Coupe de Belgique de football 1969-1970

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coupe de Belgique
1969-1970
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Édition 15e
Date du au
Participants 64
Hiérarchie
Hiérarchie Phase finale
Niveau inférieur Tours préliminaires
Palmarès
Tenant du titre K. Lierse SK
Vainqueur R. FC Brugeois

Navigation

La Coupe de Belgique 1968-1969 est la quinzième édition de l'épreuve.Le FC Brugeois remporte son deuxième trophée en l'espace de trois ans, au terme d'une compétition qui voit, fait unique dans son Histoire, trois formations de Division 2 atteindre les demi-finales.

Formule[modifier | modifier le code]

Cette édition respecte la même formule que celle adaptée pour la réapparition de l'épreuve en 1963. Elle se déroule selon le principe de « rencontres à élimination directe en une seule manche sur le terrain de la première équipe tirée au sort ».

La phase finale réunit 64 clubs à partir des 1/32e de finale où les équipes de Division 1 (16) et Division 2 (16) (de la saison précédente) attendent les 32 rescapés de 4 tours préliminaires. Ceux-ci se déroulement en préambule de la saison durant le mois d'août. Le premier tour concerne 128 clubs qui sont rejoints au 2e tour par les cercles de Promotion. Les formations de Division 3 entrent en lice lors du 4e tour.

Un élément important à noter est que la division de référence d'un club pour désigner le moment où il commence la compétition est celle de la saison précédente. Dans cet article les divisions indiquées en regard des clubs est bien celle où ils évoluent pendant cette saison 1968-1969.

Déroulement schématique[modifier | modifier le code]

Tours préliminaires[modifier | modifier le code]

  • TOUR 1: 64 rencontres, 128 clubs des Séries provinciales
    • TOUR 2: 64 rencontres, 64 qualifiés du Tour 1 + les 64 clubs de Promotion de la saison précédente (qui sont têtes de série et ne se rencontrent pas entre eux)
      • TOUR 3: 32 rencontres, 64 qualifiés du Tour 2 (pré-tirage intégral, plus de tête de série)
        • TOUR 4: 32 rencontres, 32 qualifiés du Tour 3 + les 32 clubs de Division 3 de la saison précédente (qui sont têtes de série et ne se rencontrent pas entre eux)

Phase finale[modifier | modifier le code]

  • 1/32e de finale: 32 qualifiés du Tour 4, 16 clubs de Division 2 de la saison précédente et 16 clubs de Division 1 de la saison précédente (D1 et D2 sont têtes de série et ne se rencontrent pas entre elles)
    • 1/16e de finale(à partir de ce tour, tirage intégral, plus de têtes de série)
      • 1/8e de finale
        • 1/4 de finale
          • 1/2 finales
            • FINALE

Répartition des clubs engagés[modifier | modifier le code]

Abréviations des Divisions
Abréviations des Provinces
Répartition des clubs par province et par division
Province D1 D2 D3 P prov. Total
Anvers 2 5 5 2 2 14
Brabant 4 2 1 1 0 8
Flandre occidentale 3 1 4 1 0 9
Flandre orientale 2 2 2 1 1 86
Hainaut 1 2 3 0 0 6
Liège 2 2 0 1 0 5
Limbourg 2 2 2 2 0 89
Luxembourg 0 0 0 1 0 1
Namur 0 0 1 0 0 1
Total 16 16 20 9 3 64

Cinquième tour (Trente-deuxièmes de finale)[modifier | modifier le code]

Ce tour marque l'entrée en lice des 16 clubs de Division 1, de 16 clubs de Division 2, de deux clubs relégués de D2 à la fin de la saison précédente. Ces 32 formations rejoignent les 32 rescapés des tours préliminaires. Le tirage au sport de ce tour est effectué en même temps que celui des quatre tours préliminaires, dont les 32 qualifiés connaissent leur adversaires.

Dates Types Visités Visiteur Score final Remarques
31/08/1969 D1-D2 ARA LA Gantoise (I) K. SV Sottegem (en augmentation-II) 2-4
31/08/1969 D1-D2 K. RC Mechelen (en augmentation-II) R. Standard CL (I) 1-2 après prolongation (2x15 min)
31/08/1969 D1-D3 R. FC Liégeois (I) K. Willebroekse SV (III) 3-2
30/08/1969 D1-D3 R. Excelsior Mouscron (III) R. Beerschot VAV (I) 0-1
31/08/1969 D1-D3 R. RC Gent[note 1] (en diminution-P) K. Lierse SK T (I) 1-4
31/08/1969 D1-D3 R. AEC Mons (III) R. Crossing Club Schaerbeek[note 2] (en augmentation-I) 0-2
31/08/1969 D1-D3 UR Namur (III) UR St-Gilloise (I) 1-3
31/08/1969 D1-D3 K. FC Vigor Hamme (III) R. Charleroi SC (I) 1-2
31/08/1969 D1-D3 R. FC Brugeois (I) K. Boom FC (III) 2-0
31/08/1969 D1-D3 K. SV Waregem (I) K. SC Maccabi Voetbal Antwerp (III) 1-0
31/08/1969 D1-D3 K. SC Hasselt (III) AS Oostende KM (en augmentation-I) 0-2
31/08/1969 D1-D3 K. FC Turnhout (II) K. OLSE Merlsem SC (III) 1-0
31/08/1969 D1-D3 V&V Overpelt-Fabriek (III) Beveren-Waas SK (I) 2-1
31/08/1969 D1-D3 R. Racing White (I) K. SC Eendracht Aalst (III) 1-2 après prolongation (2x15 min)
31/08/1969 D1-P R. SC Anderlechtois (I) K. VV Looi Sport Tessenderlo (P) 1-0
31/08/1969 D1-P R. Stade Waremmien FC (P) K. St-Truidense VV (I) 3-5
31/08/1969 D1-P K. Beringen FC (I) Léopold Club Bastogne (P) 7-0
31/08/1969 D2-D3 K. FC Diest (II) R. AA Louviéroise (en augmentation-III) 2-1
31/08/1969 D2-D3 R. Antwerp FC (II) K. White Star Club Lauwe (III) 4-1
31/08/1969 D2-D3 K. Berchem Sport (II) K. SK Roeselare (III) 3-0
31/08/1969 D2-D3 VC Zwevegem Sport (III) R. Olympic CC (II) 0-1
31/08/1969 D2-D3 K. VG Oostende (III) R. Tilleur FC (II) 1-3
31/08/1969 D2-D3 Patro Eisden (II) R. RC Tirlemont (III) 2-0
31/08/1969 D2-P R. Daring CB (en diminution-II) K. Tubantia Borgerhout FC (P) 5-0
31/08/1969 D2-P R. RC Tournaisien (II) K. FC Torhout (en augmentation-P) 2-1
31/08/1969 D2-P K. Olympia SC Wijgmaal (en diminution-P) K. Waterschei SV THOR Genk (II) 0-2
31/08/1969 D2-P K. SK Tongeren[note 3] (P) K. Cercle Brugge SV (II) 2-3
31/08/1969 D2-Prov SK s'Gravenwezel (p-Anv) R. CS Verviétois (II) 1-4
31/08/1969 D2-Prov FC Denderleeuw (p-OVl) K. FC Malinois (en diminution-II) 1-5
31/08/1969 D2-Prov K. FC Lentezon Beerse (en diminution-p-Anv) K. St-Niklaasse SK (II) 1-4
31/08/1969 D3-D3 Witgoor Sport Dessel (III) R. FC Sérésien (en diminution-III) 2-0
31/08/1969 D3-P K. FC Herentals (en diminution-III) K. Wezel Sport FC (en diminution-P) 3-2

Seizièmes de finale[modifier | modifier le code]

À partir de ce tour, un tirage au sort intégral est effectué avant chaque tout. Il n'y a plus d'équipes protégées.

Participants[modifier | modifier le code]

Tous les clubs provinciaux et de Promotion ont été éliminés. Il n'y a plus d'équipes venant des provinces de Luxembourg et Namur.

Répartition par province et par division
des qualifiés pour les 1/16e de finale
Province Clubs de
Division 1
Clubs de
Division 2
Clubs de
Division 3
Total
Totaux par division 13 15 4 32
Anvers 2 4 2 8
Brabant 3 2 0 5
Flandre-Occidentale 3 1 0 4
Flandre-Orientale 0 2 1 3
Hainaut 1 2 0 3
Liège 2 2 0 4
Limbourg 2 2 1 5

Résultats[modifier | modifier le code]

  • 32 équipes, 16 rencontres programmées initialement programmées entre le et le .
    • Le tirage au sort ne programme que deux affrontements entre clubs de l'élite pour huit matches opposant « D1 » et « D2 ». Le verdict de ces parties est de 6 qualifiés pour la «  Division 1 », contre 2 à l'antichambre de l'élite.
    • Trois duels exclusivement de « Division 2 » laisse le passage à autant de clubs de cette série.
    • Un match ne concerne que des cercles de « Division 3 ».
Dates Types Visités Visiteur Score final Remarques
19/10/1969 D1-D1 K. St-Truidense VV (I) R. Beerschot VAV (I) 1-2
22/10/1969 D1-D1 K. Lierse SK T (I) AS Oostende KM (en augmentation-I) 2-0
09/10/1969 D1-D2 R. Crossing Club Schaerbeek[note 2] (en augmentation-I) K. FC Turnhout (II) 2-1 après prolongations (2x15 min)
22/10/1969 D1-D2 R. SC Anderlechtois (I) K. SV Sottegem (en augmentation-II) 5-3
15/10/1969 D1-D2 R. Charleroi SC (I) K. Waterschei SV THOR Genk (II) 2-0
22/10/1969 D1-D2 R. Standard CL (I) R. CS Verviétois (II) 1-0
17/09/1969 D1-D2 K. Beringen FC (I) K. FC Malinois (en diminution-II) 2-0
22/10/1969 D1-D2 R. FC Brugeois (I) K. St-Niklaasse SK (II) 10-2
22/10/1969 D1-D2 K. SV Waregem (I) R. Tilleur FC (II) 1-3
15/10/1969 D1-D2 UR St-Gilloise (I) K. Cercle Brugge SV (II) 1-2
01/10/1969 D1-D3 K. SC Eendracht Aalst (III) R. FC Liégeois (I) 0-2
22/10/1969 D2-D2 R. Daring CB (en diminution-II) Patro Eisden (II) 1-0
01/10/1969 D2-D2 R. Olympic CC (II) R. RC Tournaisien (II) 1-0
15/10/1969 D2-D2 R. Antwerp FC (II) K. FC Diest (II) 2-0
15/10/1969 D2-D3 K. FC Herentals (en diminution-III) K. Berchem Sport (II) 0-2 jouée sur le terrain du Lierse
24/09/1969 D3-D3 Witgoor Sport Dessel (III) V&V Overpelt-Fabriek (III) 0-1 jouée sur le terrain du Verbroedering Geel

Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

La Flandre orientale n'a plus de représentant.

Participants[modifier | modifier le code]

Répartition par province et par division
des qualifiés pour les 1/8e de finale
Province Clubs de
Division 1
Clubs de
Division 2
Clubs de
Division 3
Total
Totaux par division 9 6 1 16
Anvers 2 2 0 4
Brabant 2 1 0 3
Flandre-Occidentale 1 1 0 2
Hainaut 1 1 0 1
Liège 2 1 0 3
Limbourg 1 0 1 2

Résultats[modifier | modifier le code]

  • 16 équipes, 8 rencontres programmées, entre le et le .
    • Une seule rencontre entre formations de l'élite.
    • A sept reprises, c'est l'équipe évoluant à domicile qui se qualifie. Seul le Standard se place « away », mais de toute justesse au terme d'une prolongation dans un derby wallon très équilibré. C'est la troisième qualification de suite avec un seul but d'écart pour les « Rouches ».
    • Élimination du tenant du titre au Daring.
    • Tirage favorable pour les « Dogues » de l'Olympic de Charleroi (D2) qui hérite, à domicile, du dernier représentant de « Division 3 »
Dates Types Visités Visiteur Score final Remarques
04/12/1969 D1-D1 R. SC Anderlechtois (I) K. Beringen FC (I) 3-1
10/12/1969 D1-D1 R. Charleroi SC (I) R. Standard CL (I) 0-1 après prolongations (2x15 min)
04/12/1969 D1-D2 R. FC Liégeois (I) R. Antwerp FC (II) 2-0
04/12/1969 D1-D2 R. FC Brugeois (I) R. Tilleur FC (II) 4-0
11/11/1969 D1-D2 K. Berchem Sport (II) R. Beerschot VAV (I) 1-0
10/12/1969 D1-D2 R. Daring CB (en diminution-II) K. Lierse SK T (I) 2-1
19/11/1969 D1-D2 K. Cercle Brugge SV (II) R. Crossing Club Schaerbeek[note 2] (en augmentation-I) 1-0 après prolongation (2x15 min) - jouée au FC Brugeois (Klokke)
26/11/1969 D2-D3 R. Olympic CC (II) V&V Overpelt-Fabriek (III) 3-1

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Plus de clubs limbourgeois en compétition.

Participants[modifier | modifier le code]

Répartition par province et par division
des qualifiés pour les quarts de finale
Province Clubs de
Division 1
Clubs de
Division 2
Total
Totaux par division 4 4 8
Anvers 0 1 1
Brabant 1 1 2
Flandre-Occidentale 1 1 2
Hainaut 0 1 1
Liège 2 0 2

Résultats[modifier | modifier le code]

  • 8 équipes, 4 rencontres programmées entre le et le .
    • Malgré la présence de 4 formations de « D1 » et autant de « D2 », on a droit qu'à une seule rencontre en clubs de l'élite.
    • Par logique mathématique, on a donc un duel exclusivement de Division 2 et deux matches « D1-D2 ». Lors de ceux-ci, les cercles de l'antichambre de l'élite créent la surprise, d'autant plus que c'est le Sporting Club Anderlechtois et le Standard qui restent sur le carreau.
      • Les « Rouches » sont surpris par Berchem Sport. Les « Mauves », pourtant donnés largement favoris, sont poussés aux prolongations par les Daringmen. Ceux-ci forcent leur qualification après 134 minutes de jeu à la suite d'un but marqué par Gilbert Libon.
Dates Types Visités Visiteur Score final Remarques
11/02/1970 D1-D1 R. FC Brugeois (I) R. FC Liégeois (I) 2-0
14/01/1970 D1-D2 K. Berchem Sport (II) R. Standard CL (I) 2-0 jouée au Kiel
04/02/1970 D1-D2 R. SC Anderlechtois (I) R. Daring CB (en diminution-II) 0-1 après prolongations (2x15 min + 1x15min)
11/02/1970 D2-D2 R. Olympic CC (II) K. Cercle Brugge SV (II) 1-0

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Participants[modifier | modifier le code]

Répartition par province et par division
des qualifiés pour les demi-finales
Province Clubs de
Division 1
Clubs de
Division 2
Total
Totaux par division 1 3 4
Anvers 0 1 1
Brabant 0 1 1
Flandre occidentale 1 0 1
Hainaut 0 1 1

Résultats[modifier | modifier le code]

  • 4 équipes, 2 rencontres qui se déroulent les 19 et .
    • Gâtés par le tirage lors des 1/8e, les « Dogues » ont cette fois hérité du tout gros morceau, avec le dernier représentant de Division 1, et par corollaire évident, du tout grand favori. Pas de miracle pour les Carolos qui se défendent cependant vaillamment.
    • Pas de qualifié connu à la suite de l'autre partie. Berchem tient la corde, mais un but de Gilbert Libon rétablit une parité qui pedrdure jusqu'au terme des prolongations. La partie doit être rejouée.
Dates Types Visités Visiteur Score final Remarques
19/03/1970 D1-D2 R. FC Brugeois (I) R. Olympic CC (II) 4-0
22/03/1970 D2-D2 K. Berchem Sport (II) R. Daring CB (en diminution-II) 1-1 après prolongations (2x15 min + 1x15 min) – replay nécessaire

Demi-finales - Replay[modifier | modifier le code]

  • Nouvel affrontement très serré qui tourne de peu à l'avantage des Daringmen. Ceux-ci retrouvent la finale de la Coupe 35 ans après leur première apparition.
Dates Types Visités Visiteur Score final Remarques
26/03/1970 D2-D2 R. Daring CB (en diminution-II) K. Berchem Sport (II) 1-0

Finale[modifier | modifier le code]

De « match », il n'est pratiquement jamais question. Le Club Brugeois surclasse son rival qui n'a que son courage à lui opposer. Devant une assistance record pour une finale de Coupe de Belgique, les « Gazelles » s'octroient aisément trois buts d'avance. Et lorsque Colonval réduit l'écart et fait penser que les Daringmen pourraient revenir, les Brugeois plantent rapidement deux nouveaux goals et mettent fin à tout embryon de suspense. C'est le deuxième trophée en trois ans conquis par le FC Brugeois, après son succès de 1968. L'écart final de cinq buts constitue aussi un record qui n'a pas encore été battu en 2014.

Dans les rangs du Daring, on retrouve le légendaire gardien de but Jean Nicolay qui avait précédemment disputé deux finales avec le Standard. La première perdue en 1965 et la seconde remportée en 1967. Mais ce qui étonne le plus les observateurs de l'époque, c'est la présence de deux attaquants allemands trentenaires, spécialement transférés pour cette occasion. Le règlement de l'époque le permet.Heinz Hörnig et Carl-Heinz Rühl débarquent ainsi à Bruxelles, en provenance du 1FC Cologne. Si le second cité ne traîne guère en Belgique, le premier nommé, Hörnig devient ensuite l'entraîneur du Daring, de 1971 à 1973, soit pendant les deux dernières années d'existence du « matricule 2 ».

3 mai 1970 R. FC Brugeois 6-1 R. Daring CB Stade du Heysel, Bruxelles
T. Turesson But inscrit après 10 minutes 10e
P. Carteus But inscrit après 23 minutes 23e But inscrit après 75 minutes 75e
R. Lambert But inscrit après 54 minutes 54e But inscrit après 90 minutes 90e
J. Thio But inscrit après 76 minutes 76e
But inscrit après 73 minutes 73e J-P. Colonval Spectateurs : 46 000
Arbitrage : Vital Loraux

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe

Titulaires :
G Drapeau : Belgique Fernand Boone Remplacé après 80 minutes 80e
ArD Drapeau : Belgique Fons Bastijns
DC Drapeau : Suède Kurt Axelsson
DC Drapeau : Belgique Erwin Vandendaele
ArG Drapeau : Belgique Freddy Hinderyckx
M Drapeau : Pays-Bas Henk Houwaart
M Drapeau : Belgique Pierre Carteus Remplacé après 80 minutes 80e
AiD Drapeau : Belgique Johnny Thio
A Drapeau : Belgique Raoul Lambert
A Drapeau : Suède Tom Turesson
AiG Drapeau : Pays-Bas Rob Rensenbrink

Remplaçants :
G Luc Sanders Entré après 80 minutes 80e 
M Gilbert Marmenout Entré après 80 minutes 80e 

Entraîneur :
Drapeau : Pays-Bas Frans de Munck
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe

Titulaires :
G Drapeau : Belgique Jean Nicolay
ArD Drapeau : Belgique Roland Coclet
DC Drapeau : Belgique Donald De Vlegelaer
DC Drapeau : Belgique Wim Maertens
ArG Drapeau : Belgique Jean Van Capellen
MD Drapeau : Belgique Roland Beelen
M Drapeau : Belgique Edy De Bolle
MG Drapeau : Belgique Gilbert Libon
AiD Drapeau : Belgique Jean-Paul Colonval
A Drapeau : Allemagne Heinz Hörnig
AiG Drapeau : Allemagne Carl-Heinz Rühl

Entraîneur :
Drapeau : République socialiste de Roumanie Norberto Höfling

Statistiques[modifier | modifier le code]

Générales[modifier | modifier le code]

  • Nombre de finales jouées: 15 - (57 buts marqués)
    • Nombre de finales avec prolongation: 5 (6 buts marqués)
    • Nombre de finales avec tirs au but: 1 (7-6, 15 tirs)
  • Joueurs expulsés lors en finale: 4
  • Clubs participant aux finale:

Par provinces[modifier | modifier le code]

Digest des finales de la Coupe de Belgique de football
# Provinces[note 4] Vainqueurs Finalistes Total
1 Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers 2 5 7
2 Province de Brabant 5 4 9
3 Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale 2 2 4
4 Drapeau de la province de Flandre-Orientale Province de Flandre-Orientale 2 1 3
5 Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut 1 0 1
6 Drapeau de la province de Liège Province de Liège 3 2 5
7 Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg 0 1 1
8 Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg 0 0 0
9 Drapeau de la province de Namur Province de Namur 0 0 0
Détail Province de Brabant
# Provinces[note 4] Victoires Place de
finaliste
Total
1 Flemish Brabant Flag.png Province du Brabant flamand 0 1 1
2 Drapeau Province BE Brabant Wallon.svg Province de Brabant wallon 0 0 0
3 Flag Belgium brussels.svg Bruxelles 5 3 8

Clubs avec plus d'une victoire[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. À partir de la saison 1969-1970, le R . RC Gand (matricule 11) adopte une appellation en néerlandais et devient le R. RC Gent.
  2. a, b et c Au terme de la saison 1968-1969, le R. Crossing FC Molenbeek (matricule 55), promu en Division 1, déménage vers la commune de Schaerbeek où il englobe le R. CS Schaerbeek en s'installant au Parc Josaphat et prend le nom de R. Crossing Club de Schaerbeek.
  3. Le K. SK Tongeren (matricule 54) résulte d'une fusion entérinée le entre le K. Tongerse SV Cercle (54) et le K. Patria FC Tongeren (73).
  4. a et b Pour rappel, auprès de l'URBSFA, le Brabant reste unitaire, même après sa scission administrative.

Références[modifier | modifier le code]

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]