Communauté de communes des 7 Vallées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes des 7 Vallées
Blason de Communauté de communes des 7 Vallées
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Forme Communauté de communes
Siège Hesdin
Communes 69
Président Pascal Deray
Date de création
Code SIREN 200044030
Démographie
Population 29 764 hab. (2016)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Superficie 497,25 km2
Liens
Site web https://www.7vallees-comm.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes des 7 Vallées (ou 7 Vallées comm) est une communauté de communes française, située dans le département du Pas-de-Calais et la région Hauts-de-France, arrondissement de Montreuil.

Historique[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité est issue de la fusion de la communauté de communes de l'Hesdinois, de celle de la Canche Ternoise et de celle du Val de Canche et d'Authie[1],[2],[3]. Elle a été créée par un arrêté préfectoral du qui a pris effet le [4].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité est l'une des deux qui constituent le Pays des Sept Vallées, dans le département du Pas-de-Calais.

Aspects sociosanitaires[modifier | modifier le code]

En dépit de ses atouts environnementaux et paysagers notamment, ce territoire présente en 2018 des caractéristiques sociosanitaires encore insatisfaisantes en termes d’espérances de vie masculine et féminine (dont l’évolution présente des écarts négatifs avec le niveau national et régional, écart qui tend à grandir depuis de nombreuses années[5].

Les causes repérées de cet écart sont une prévalence anormalement élevée et dominante de maladies respiratoires (alors qu’ailleurs, en France et dans la région, ce sont les cancers qui sont en première place)[5]. Cette spécificité pourrait au moins en partie être expliquée par une pyramide des âges caractérisée par un fort déficit de 18-49 ans. Mais l’espérance de vie à 65 ans est sous la moyenne régionale, et pour la période 2008-2014 la CC des 7 Vallées a connu la quatrième plus faible espérance de vie à 65 ans de l’ensemble des EPCI des Hauts-de-France[5].

En termes de revenu moyen par foyer fiscal, la population est plutôt défavorisée (par rapport au niveau régional, lui-même en retard par rapport au niveau national), mais la CC du Ternois est généralemnet « au même niveau que les EPCI limitrophes, sauf avec la Communauté de communes des Campagnes de l'Artois qui ressort comme atypique car mieux située pour nombre d’indicateurs » [5].

L’accès aux spécialistes de la santé y est plus long que la moyenne régionale, plus ou moins selon le type de spécialité, grâce aux EPCI voisins qui compensent certains déficits locaux. Le territoire manque par exemple de chirurgien-dentiste, de psychiatre voire de généraliste. Les établissements de santé les plus proches sont à Saint-Pol-sur-Ternoise voire Arras (public ou privé) ou Divion[5].

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est composée en 2017 des 69 communes suivantes[4] et 29 764 habitants y vivent :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Hesdin
(siège)
62447 Hesdinois 0,93 2 224 (2016) 2 391
Aix-en-Issart 62018 Aixois 10,1 264 (2016) 26
Aubin-Saint-Vaast 62046 Aubinois 6,7 768 (2016) 115
Auchy-lès-Hesdin 62050 Alciaquois 9,61 1 576 (2016) 164
Azincourt 62069 Azincourtois 8,46 303 (2016) 36
Béalencourt 62090 Béalencourtois 7,31 129 (2016) 18
Beaurainville 62100 Beaurainvillois 13,09 2 099 (2016) 160
Blangy-sur-Ternoise 62138 Blangiacquois 11,61 722 (2016) 62
Blingel 62142 Blingelois 3,17 162 (2016) 51
Boisjean 62150 Boisjeannois 12,74 510 (2016) 40
Boubers-lès-Hesmond 62157 Boubersois 1,74 87 (2016) 50
Bouin-Plumoison 62661 Boumoisiens 6,22 493 (2016) 79
Brévillers 62175 3,03 159 (2016) 52
Brimeux 62177 Brimeusois 10,68 839 (2016) 79
Buire-le-Sec 62183 13,36 786 (2016) 59
Campagne-lès-Hesdin 62204 15,64 1 901 (2016) 122
Capelle-lès-Hesdin 62212 Capellois 5,56 470 (2016) 85
Caumont 62219 9,44 169 (2016) 18
Cavron-Saint-Martin 62220 Cavronnais 11,86 463 (2016) 39
Chériennes 62222 Chériennois 4,65 151 (2016) 32
Contes 62236 7,15 328 (2016) 46
Douriez 62275 8,84 337 (2016) 38
Éclimeux 62282 Éclimeusiens 6,03 172 (2016) 29
Fillièvres 62335 Fillièvrois 20,43 501 (2016) 25
Fresnoy 62357 Frenoisiens 2,4 66 (2016) 28
Galametz 62365 Galamessins 4,27 201 (2016) 47
Gouy-Saint-André 62382 Gouysons 13,34 639 (2016) 48
Grigny 62388 Grignards 2,14 295 (2016) 138
Guigny 62395 Guignois 3,6 150 (2016) 42
Guisy 62398 Guisitiens 1,16 268 (2016) 231
Hesmond 62449 Hesmondois 8,27 171 (2016) 21
Huby-Saint-Leu 62461 Saint-Loupois 12,44 886 (2016) 71
Incourt 62470 Incourtois 1,82 84 (2016) 46
La Loge 62521 Logeois 0,68 194 (2016) 285
Labroye 62481 Arboredois 8,15 170 (2016) 21
Le Parcq 62647 Parcquois 9,27 791 (2016) 85
Le Quesnoy-en-Artois 62677 7,92 350 (2016) 44
Lespinoy 62501 Spinoliens 3,96 222 (2016) 56
Loison-sur-Créquoise 62522 9,07 258 (2016) 28
Maintenay 62538 Maintenois 12,11 414 (2016) 34
Maisoncelle 62140 Maisoncellois 4,3 127 (2016) 30
Marant 62547 3,88 73 (2016) 19
Marconne 62549 Marconnois 4,18 1 105 (2016) 264
Marconnelle 62550 Marconnellois 5,55 1 147 (2016) 207
Marenla 62551 Marenlois 10,04 247 (2016) 25
Maresquel-Ecquemicourt 62552 Maresquellois 7,89 966 (2016) 122
Marles-sur-Canche 62556 Marlois 5,1 297 (2016) 58
Mouriez 62596 Richarimontois 15,72 250 (2016) 16
Neulette 62605 Neulettois 1,36 28 (2016) 21
Noyelles-lès-Humières 62625 1,16 52 (2016) 45
Offin 62635 Offinois 5,29 211 (2016) 40
Raye-sur-Authie 62690 Royais 5,89 247 (2016) 42
Regnauville 62700 Regnauvillois 4,17 212 (2016) 51
Rollancourt 62719 Rollancourtois 11,59 310 (2016) 27
Roussent 62723 Roussentois 5,04 240 (2016) 48
Saint-Denœux 62745 Saint-Denœusiens 4,03 161 (2016) 40
Saint-Georges 62749 9,69 325 (2016) 34
Saint-Rémy-au-Bois 62768 Saint-Rémygiens 4,05 100 (2016) 25
Sainte-Austreberthe 62743 Austreberthais 3,71 406 (2016) 109
Saulchoy 62783 Salciacois 5,29 315 (2016) 60
Sempy 62787 Sempyens 8 329 (2016) 41
Tortefontaine 62824 Tortefontainois 11,81 226 (2016) 19
Tramecourt 62828 Tramecuriens 2,22 60 (2016) 27
Vacqueriette-Erquières 62834 Vacqueriettois-Erquiérois 5,94 257 (2016) 43
Vieil-Hesdin 62850 Vieil-Hesdinois 9,82 366 (2016) 37
Wail 62868 Walois 9,15 269 (2016) 29
Wambercourt 62871 Wambercourtois 6,06 246 (2016) 41
Wamin 62872 Waminois 7,2 238 (2016) 33
Willeman 62890 Willemanois 10,17 182 (2016) 18

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
28 71829 24229 47629 26429 15029 21429 45829 764
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au .
(Sources : Insee[6])


Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes est 6 rue du Général Daullé à Hesdin[2]

Élus[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est administrée par son conseil communautaire, composé de conseillers municipaux représentant chacune des 69 communes membres.

Le conseil communautaire d'avril 2014 a élu son nouveau président, Pascal Deray, maire d'Hesmond, ainsi que ses 11 vice-présidents pour le mandat 2014-2020 (contre 10 jusqu'alors). Ceux-ci ont été choisis pour assurer une juste représentation des territoires : 5 de l'ancienne communauté de communes de l'Hesdinois, 3 de l'ex Canche-Authie et 3 de l'ex Canche-Ternoise.

En décembre 2017, le Président a retiré ses délégations au 1er vice-président, Stéphane Sieczkowski-Samier, maire d'Hesdin. Le 28 décembre de la même année, le conseil communautaire a également décidé de lui retirer son poste de membre du bureau lors d'un vote.

La nouvelle composition du Bureau est la suivante:

Il s'agit :

  1. Jean Lecomte, maire de Beaurainville ;
  2. Michel Massart, maire de Blangy-sur-Ternoise ;
  3. Serge Roussel, maire d'Huby-Saint-Leu ;
  4. Patrick Desreumaux, maire de Saint-Rémy-au-Bois ;
  5. Caroline Cussac, maire de Neulette ;
  6. Philippe Lejosne, maire de Wamin ;
  7. Michel Evrard, maire de Campagne-lès-Hesdin ;
  8. Jean Provoyeur, maire de Willeman ;
  9. Michel Colliez, maire de Guigny,
  10. Jean-Claude Darque, conseiller général et maire d'Auchy-lès-Hesdin[7].
  11. Jean-Marie Roussel, conseiller municipal de Hesdin

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2014 avril 2014[7] Jean-Claude Fillion   Maire de Marconne (1994 → )
avril 2014[8],[7] En cours
(au 28 mars 2017)
Pascal Deray   Maire d'Hesmond (2001 → )
Président du Pays des Sept Vallées (2012[9] → ? )
Président de l'ex-CC val de Canche et d'Authie (2008 → 2013)

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce les compétences qui lui ont été transférées par les communes membres, dans les conditions fixées par le code général des collectivités territoriales.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

La Communauté de communes est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Afin de financer l'exercice de ses compétences, l'intercommunalité perçoit la fiscalité professionnelle unique[4] (FPU) – qui a succédé à la taxe professionnelle unique (TPU) – et assure une péréquation de ressources entre les communes résidentielles et celles dotées de zones d'activité.

Elle bénéficie d'une bonification de la dotation globale de fonctionnement[4] (DGF).

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Camille Gaubert, « Fusion des EPCI : pour les com de com Canche-Ternoise et de l’Hesdinois le regroupement se précise : La fusion de la com de com Canche-Ternoise avec celles de l’Hesdinois et de Val de Canche et d’Authie passe à la vitesse supérieure. Il s’agit pour les élus de faire l’« état des lieux » du mode de fonctionnement de chaque Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) et de coordonner les procédures selon différentes thématiques », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mars 2015).
  2. a et b « Liste des 33 EPCI à fiscalité propre » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 27 avril 2014)
  3. Elodie Adjoudj, « Conseil communautaire : 7 Vallées comm, la nouvelle communauté de communes fusionnée prend ses marques : Lundi, 7 Vallées comm a tenu son premier conseil à Marconnelle. L’heure est encore à poser les bases de cette superstructure, à bâtir la colonne vertébrale de ce qui a été qualifié, devant les 88 délégués présents (sur 102 élus) « d’une des plus importantes intercommunalités du département ». C’est dire si le challenge est de taille… », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2015).
  4. a b c et d « CC des 7 Vallées (N° SIREN : 200044030) », Fiche BANATIC, Ministère de l'intérieur, (consulté le 8 décembre 2017).
  5. a b c d et e ORS2 (2018) « Portrait socio-sanitaire de la communauté de communes des 7 Vallés », document réalisé pour la région Hauts-de-France
  6. Séries historiques sur la population et le logement en 2016 - CC des 7 Vallées (200044030)., sur le site de l'Insee (consulté le 26 août 2019)
  7. a b et c J. B., « Présidence de 7 Vallées comm : Pascal Deray prend sa revanche sur J.C Fillion avec 20 voix d'avance », L'Abeille de la Ternoise, no 8463,‎ , p. 37 « Contre toute attente, Pascal Deray, le maire de la commune d'Hesmond, a ravi le fauteuil de Jean-Claude Fillion. Il a en effet obtenu 57 voix, contre 37 contre le président sortant (sur 102 élus communautaires au total). Il prend donc la tête d'une intercommunalité qui fédère 69 clachers »
  8. « 7 Vallées comm : Pascal Deray élu président aux dépens de Jean-Claude Fillion ! : Nouvelle surprise dans le Haut-Pays : après l’élection de Jean-Claude Hilmoine mercredi à la tête de la communauté de communes de Fruges, un autre vote inattendu s’est produit à Marconnelle ce jeudi soir, lors de la première réunion du conseil de 7 Vallées comm », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 31 janvier 2015).
  9. « Pascal Deray, président des 7 Vallées », Le Réveil de Berck,‎ (lire en ligne, consulté le 8 décembre 2017).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]