeois (D1) 0-5
542 K. SK Roeselare (P) R. Léopold CB (P) 3-1
543 VC V&V Terhagen (P) R. SC Anderlechtois (D1) 4-3 Après prolongation
544 K. Waterschei SV THOR (D2) R. Ham FC (p-Nam.) 2-3
545 K. Beerschot AC (D1) K. Patria Tongeren FC (D3) 1-3
546 AS Oostende KM (D2) R. RC Tirlemont (D2) 2-3 Après prolongation
547 K. Beeringen FC (D2) Blauwvoet Oevel (p-Anv.) 5-1
548 FC Élougeois (p-Hai.) R. Racing CB (D2) 1-3
549 R. RC de Gand (D2) R. Knokke FC (p-Fl.Occ.) 5-1
550 R. Excelsior FC Hasselt (P) K. Willebroekse SV (D3) 2-5
551 R. Prayon FC (p-Liè.) K. Sint-Truidense VV (D2) 1-4
552 K. Sint-Niklaasse SK (D2) K. VV Looi Sport Tessenderlo (P) 4-0
553 UR Namur (D3) R. LC Hornu (P) 2-0
554 K. Wezel Sport FC (P) R. FC Brugeois (D2) 5-8
555 K. Kortrijk Sport (D2) R. Jeunesse Arlonaise (P) 5-1
556 K. Tongerse SV Cercle (D3) R. White Star AC (D2) 4-4 Corners: 5-4
557 K. Boom FC (D2) SRU Verviers (D3) 6-1
558 K. FC Vigor Hamme (D3) K. Tubantia FC (D2) 3-1
559 R. Uccle Sport (D2) R. US Tournaisienne (D2) 2-1
560 K. Aalbeke Sport (p-Fl.Occ.) R. CS Verviétois (D2) 0-2

Trente-deuxièmes de finale[modifier | modifier le code]

Les 64 équipes qualifiées du tour précédent s'affrontent lors de ces 32es de finale. Elles se répartissent comme suit :

  • 8 équipes de Division 1 (sur 16)
  • 11 équipes de Division 2 (sur 16)
  • 18 équipes de Division 3 (sur 32)
  • 16 équipes de Promotion (sur 64)
  • 11 équipes des séries provinciales (sur 496)

Toutes les rencontres sont jouées le dimanche , soit onze jours à peine après le cinquième tour. Cette fois, les équipes de l'élite tiennent leur rang et se qualifient toutes le shuit pour le tour suivant. Parmi les onze équipes des séries provinciales encore en lice, trois parviennent à se qualifier : le K. FC Tielt (Flandre-Occidentale), le Taxandria FC Kwaadmechelen (Limbourg) et le R. Ham FC (Namur).

N° match[note 2] Domicile Visiteur Score final Remarques
561 LC Bastogne (P) Hoger-Op Merchtem (p-Bbt) 7-1
562 FC Nijlen (P) R. Stade Waremmien FC (D3) 2-1
563 K. FC Malinois (D1) K. RC Lokeren (P) 2-1
564 K. FC Vigor Hamme (D3) K. Patria Tongeren FC (D3) 3-0
565 R. Racing CB (D2) Rupel SK (D3) 2-1
566 R. Ham FC (p-Nam.) K. Daring Club Leuven (D3) 3-0
567 K. FC Duffel (P) K. Boom FC (D2) 0-6
568 K. Willebroekse SV (D3) R. US Binchoise (p-Hai.) 4-0
569 R. RC Tournaisien (D3) R. RC de Gand (D2) 2-1
570 R. CS de Schaerbeek (D3) R. FC Athois (P) 4-2
571 R. Uccle Sport (D2) New Star Tervuren (P) 3-0
572 R. SC Boussu-Bois (D3) R. AS Renaisienne (P) 0-1
573 R. Standard CL (D1) Nielse SV (p-Anv.) 4-0
574 R. FC Bressoux (P) K. Tongerse SV Cercle (D3) 1-2
575 FC Esperanza Neerpelt (P) R. Daring CB (D1) T 2-3
576 R. AEC Mons (D3) K. SK Roeselare (P) 2-0
577 R. FC Sérésien (D3) FC Gerda Sint-Niklaas-Waas(p-Fl.Ori.) 2-1
578 R. CS Hallois (P) Taxandria FC Kwaadmechelen (p-Lim.) 3-4
579 UR Namur (D3) K. FC Herentals (D3) 4-0
580 K. Sint-Truidense VV (D2) FC Germinal Ekeren (P) 4-3
581 R. CS Verviétois (D2) K. SV Waregem (P) 3-2
582 K. FC Tielt (p-Fl.Occ.) SC Anthisnois (p-Liè.) 2-0
583 VC V&V Terhagen (P) RC Mechelen KM (D1) 0-4
584 K. Lyra (D1) KM SK Deinze (p-Fl.Ori.) 1-0
585 AS Herstalienne SR (D3) K. Beeringen FC (D2) 3-1
586 US Herseautoise (p-Fl.Occ.) UR Saint-Gilloise (D1) 1-3
587 K. Berchem Sport (D1) R. CS Brugeois (D3) 4-3
588 K. FC Scela Zele (p-Fl.Ori.) R. FC Liégeois (D1) 1-4
589 R. FC Brugeois (D2) R. RC Tirlemont (D2) 1-0
590 K. Kortrijk Sport (D2) K. Mol Sport (D3) 4-1
591 K. SV Oudenaarde (P) K. Sint-Niklaasse SK (D2) 3-5
592 R. Excelsior AC Sint-Niklaas-Waas (D3) K. RC Borgerhout (P) 1-2

Tableau final[modifier | modifier le code]

  Seizièmes de finale
du 7 au 14 mars 1954
Huitièmes de finale
du 4 au 11 avril 1954
Quarts de finale
du 18 avril au 27 mai 1954
Demi-finales
27 et 30 mai 1954
Finale
6 juin 1954
                                               
(D3)  R. FC Sérésien 2  
(D1)  K. Lyra 0  
  (D3)  R. FC Sérésien 2  
  (D3)  K. Tongerse SV Cercle 0  
(D3)  K. Tongerse SV Cercle 3
(D3)  R. CS de Schaerbeek 3  
  (D3)  R. FC Sérésien 3  
  (D2)  K. Kortrijk Sport 2  
(D2)  K. Kortrijk Sport 3  
(D3)  R. RC Tournaisien 0  
  (D2)  K. Kortrijk Sport 1
  (D2)  R. CS Verviétois 0  
(D2)  R. CS Verviétois 3
(D3)  AS Herstalienne SR 1  
  (D3)  R. FC Sérésien 2  
  (D1)  R. Standard CL 5  
(D3)  R. AEC Mons 0  
(D1)  R. Daring CB T 4  
  (D1)  R. Daring CB T 6
  (D3)  K. FC Vigor Hamme 1  
(D3)  K. FC Vigor Hamme 1
(D2)  K. Boom FC 0  
  (D1)  R. Daring CB T 1
  (D1)  R. Standard CL 2  
(D1)  R. Standard CL 3  
(P)  K. Sint-Truidense VV 0  
  (D1)  R. Standard CL 5
  (D2)  R. FC Brugeois 1  
(D2)  R. FC Brugeois 5
(P)  FC Nijlen 2  
(D1)  R. Standard CL 3
(D1)  RC Mechelen KM 1
(D1)  K. Berchem Sport 1  
(D3)  UR Namur 0  
  (D1)  K. Berchem Sport 3 (9)  
  (D1)  UR Saint-Gilloise 3 (3)  
(D1)  UR Saint-Gilloise 5
(p-Nam.)  R. Ham FC 1  
  (D1)  K. Berchem Sport 3  
  (D3)  K. Willebroekse SV 2  
(p-Fl.Occ.)  K. FC Tielt 1  
(D3)  K. Willebroekse SV 4  
  (D3)  K. Willebroekse SV 2
  (D1)  R. FC Liégeois 1  
(D1)  K. FC Malinois 2
(D1)  R. FC Liégeois 3  
  (D1)  K. Berchem Sport 1
  (D1)  RC Mechelen KM 4  
(D2)  K. Sint-Niklaasse SK 1  
(D2)  R. Uccle Sport 2  
  (D2)  R. Uccle Sport 2
  (D2)  R. Racing CB 0  
(D2)  R. Racing CB 6
(p-Lim.)  Taxandria FC Kwaadmechelen 0  
  (D2)  R. Uccle Sport 1
  (D1)  RC Mechelen KM 2  
(P)  K. RC Borgerhout 0  
(D1)  RC Mechelen KM 3  
  (D1)  RC Mechelen KM 5
  (P)  LC Bastogne 1  
(P)  R. AS Renaisienne 2
(P)  LC Bastogne 3  

Seizièmes de finale[modifier | modifier le code]

Les 32 équipes qualifiées du tour précédent s'affrontent lors de ces seizièmes de finale. Elles se répartissent comme suit :

  • 8 équipes de Division 1 (sur 16)
  • 8 équipes de Division 2 (sur 16)
  • 9 équipes de Division 3 (sur 32)
  • 4 équipes de Promotion (sur 64)
  • 3 équipes des séries provinciales (sur 496)

Lors de ce tour a lieu le premier affrontement entre équipes de Division 1, remporté par le R. FC Liégeois au détriment du K. FC Malinois. Une autre équipe de l'élite est éliminée, le Lyra, battu par le surprenant R. FC Sérésien, alors en troisième division. Parmi les « petites équipes », les trois derniers représentants issus des séries provinciales sont éliminées. Concernant les pensionnaires de Promotion, seul le Léopold Club Bastogne rejoint le tour suivant.

Les matches sont prévus pour le dimanche . Deux rencontres ont lieu le , K. Tongerse SV Cercle-R. Club Sportif de Schaerbeek et R. CS Verviétois-AS Herstalienne SR.

N° match[note 2] Domicile Visiteur Score final Remarques
593 K. Sint-Niklaasse SK (D2) R. Uccle Sport (D2) 1-2
594 R. AS Renaisienne (P) LC Bastogne (P) 2-3
595 R. FC Sérésien (D3) K. Lyra (D1) 2-0
596 R. FC Brugeois (D2) FC Nijlen (P) 5-2
597 R. Standard CL (D1) K. Sint-Truidense VV (P) 3-0
598 K. Berchem Sport (D1) UR Namur (D3) 1-0
599 UR Saint-Gilloise (D1) R. Ham FC (p-Nam.) 5-1
600 R. AEC Mons (D3) R. Daring CB (D1) T 0-4
601 K. RC Borgerhout (P) RC Mechelen KM (D1) 0-3
602 R. Racing CB (D2) Taxandria FC Kwaadmechelen (p-Lim.) 6-0
603 K. FC Vigor Hamme (D3) K. Boom FC (D2) 1-0
604 K. FC Malinois (D1) R. FC Liégeois (D1) 2-3
605 K. FC Tielt (p-Fl.Occ.) K. Willebroekse SV (D3) 1-4
606 K. Kortrijk Sport(D2) R. RC Tournaisien (D3) 3-0
607 K. Tongerse SV Cercle (D3) R. CS de Schaerbeek (D3) 3-2
608 R. CS Verviétois (D2) AS Herstalienne SR (D3) 3-1

Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Les seize équipes qualifiées du tour précédent s'affrontent lors de ces huitièmes de finale. Elles se répartissent comme suit :

  • 6 équipes de Division 1 (sur 16)
  • 5 équipes de Division 2 (sur 16)
  • 4 équipes de Division 3 (sur 32)
  • 1 équipe de Promotion (sur 64)

Deux équipes de Division 1 passent à nouveau à la trappe. Tout d'abord, la rencontre entre Berchem Sport et l'Union Saint-Gilloise donne lieu à un match engagé dont aucune équipe ne sort vainqueur après la prolongation. Les anversois se qualifient finalement au nombre de corners. L'autre équipe de l'élite éliminée, et non des moindres, n'est autre que le double champion en titre, le R. FC Liégeois, sorti sans gloire par le K. Willebroekse SV, pensionnaire de troisième division. Le dernier représentant de Promotion, le Léopold Club Bastogne, est éliminé de la compétition par le RC Mechelen KM, futur finaliste.

À noter que les huit équipes évoluant à domicile se qualifient pour le tour suivant.

Six des huit matches sont joués le dimanche . La rencontre RC Mechelen-LC Bastogne a lieu le jeudi et le dernier duel entre Berchem Sport et l'Union est disputé le dimanche .

N° match[note 2] Domicile Visiteur Score final Remarques
609 K. Kortrijk Sport (D2) R. CS Verviétois (D2) 1-0
610 K. Willebroekse SV (D3) R. FC Liégeois (D1) 2-1
611 R. Standard CL (D1) R. FC Brugeois (D2) 5-1
612 R. FC Sérésien (D3) K. Tongerse SV Cercle (D3) 2-0
613 R. Uccle Sport (D2) R. Racing CB (D2) 2-0
614 R. Daring CB (D1) T K. FC Vigor Hamme (D3) 6-1
615 RC Mechelen KM (D1) LC Bastogne (P) 5-1
616 K. Berchem Sport (D1) UR Saint-Gilloise (D1) 3-3 Corners: 9-3

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Les huit équipes qualifiées du tour précédent s'affrontent lors de ces quarts de finale. Elles se répartissent comme suit :

  • 4 équipes de Division 1 (sur 16)
  • 2 équipes de Division 2 (sur 16)
  • 2 équipes de Division 3 (sur 32)

Le tenant du trophée depuis 1935, le Daring CB, est éliminé par le Standard Club Liégeois. Un autre club liégeois, le surprenant R. FC Sérésien, pensionnaire de troisième division, atteint le dernier carré après avoir écarté Courtrai Sport, une équipe de Division 2. Les trois autres clubs évoluant dans les divisions inférieures sont tous éliminés par leurs adversaires de Division 1.

En raison de matches de championnat reportés, les rencontres de quarts de finale se disputent sur cinq semaines. Les deux premiers matches, Daring CB-Standard CL et R. FC Sérésien-Courtrai Sport, sont jouées le dimanche . Le match opposant Berchem Sport au Willebroekse SV a lieu le samedi tandis que le dernier quart entre Uccle Sport et le RC Mechelen se déroule le , soit le même jour que la première demi-finale!

N° match[note 2] Domicile Visiteur Score final Remarques
617 R. Daring CB (D1) T R. Standard CL (D1) 1-2
618 R. FC Sérésien (D3) K. Kortrijk Sport (D2) 3-2
619 K. Berchem Sport (D1) K. Willebroekse SV (D3) 3-2
620 R. Uccle Sport (D2) RC Mechelen KM (D1) 1-2

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Les quatre équipes qualifiées du tour précédent s'affrontent lors de ces demi-finales.

La première rencontre est jouée le et donne lieu à un derby liégeois opposant le Standard Club Liégeois à son voisin du R. FC Sérésien, le « petit poucet » de la compétition, dernier pensionnaire de Division 3. Vu l'étroitesse du stade du Pairay, le match est joué au stade de Buraufosse, antre du Tilleur FC, à moins de deux kilomètres du stade de Sclessin où évolue le Standard. La logique est respectée et le Standard se qualifie pour sa première finale de Coupe de Belgique.

La seconde demi-finale a lieu trois jours plus tard et offre un affrontement entre clubs anversois. Le Racing de Malines domine facilement Berchem Sport et rejoint le Standard en finale.

N° match[note 2] Domicile Visiteur Score final Remarques
621 R. FC Sérésien (D3) R. Standard CL (D1) 2-5
622 K. Berchem Sport (D1) RC Mechelen KM (D1) 1-4

Finale[modifier | modifier le code]

Le match est joué le dimanche , soit une semaine après la seconde demi-finale. Avant le coup d'envoi de cette sixième finale de la Coupe de Belgique, contrairement à ce que l'on pourrait croire aujourd'hui, le Standard n'est pas favori. Le cercle liégeois ne termine le championnat qu'à la treizième place et n'évite la relégation que pour un point de mieux par rapport au Daring CB. De son côté, le Racing de Malines s'est classé sixième et a vécu une saison plus tranquille. Mais sur le terrain, les liégeois dominent leurs adversaires et décrochent le premier trophée de leur Histoire.

R. Standard CL 3-1 RC Mechelen KM Stade du Heysel, Bruxelles
16h00
But inscrit après 1 minutes 1re Sébastien Jacquemyns
But inscrit après 9 minutes 9e Joseph Givard
But inscrit après 43 minutes 43e Fernand Blaise
(3-1) But inscrit après 30 minutes 30e Jozef Mannaerts Spectateurs : 18 000
Arbitrage : Alfred Alsteen
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Standard
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
RC Mechelen
Standard CL:
G Drapeau : Belgique Toussaint Nicolay
D Drapeau : Belgique Joseph Happart
D Drapeau : Belgique Raymond Van Dormael
D Drapeau : Belgique Henri Thellin
D Drapeau : Belgique Edgard Mathot
M Drapeau : Belgique Jean Mathonet
M Drapeau : Belgique Sébastien Jacquemyns
A Drapeau : Belgique Joseph Givard
A Drapeau : Belgique Fernand Blaise Capitaine
A Drapeau : Belgique Denis Houf
A Drapeau : Belgique Jean Jadot
Entraîneur:
Drapeau : France André Riou
Racing Mechelen:
G Drapeau : Belgique Adolf Renders
D Drapeau : Belgique Jan Diddens
D Drapeau : Belgique Jan Van Der Auwera
D Drapeau : Belgique Jan Hofmans
D Drapeau : Belgique Frans Rappoort
M Drapeau : Belgique Alois Mangelschots
M Drapeau : Belgique Roger Bauweleers
A Drapeau : Belgique Frans Reyniers
A Drapeau : Belgique Jozef Mannaerts
A Drapeau : Belgique Henri De Hert
A Drapeau : Belgique Jozef Put
Entraîneur:
Drapeau : Belgique Jan Dogaer

Statistiques[modifier | modifier le code]

Générales[modifier | modifier le code]

Par provinces[modifier | modifier le code]

Digest des finales de la Coupe de Belgique de football
# Provinces[note 3] Vainqueurs Finalistes Total
1 Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 0 3 3
2 Province de Brabant
Flemish Brabant Flag.png-Flag Belgium brussels.svg-Drapeau Province BE Brabant Wallon.svg
4 0 4
3 Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 1 2 3
4 Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 0 1 1
5 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 0 0 0
6 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 1 0 1
7 Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 0 0 0
8 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0 0 0
9 Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0 0 0
Détail Province de Brabant
# Provinces[note 3] Victoires Place de
finaliste
Total
1 Flemish Brabant Flag.png Province du Brabant flamand 0 0 0
2 Drapeau Province BE Brabant Wallon.svg Province de Brabant wallon 0 0 0
3 Flag Belgium brussels.svg Bruxelles 4 0 4

Clubs avec plus d'une victoire[modifier | modifier le code]

Union St-Gilloise: 2

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Daring CB est tenant du titre depuis la dernière édition de la Coupe de Belgique, en 1935.
  2. a b c d e et f Les numéros de matches données ne sont pas forcément ceux octroyés à l'époque et ne sont donnés qu'à titre purement indicatif.
  3. a et b Pour rappel, auprès de l'URBSFA, le Brabant reste unitaire, même après sa scission administrative.

Références[modifier | modifier le code]

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]