Didier Sicard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sicard.
Didier Sicard
Description de cette image, également commentée ci-après

Didier Sicard en janvier 2014.

Naissance
Nationalité Drapeau : France française
Domaines Médecine interne
Institutions AP-HP
Diplôme Faculté de médecine de Paris
Renommé pour Président du Comité consultatif national d'éthique (1999-2008)

Didier Sicard, né en 1938, est un médecin français et ancien président du Comité consultatif national d'éthique de 1999 à 2008. Il est professeur de médecine à l'université Paris Descartes et a été chef de service de médecine interne à l'hôpital Cochin, à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de médecin[modifier | modifier le code]

Fonctions dans des comités de réflexion[modifier | modifier le code]

En mars 1999, sur nomination de Jacques Chirac, il devient président du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) pour les sciences de la vie et de la santé, succédant à Jean-Pierre Changeux. Aux côtés de Anne Fagot-Largeault, de René Frydman, il a notamment participé à la table-ronde « Les problèmes de la naissance : questions de limites, question de droits » faisant partie de la série de débats « Éthique à l’ENS » organisée par Monique Canto-Sperber[pertinence contestée]. Durant son mandat, il aborde les nouveaux champs de réflexions en termes d'éthique médicale, notamment sur les technologies de la procréation, qui voient leur complexité s'accroître à mesure des avancées dans ce domaine. Il souligne en outre le manque de formation des médecins pour répondre à des questions éthiques de plus en plus nombreuses, et dénonce l'écart qui existe en France entre l'éthique et la pratique. Le , Alain Grimfeld lui succède à la présidence du CCNE, et Didier Sicard en devient le président d'honneur.

D'après Pierre-André Taguieff, la réflexion bioéthique de ce protestant serait pour l'essentiel en ligne avec la théologie morale catholique[1].

En juillet 2012, il est désigné par François Hollande en tant que coordinateur d'une Commission chargée de réfléchir sur les modalités d'assistance au décès pour les personnes en fin de vie ; la commission a rendu le 18 décembre 2012 un rapport intitulé par les médias « rapport Sicard[2] ».

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Au nom de Marx et de Bouddha avec Marie-Noële Sicard, librairie Inter Éditions (ISBN 2-7296-0097-3).
  • 1987 : L'Approche clinique avec Philippe Bernard, librairie Maloine, (ISBN 978-2891301046).
  • 1995 : Harrison : Principes de médecine interne (directeur scientifique : Professeur Didier Sicard, éditeur : Philippe Zawieja pour Arnette-Blackwell, Paris. Traduction des Harrison's Principles of Internal Medicine, McGraw-Hill, USA)
  • 1995 : Les Examens complémentaires, avec Hélène Bouchez, librairie Maloine, (ISBN 2-224-02358-8).
  • 1996 : Infection à VIH : Savoir et comprendre : connaissance de l'infection à VIH pour la personne séropositive, ses amis, sa famille, éditions Espace 34, (ISBN 9782907293334).
  • 1997 : Dialogue spécialistes, généralistes avec Hélène Bouchez, librairie Maloine, (ISBN 9782224024987).
  • 1999 : Hippocrate et le scanner : Réflexion sur la médecine contemporaine, avec Gérard Haddad, éditions Desclée de Brouwer, coll. « Esculape », (ISBN 978-2220044521).
  • 2002 : La Médecine sans le corps : une nouvelle réflexion éthique, éditions Plon, (ISBN 2-259-19537-7)
  • 2003 : Travaux du Comité consultatif national d'éthique
  • 2004 : Santé et Société au Laos (1973-1978) : le Système de Santé Lao et ses possibilités de développement
  • 2006 : L'Alibi éthique, éditions Plon, (ISBN 978-2-259-20085-1).
  • 2009 : L'Éthique médicale et la Bioéthique, Que sais-je ? no 2422, Presses universitaires de France, (ISBN 978-2130619710).

Notes et références[modifier | modifier le code]