Claudine Brelet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Claudine Brelet, née le à Paris, est une anthropologue[1], experte internationale et femme de lettres française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Son père, Raymond Brelet (Paris 1910-2003), voltairien féru de musique, d’art et d’histoire, la berce des récits de ses voyages maritimes. Elle est par ailleurs la petite-nièce du physicien Charles Chéneveau, professeur à l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (ESPCI) et ami de Paul Langevin qui, avec Henri Wallon, soutient la création de l’école Decroly de Saint-Mandé[2] (Val-de-Marne) où elle fait son premier apprentissage et dont la méthode la marque profondément.

La séparation de ses parents en 1950 l’éloigne de son grand-père paternel, Gustave Brelet (Nantes[3] 1866-1954) qui lui transmet très jeune son goût pour la lecture de Jules Verne, Élisée Reclus et Camille Flammarion, ainsi que pour le cinéma et la photographie, et lui promet lorsqu’elle a sept ans d’aller « plus tard passer ses vacances sur la Lune chez les Sélénites ». En 1985, Claudine Brelet rencontrera l’astronaute Edgar Mitchell[4] à l’Institute of Noetic Sciences (Sausalito, Californie) qui acceptera, à sa demande en 1988, de cosigner avec Valentina Terechkova (première femme dans l’espace), la préface qu’elle rédige, avec le livret Notre Planète… Notre Santé, thème et slogan qu'elle conçoit pour la campagne de communication sur la santé environnementale que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) prépare pour le Sommet de la Terre de Rio-1992.

Sa jeunesse à Saint-Mandé la familiarise autant avec la biodiversité présente au zoo de Vincennes que la diversité culturelle exposée au musée des Colonies devenu Palais de la Porte Dorée. De 1947 à 1963, elle passe ses vacances chez des amis de sa famille, Micheline et André Baud[5] qui participe activement à l’âge d’or de la céramique à Vallauris ; toute jeune, elle y baigne dans le milieu artistique familier de Pablo Picasso, Jacques Prévert[6], Jean Cocteau, etc.

Études et diplômes[modifier | modifier le code]

Après un passage à l'école Decroly de Saint-Mandé, elle étudie successivement au lycée Hélène-Boucher de Paris, à l'Institut d’ethnologie du musée de l'Homme, à l’Institut d’ethnographie du musée d’ethnographie de Sofia (Bulgarie) en tant que stagiaire-boursière, ainsi qu'à l'Institut d’ethnologie des universités de Strasbourg et Nice.

Le livre de Jacques Bergier et Louis Pauwels, Le Matin des magiciens, que lui offrent Micheline et André Baud en 1961 la met sur la piste de l’anthropologie[7] ; elle devient l’élève de Roger Bastide, André Leroi-Gourhan, Claude Lévi-Strauss, Julian Pitt-Rivers et Jean Rouch. Deux stages à l’Institut et musée d’ethnographie de Sofia, sous la houlette du professeur Peter Petrov[8] l’ouvrent à l’étude des médecines traditionnelles[9]. Elle finance sa recherche dans ce domaine en travaillant en indépendant dans la presse (Elle, Europe 1, L'Express, Jardin des Modes, Midi Minuit Fantastique, Les Lettres françaises, Le Monde diplomatique, Revue du Planning familial français, etc.). Elle se lie alors d’une franche et longue amitié avec les folkloristes Claude Gaignebet[10] et Claude Seignolle[11], les poètes et romanciers Pierre Mac Orlan[12], Didier Decoin et Lawrence Durrell[13] chez qui elle rencontre le psychiatre britannique Arthur Guirdham (en) dont elle devient la traductrice et conseiller littéraire[14].

Elle obtient en 1994 un doctorat en sciences humaines (mention très honorable avec les félicitations du jury) de l'Université de Strasbourg, avec une thèse intitulée Les Nations unies et l’ethno-anthropologie appliquée : un projet de civilisation. En 1998, elle obtient à l'Université de Nice Sophia Antipolis une habilitation universitaire à diriger des recherches.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Auteur de nombreux livres et traductions, elle est appelée à travailler pour l’OMS, en tant qu'officier de l’information à Genève, à son Bureau de liaison avec le Secrétariat général de l’ONU à New York et à son Bureau régional pour l’Europe à Copenhague[15], entre 1980 et 1990. Chargée du séminaire From Politics to Planetics. History and Evolution of the United Nations system dans le cadre des enseignements d’ouverture de l’Institut d'études politiques de Paris, de 1990 à 1992, elle travaille ensuite à Rome pour le Fonds international de développement agricole, puis au Nigeria pour l'Institut international d’agriculture tropicale en tant que chef des services de l’information (1995-1996). Elle est consultante depuis 1992 pour l’UNESCO : Programme hydrologique international[16], Commission mondiale d'éthique des connaissances scientifiques et des technologies (COMEST)[17] et Patrimoine mondial en tant que Senior Expert Consultant[18].

Ancienne rédactrice en chef de la version francophone de la revue californienne CoEvolution Quaterly[19] codirigée par le polytechnicien Gérard Blanc et la musicienne Marielle Pernin, puis du Bulletin de l’OMS, Appropriate Technology for Health (destiné à promouvoir la stratégie de l’OMS pour les soins de santé primaires), Brelet partage depuis ses activités entre le développement humain, respectueux de la biodiversité et de la diversité culturelle[20] (secteurs éducation, santé[21], eau[22], environnement et éthique[23]), et la littérature. Elle dirige la collection CultureS et MédecineS aux Éditions L'Harmattan[24].

Elle fonde en janvier 2008 et codirige le Centre de recherche en anthropologie de l’eau[25] rattaché à la faculté des lettres, langues et sciences sociales de l'Université de Bamako, Mali[26]. Depuis, elle assure plusieurs missions au Mali dans le cadre du Patrimoine mondial-UNESCO[27].

Famille[modifier | modifier le code]

Claudine Brelet a deux frères issus du second mariage de sa mère, Anna Hellio (Saint-Brieuc 1913-Paris 1993) : Patrick Schnepp (Cannes 1948-La Rochelle 2018), directeur-conservateur du musée maritime de La Rochelle créé à son instigation[28], et François Schnepp (Saint-Mandé 1951), artiste-peintre[29] dont l’atelier se trouve aux Frigos (Paris 13e).

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages personnels[modifier | modifier le code]

  • Au seuil du Grand Voyage. Entretiens inédits avec Pierre Mac Orlan. Paris, éditions-de-Paris-Max Chaleil, 2013. (ISBN 978-2-84621-196-3)
  • Anthrop’Eau. L’anthropologie de l’eau racontée aux hydrologues, ingénieurs et autres professionnels de l’eau, Paris, L’Harmattan, 2012. (ISBN 978-2-296-56962-1)
  • Global Network of Water Anthropology for Local Action (IHP/2006/NETWA/1), Paris, UNESCO, 2005[32].
  • Some Examples of Best Ethical Practice in Water Use, préface de Lord Selborne (en), COMEST / International Hydrological Programme, Paris, UNESCO, 2003[33].
  • Médecines du Monde, préf. du Dr André Prost (OMS)[34], Paris, Robert Laffont, coll. Bouquins, 2002[35]. (ISBN 2221089138)
  • Les Femmes, l’éducation et l’eau en Afrique, Paris, UNESCO/Programme hydrologique international (PHI), 2001[36].
  • Helping the Children in the Humid Tropics: Water Education, Paris, UNESCO-Programme hydrologique international, 1997.
  • Anthropologie de l’ONU. Utopie et fondation, préface de Marc Agi[37], Paris, L’Harmattan, 1995[38]. (ISBN 2-7384-3861-X)
  • Water and Health in Tropical Countries, Paris, UNESCO-Programme hydrologique international (PHI), 1992.
  • Médecines sacrées, Paris, Albin Michel, 1991 (ISBN 2-226-05173-2), trad. en italien, polonais, russe.
  • Réapprendre à dormir, Genève, Vernoy, 1990.
  • Le Sommeil et le bonheur par le contrôle cérébral, Genève, Vernoy, 1990.
  • New vaccines. The Force of Biotechnology: the need, the promise, the prospect (concept visuel et rédaction), préface du Dr Halfdan T. Mahler, Genève, OMS, 1987[39].
  • Guérir autrement, Paris, Presses de la Renaissance, 1978.
  • Les Étonnantes techniques chinoises, Paris, Retz/Nathan, 1977 (ISBN 2-7140-0114-9), trad. en espagnol.
  • La Biothérapie ou les médecines de la Vie, Paris, Albin Michel, 1976 (ISBN 2-226-00336-3), trad. en portugais.
  • Médecines traditionnelles sacrées, Paris, Éditions Retz, 1975, trad. en espagnol, italien, portugais, couronné par l’Académie française (Prix d’histoire Nicolas Missarel) en 1976.
  • Dis-moi, comment je suis né ? vol. I de l’Encyclopédie sur l’Éducation sexuelle, Paris, Hachette, 1975, trad. en grec, letton, néerlandais, portugais, serbo-croate, Prix du meilleur livre pour la jeunesse, 1976.

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Bioéthique et transdisciplinarité, préface de Christian Byk, coll. "Cultures et Médecines", Paris, l'Harmattan, 2015. (ISBN 978-2-343-07225-8)
  • Dictionnaire des Créatrices (direction de la section « médecines traditionnelles » et auteur des notices « Les femmes et l’ONU », « Les femmes et l’eau » et « Irina Bokova »), Paris, Éditions des Femmes, 2013 (à paraître)[40].
  • Les Animaux du Fleuve racontés par le griot Lassana Kamissoko (rédaction et adaptation), Bamako, AfrikM et Paris, UNESCO, 2012[41] (ISBN 9-789995-284787) et audio en langue bambara[42].
  • De l’Eau et des Hommes (chap. « L’eau valeur symbolique », « L’eau et la peinture », « L’eau et les risques sanitaires », « La santé par l’eau » et « L’eau et les femmes »), préface d’Irina Bokova, Paris, Jean-Pierre de Monza, 2011[43]. (ISBN 9-782916-231174)
  • Peurs et Plaisirs de l’Eau (chap. « Eau sacrée des Dogons »), Paris, Hermann, 2010. (ISBN 978-27056-8050-3)
  • Jacques Bergier, une légende… un mythe (dir. hommages), Paris, L’Harmattan, 2010. (ISBN 978-2-296-12305-2)
  • Éthique médicale interculturelle (chap. : « L'éthique des soins de santé primaires : l'universalisation n'est pas l'uniformisation ! »), introduction du prof. Didier Sicard, Paris, L’Harmattan, coll. Cultures et Médecines, 2006. (ISBN 2-296-01191-8)
  • Women and Water: an ethical issue, en collaboration avec Alice Aureli[44], UNESCO-COMEST, Paris, 2004[45].
  • Water, Cultural Diversity and International Solidarity, Symposium Proceedings, Geneva, 6-7 novembre 2003 (chap. « L'ONU, l'anthropologie et le nouveau paradigme de l'eau »), Argonaut-Verlag, Zürich Working Papers in Social Anthropology, no 16, 2004. (ISBN 3-905553-15-5)
  • A Café in Space (chap. « Villa Seurat and Parc Montsouris »), Los Gatos, Sky Blue Press-Anaïs Nin, 2003, p. 97-103. (ISBN 0-9652364-8-X)
  • Ethnologies d’Alfred Métraux, dir. Alain Monnier (chap. « Alfred Métraux et le nouveau paradigme »), Genève, Musée d'ethnographie, département d’anthropologie, 1992.
  • La Sécurité alimentaire en questions (chap. « Communication interculturelle et alimentation »), Paris, Karthala, 2000. (ISBN 2-84586-033-1)
  • Le Réenchantement du Monde, dir. Christiane Roederer (chap. « Pour une planétique »), Paris, Publisud, 1993. (ISBN 2-86600-680-1)
  • Afriques magiques (chap. « Revisitons le sacré »), dir. Claude Savary[46], Genève, Musée d'ethnographie, 1992.
  • La Protection sociale et ses maux (chap. « Santé : la foi et la loi »), dossier « L'Événement européen », Paris, Seuil, 1989. (ISBN 2-90-7707-01-9)
  • Traditional Medicine and Health Care Coverage (chap. « The European Region »), Genève, OMS, 1983.
  • Les Noces avec la Terre, dir. Roland de Miller (chap. « La nouvelle Gaïa. Écologie et Féminisme »), Isle-sur-Sorgue, Scriba, 1982.
  • Le Grand Livre des Parents, (dir. prof. Cornelia Quarti), Paris, Bordas, 1981.
  • Le Guide des premiers soins en collaboration avec le Dr Jean-Hubert Guéguen, Genève, Ferni, 1980.

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • Anthropologie de la souffrance psychique et sociale dans le contexte psychosocial algérien, Dr Mourad Merdaci, Paris, L’Harmattan, 2012[47]. (ISBN 978-2-336-00405-1)
  • L’Eau, Frédéric Denhez, Paris, Hatier, Guide visuel à destination des esprits curieux et pressés, 2012[48]. (ISBN 9-782218-958281)
  • Les Hommes-panthères en Côte d’Ivoire, Bony Guiblehon[49], Paris, L’Harmattan, 2007. (ISBN 978-2-296-02957-6)
  • Les Chants de la Nuit (recueil de poèmes), Christiane Roederer, La Broque, Vagues, 2006.
  • Livres du Jardin (recueil de poèmes), Christiane Roederer, Strasbourg, Oberlin, 1991.
  • Rudolf Steiner, prophète de l’Homme nouveau, Serge Bramly, Paris, Retz, 1976.
  • Les Facteurs cosmiques de la maladie, Dr Arthur Guirdham, Paris, Fayard, 1974.

Traductions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Anthropoweb - le portail des sciences humaines
  2. [2] École publique Decroly - Saint-Mandé - France et [3] Orientation Académie de Créteil
  3. Ses arrière-grands-parents sont enterrés dans le caveau, concession perpétuelle n°10.806, cimetière historique de Miséricorde, Nantes, section i, rond-point ossuaire, onzième fosse.
  4. [4] Edgar D. Mitchell, ScD | IONS Directory | Institute of Noetic Sciences
  5. [5] André Baud. Consulté le 25 mai 2013 et [6]André Baud, céramiste à Vallauris - Céramique Collection. Consulté le 25 mai 2013
  6. COURRIÈRE, Yves. Jacques Prévert. Paris, Gallimard-NRF, 2000, p. 672, 680.
  7. BERGIER, J. et PAUWELS, L. Le Matin des Magiciens. Paris, Gallimard-NRF, 1960 - cf. p.178.
  8. [7] National Ethnographic Museum - ЕИМ - Национален етнографски myzеи
  9. [8] The UNESCO courier: a window open on the ... - unesdoc - Unesco
  10. FABRE, Daniel (dir.). Mélanges en l’honneur de Claude Gaignebet, chap. "Claude Gaignebet, l’Éveilleur “à plus haut sens”". Préface de D. Fabre, J. Le Goff et M. Huchon. Paris Classiques Garnier (coll. Rencontres), à paraître.
  11. BRELET, C. "Claude Seignolle, ou le conteur conté", La Grande Oreille, no 27, avril 2006 : p. 75-81.
  12. BRELET, C. Au seuil du Grand Voyage. Entretiens inédits avec Pierre Mac Orlan. Préface de Didier Decoin, introduction de Claude Seignolle et postface de Lawrence Durrell. À paraître en janvier 2014.
  13. MACNIVEN, Ian. Lawrence Durrell. A biography. Londres, Faver & Faber, 1998, p. 566-569, 573-574, 581, 589, 594, 675, photo 48. BRELET, C. "Interview with Lawrence Durrell", 20th Century Literature, special issue, New York, printemps 1988, p. 368-381
  14. GUIDHAM, A. A Foot in Both Worlds. Jersey, Neville Spearman, 1973, p. 145-147, 150-153, 157-159, 163-166. et We are One Another. Jersey, Neville Spearman, 1974, p. 30-32, 60.
  15. [9] L'OMS, la dimension culturelle de la santé et les droits de l'homme
  16. [10] Programme hydrologique international – Unesco
  17. [11] COMEST - Unesco
  18. [12] 3rd World Water Forum – Linkages
  19. PERNIN, M. "Jacques Bergier et la coévolution", Jacques Bergier. Une légende… un mythe. Hommages. Paris, L’Harmattan : p. 135-137.
  20. BRELET, C. La culture, cinquième pilier ou fondement du développement durable ?, Paris, Institut de Formation de l’Environnement et MUCEM, conférence et table ronde, 12 juin 2008 et Aux racines du développement durable, la diversité culturelle, Liaison Énergie Francophonie, no 68, 3e trim.2005 [13]
  21. [14] Colloque « Pratiques soignantes, éthique et société » - L’OMS, la dimension culturelle de la santé et les droits de l’homme et [15] CLAUDINE BRELET 04 – Infectiologie
  22. [16]Download - IHDP - United Nations University
  23. [17] Colloque Les progrès de la bioéthique à l'épreuve des sociétés
  24. >[18] Collections CULTURES ET MÉDECINES - L'Harmattan
  25. [19] Réseau d'anthropologie de l'eau pour le développement local
  26. [rim951.fr/?p=2107] Le Mali. Lisandru reçoit le docteur en anthropologie Claudine Brelet au sujet du Mali
  27. [20] Newsletter no 11.doc - UNESCO World Heritage
  28. [21] Historique du Musée Maritime | Musée Maritime La Rochelle
  29. [22] François Schnepp - les Frigos
  30. [23] Prix Nicolas Missarel | Académie française
  31. Fiche Légifrance
  32. [24] Global Network of Water Anthropology for local ... - unesdoc
  33. [25] Best ethical practice in water use; 2004 - unesdoc – Unesco
  34. [26] Remise des insignes de Chevalier de la Légion d'Honneur au Dr Prost
  35. [27] Un passionnant tour du monde des médecines - RFI et [28] Médecines du Monde avec Claudine Brelet - La Voix Impertinente
  36. [29] Les Femmes, l'éducation et l'eau en Afrique - unesdoc – Unesco
  37. [30] Agi, Marc - Les Di@logues stratégiques
  38. [31] Les Nations Unies : une bibliographie en français
  39. [32] WHO IRIS: More effective vaccines : the need, the promise, the prospect.
  40. [33] Le Dictionnaire des femmes créatrices.
  41. [34]Les animaux du fleuve, Contes du Mali | UNESCO
  42. [35] Les Animaux du fleuve | Intangible heritage - UNESCO Multimedia
  43. [36] De l'eau et des hommes - Office International de l'Eau
  44. [37] Alice Aureli | Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la culture
  45. [38] Women and Water: an Ethical Issue.
  46. [39] Claude Savary - Livres, citations, photos et vidéos - Babelio.com
  47. [40] Africultures - Biographie de Mourad Merdaci
  48. [41] L'eau | Éditions Hatier
  49. [42] CEMAf - Centre d'études des mondes africains - GUIBLEHON Bony
  50. [43] Développement durable de la région arctique face au - Les Éditions ...
  51. [44] Actée ou la Princesse barbare - Théâtre du monde entier ... - Gallimard
  52. [45] Éditions Payot & Rivages - Arthur Guirdham La Communication silencieuse
  53. [46] Éditions Payot & Rivages - Arthur Guirdham Les Cathares et la réincarnation