Valentina Terechkova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Valentina Terechkova
RIAN archive 612748 Valentina Tereshkova.jpg
Valentina Terechkova en 1969.
Fonctions
Députée à la Douma
depuis
Member of the Presidium of the Supreme Soviet (d)
-
Parlementaire du Soviet suprême de l'Union soviétique
-
Biographie
Naissance
Nationalités
Allégeance
Formation
Académie des ingénieurs de l'Armée de l'air Joukovski (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoints
Andrian Nikolaïev (de à )
Yuliy Shaposhnikov (d) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Partis politiques
Membre de
Grade militaire
Distinctions
Liste détaillée
Pilote cosmonaute de l'URSS (en)
Médaille « Pour le développement des terres vierges » (en)
Ordre de Klement Gottwald (en)
Ordre du Mérite pour la Patrie - 1re classe (d)
Médaille de Vétéran du Travail (en)
Médaille commémorative du 850e anniversaire de Moscou (en)
Médaille d'or de l'Exposition des réalisations de l'économie nationale de l'URSS (d)
Médaille « vétéran des forces armées de l'URSS » (en)
Honoris causa (en) (Université polytechnique de Valence)
Maître émérite du sport de l'URSS
Ordre de l'Amitié des peuples
Ordre de Lénine ( et )
Ordre de Karl-Marx ()
Héros de l'Union soviétique ()
Order of Georgi Dimitrov (en) ()
Order of the Cross of Grunwald, 1st class (d) ()
Ordre de Sukhe Bator ()
Ordre de la Révolution d'Octobre ()
Ordre de Bernardo O'Higgins (en) ()
Ordre du Soleil ()
Ordre du Drapeau rouge du Travail ()
Ordre du Mérite pour la Patrie - 3e classe (d) ()
Ordre de l'Honneur ()
Ordre du Mérite pour la Patrie - 2e classe (d) ()
Ordre de l'Amitié ()
Ordre d'Alexandre Nevski ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Prononciation
signature de Valentina Terechkova
signature

Valentina Vladimirovna Terechkova (en russe : Валентина Владимировна Терешкова, née le à Maslennikovo, raïon de Toutaïev dans l'oblast de Iaroslavl), est la première cosmonaute soviétique[1] et la première femme à effectuer un vol dans l'espace, du 16 au . Valentina Terechkova reste à ce jour la seule femme à avoir effectué un voyage en solitaire dans l'espace et la plus jeune cosmonaute[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après le succès du vol de Youri Gagarine, Sergueï Korolev, le père du programme spatial soviétique, a l'idée d'envoyer une femme dans l'espace. Ouvrière du textile à 18 ans, elle est choisie parmi plus de 400 candidates pour devenir, sous la houlette de Youri Gagarine, la première femme dans l'espace.

Avec Valeri Bykovski (juin 1963, Agence Novosti).

Son entraînement incluait des vols en apesanteur, des tests d'isolement, des tests de centrifugeuse, de l'ingénierie spatiale, de la propulsion théorique, 120 sauts en parachute et un entraînement de pilote sur des avions de combat MiG-15UTI. Cependant les femmes n'étaient pas vraiment intégrées au détachement des cosmonautes ni estimées égales à eux pour les affectations de vols. Les dirigeants soviétiques considéraient les vols de femmes dans l'espace seulement comme un outil de propagande, ce qu'était déjà une grande partie de la conquête de l'espace pendant la guerre froide. C'est Nikita Khrouchtchev lui-même qui fit la sélection finale, choisissant Terechkova sur les cinq femmes finalistes.

Après cet unique vol, elle épousa le cosmonaute Andrian Nikolaïev. Le couple donna naissance à une petite fille, Elena, devenue ensuite médecin, et se sépara peu après. Puis Terechkova quitta le programme spatial soviétique et reprit ses études à l'académie Joukovski. En 1969, elle obtint son diplôme d’ingénieur en aéronautique. Elle devint instructeur et obtint le grade de major-général de l'armée de l'air.

En 1971, elle devint membre du comité central du Parti communiste de l'Union soviétique et députée.

Vol réalisé[modifier | modifier le code]

Sous l'indicatif « la mouette » (en russe : Ча́йка, Tchaïka)[3], Valentina Terechkova a effectué 48 orbites autour de la Terre à bord de Vostok 6, en 70 heures et 41 minutes, du à 12 h 30 au à 11 h 11. Cette durée de vol de 2 jours 22 heures et 41 minutes représentait, en une seule mission, plus que le total des heures de vol de tous les astronautes américains de l'époque.

Bien que Terechkova ait souffert de nausées et d'inconfort physique pendant la plus grande partie du vol[4], elle remplit un journal de bord et prit des photographies de l'horizon, qui seront ensuite utilisées pour identifier des couches d'aérosols dans l'atmosphère.

Vostok 6 était le dernier vol d'un Vostok et avait été lancé seulement deux jours après Vostok 5 qui transportait Valeri Bykovski en orbite pour cinq jours, atterrissant seulement trois heures après Terechkova dans Vostok 6. À un moment, les deux vaisseaux étaient à seulement cinq kilomètres de distance et un contact radio fut établi entre eux.

Le programme automatique d’orientation du vaisseau connut des défaillances lors du vol, Vostok-6 montait au lieu de descendre, et il avait tendance à s'éloigner de la Terre lors de chaque révolution au lieu de s'en approcher. Les données du système de commande durent être modifiées pour revenir sur une bonne orbite. À l'occasion d'une exposition organisée à Londres en 2015 et consacrée à la conquête spatiale soviétique, elle explique que la défaillance était imputable à une erreur de programmation du vaisseau[5].

Lors de la phase finale de l'atterrissage de Vostok 6, Valentina Terechkova s'éjecta comme prévu de sa capsule en parachute à 7000 mètres d'altitude, mais elle se retrouva au-dessus d'un lac. Elle réussit toutefois à survoler ce lac et à atterrir sur la terre ferme.

Records toujours en vigueur[modifier | modifier le code]

Valentina Terechkova reste à ce jour l'unique femme à avoir effectué seule un voyage dans l'espace. Il faudra attendre dix-neuf ans avant qu'une autre femme aille dans l'espace, la Soviétique Svetlana Savitskaïa, et vingt ans avant qu'une femme d'une autre nationalité s'y lance à son tour, l'Américaine Sally Ride.

À ce jour, Valentina Terechkova demeure également la plus jeune femme à avoir réalisé un voyage spatial. Lors de sa mise sur orbite, elle était en effet âgée de 26 ans, contre un peu moins de 28 ans pour la Britannique Helen Sharman, et 29 ans pour la sud-coréenne Yi So-yeon, qui sont les plus jeunes spationautes après elle. Par comparaison, le plus jeune des cosmonautes est Guerman Titov, qui avait 25 ans et 11 mois lors de son vol.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • L'astéroïde (1671) Tchaïka est baptisé ainsi en son honneur, d'après son indicatif lors de son vol en tant que première astronaute femme[8]

Prix et médailles soviétiques et russes[modifier | modifier le code]

Prix et médailles étrangers[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Le 22 janvier 1969, elle sort indemne de l'attentat perpétré par le lieutenant Viktor Iline contre Léonid Brejnev. Vers 14 heures, alors que le cortège officiel entre au Kremlin, Iline ouvre le feu sur la voiture qu'il pense, à tort, être occupée par le Secrétaire général du PCUS. S'y trouvent en réalité quatre cosmonautes, Valentina Terechkova, Alexeï Leonov, Andrian Nikolaïev, Gueorgui Beregovoï et leur chauffeur. Au cours de la fusillade, seize balles atteignent le véhicule : le chauffeur est tué et Beregovoï, blessé.

Le 7 février 2014, elle est une des quatre femmes qui, avec quatre hommes, portent le drapeau olympique lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Citoyenne soviétique de nationalité russe, selon sa fiche biographique sur le site www.warheroes.ru.
  2. (en) Feldman, Heather. Valentina Tereshkova: The First Woman in Space. The Rosen Publishing Group, 2003. (ISBN 0-8239-6246-6)
  3. « (1671) Chaika », Dictionary of Minor Planet Names, Springer, Berlin, Heidelberg,‎ 5e édition, 2003 (ISBN 978-3-540-00238-3 et 978-3-540-29925-7, DOI 10.1007/978-3-540-29925-7_1672, lire en ligne)
  4. (ru) Валентина Терешкова: чьей воле покорялась женщина, покорившая космос - (en français « Valentina Terechkova : la conquête de l'espace plie sous la volonté d'une femme ») RIA Novosti, 16 juin 2006
  5. Valentina Terechkova, la première femme dans l’espace, a failli ne jamais revenir sur terre, Slate.fr, 18 septembre 2015
  6. « BBC News | EUROPE | Cosmonaut is Woman of the Century », sur news.bbc.co.uk (consulté le 31 mai 2018)
  7. (en) « Planetary Names: Crater, craters: Tereshkova on Moon », sur planetarynames.wr.usgs.gov (consulté le 31 mai 2018)
  8. « (1671) Chaika », Dictionary of Minor Planet Names, Springer, Berlin, Heidelberg,‎ 5e édition, 2003 (ISBN 978-3-540-00238-3 et 978-3-540-29925-7, DOI 10.1007/978-3-540-29925-7_1672, lire en ligne)
  9. (ru) « Указ Президиума Верховного Совета СССР от 22 июня 1963 года № 1458—VI «О присвоении звания Героя Советского Союза летчику-космонавту тов. Терешковой В.В. »
  10. (ru) « Указ Президента Российской Федерации от 1 марта 2017 года № 95 «О награждении государственными наградами Российской Федерации» »
  11. (ru) « Указ Президента Российской Федерации от 12 июня 2013 года № 557 «О награждении государственными наградами Российской Федерации» »
  12. (ru) « Указ Президента Российской Федерации от 12 апреля 2011 года № 434 «О награждении орденом Дружбы» »
  13. (ru) « Указ Президиума Верховного Совета СССР от 5 марта 1987 года № 6631—XI «О награждении тов. Терешковой В.В. орденом Трудового Красного Знамени» »
  14. (ru) « Указ Президиума Верховного Совета СССР от 22 июня 1963 года № 1456—VI «О присвоении звания „Летчик-космонавт СССР” тов. Терешковой В.В.» »
  15. (ru) « Указ Президента Российской Федерации от 4 июня 2009 года № 625 «О присуждении Государственной премии Российской Федерации за выдающиеся достижения в области гуманитарной деятельности 2008 года». »
  16. (ru) « Распоряжение Президента Российской Федерации от 3 марта 2012 года № 83-рп «О награждении Терешковой В. В. Почётной грамотой Президента Российской Федерации» »
  17. (ru) « Первая женщина-космонавт Валентина Терешкова », sur Российская газета (consulté le 31 mai 2018)
  18. (hr) « Narodne novini: Odluka o odlikovanju Valentine Vladimirove Tereškove Redom kneza Branimira s ogrlicom (хорв.). »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :