Sélénite (habitant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sélénite.
Dessin de deux Sélénites, réalisé en 1932 d'après le film Le Voyage dans la Lune de Georges Méliès.

Sélénites (ou Séléniens) est le nom donné aux habitants (imaginaires) de la Lune, leur existence a été présumée à plusieurs reprises à travers les âges. Le terme vient du grec selênitês dérivé du nom de la déesse Séléné (en grec : Σελήνη).

Évocation[modifier | modifier le code]

Ils sont évoqués au IIe siècle par Lucien de Samosate dans les Histoires vraies : « Une alliance est faite entre les Héliotes et leurs alliés, les Sélénites, à condition que les Héliotes rasent la muraille d'interception et ne fassent plus d’irruption dans la Lune »[1].

On les retrouve par la suite dans plusieurs légendes, œuvres littéraires et cinématographiques.

L'astronome allemand Franz von Gruithuisen (en) publie à partir de 1824 des découvertes selon lesquelles une Wallwerk (« cité lunaire » de 25 kilomètres de nord au sud témoin d'une grande civilisation) se situe au nord du cratère Schröter (en) sur les rives du Sinus Medii. En fait des chaînes de montagne se coupant à angle droit et des superpositions d'éjectas faisaient penser au baron à des « constructions colossales... et des rues »[2].

Le premier film de science-fiction à mettre en scène des Sélénites est Le Voyage dans la Lune de Georges Méliès, sorti en 1902[3].

Les reliefs du cratère Ératosthène étant recouverts par les débris de Copernic, son relief est masqué par des taches sombres et claires si bien que l'astronome William Henry Pickering y voit des jardins d'Ératosthène, voire des insectes sélénites[4]. En 1953, un autre astonome, le docteur H. Percy Wilking, soutient qu'il existe un pont de 33 km de longueur, 2 km de largeur et 1,5 km de hauteur entre deux caps du bord oriental de Mare Crisium[5].

Œuvres littéraires[modifier | modifier le code]

Œuvres cinématographiques[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Film d'animation[modifier | modifier le code]

Chanson[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Le Secret des Sélénites, générique du film d'animation de Jean Image, Interprète Lionel Leroy.
  • 1996 : Tonight, tonight, chanson du groupe Smashing Pumpkins, dont le vidéoclip est un hommage au Voyage dans la Lune de Méliès.
  • 1999 : Pauvre Sélénite, chanson d'Étienne Charry, sur l'album 36 Erreurs.
  • 2013 : Sélénites, chanson du groupe Azad Lab

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire véritable, I, 20
  2. Piero Bianucci, La Lune, Bordas, , p. 211
  3. Jacques Malthête, Laurent Mannoni, Méliès : magie et cinéma, Paris musées, , p. 181.
  4. (en) William Henry Pickering, « The Place of Origin of the Moon - The Volcani Problems », Popular Astronomy, vol. 15,‎ , p. 274–287 (lire en ligne)
  5. Jean Schwaenen, « Un pont sur la Lune », Astrosurf Magazine, no 4,‎ juillet/août 2003, p. 48 (lire en ligne)