International Airlines Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

International Consolidated Airlines Group S.A.
logo de International Airlines Group
illustration de International Airlines Group
Les queues d'avions d'Iberia et de British Airways, les deux poids lourds du groupe.

Création 2011
Fondateurs British Airways et Iberia Líneas Aéreas de EspañaVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société anonyme
Action Bourse de Londres (IAG)[1], OTC Markets Group (BABWF) et Bourse des valeurs de Madrid (ICAG)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Madrid
Drapeau d'Espagne Espagne
Direction Willie Walsh (CEO)
Directeurs Willie WalshVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Government of Qatar (21,5%)
Capital Research & Management Co. (12,76%)
Lansdowne Partners (UK) LLP (1,61%)
The Vanguard Group, Inc. (1,33%)
Norges Bank Investment Management (1,27%)
Activité Aviation et voyage en avion (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Filiales British Airways, Iberia, Vueling, Aer Lingus, Level, Air Europa
Effectif 63 422 (2017)[2]
Site web www.iairgroup.com

Chiffre d'affaires
  • en augmentation 22,972 milliards € (2017)[2]
  • en augmentation 7,8 milllards € (2020)
    22,567 milliards € (2016)[2]
Résultat net
  • en augmentation 2,021 milliards € (2017)[2]
  • en augmentation 1,7 milliards € (2019)
  • en diminution 6,9 milliards € (2020)
    1,952 milliards € (2016)[2]

International Consolidated Airlines Group S.A., connu sous le nom International Airlines Group (IAG), est la holding née de la fusion entre British Airways et l'espagnole Iberia le [3].

Le groupe IAG possède 598 avions, volant vers 279 destinations et transportant plus de 100 millions de passagers chaque année. Il est le troisième plus grand groupe en Europe et le sixième dans le monde, en termes de revenus[4].

La société holding de droit espagnol dont son siège social est à Madrid est cotée à la Bourse de Londres et de Madrid. Numéro deux européen en capitalisation, devant Air France-KLM et derrière l'allemand Lufthansa, le groupe reste derrière en chiffre d'affaires (23 milliards d'euros, contre 29 pour Lufthansa et 25 pour Air France-KLM).

Histoire[modifier | modifier le code]

À la suite de la fusion, le groupe est dirigé par l’actuel directeur général de British Airways Willie Walsh et présidé par l’actuel PDG d’Iberia, Antonio Vázquez Romero. Le capital sera détenu à hauteur de 55 % par British Airways et à 45 % par Iberia[5].

Tout en restructurant Iberia, IAG poursuit la construction du groupe. Après la compagnie britannique BMI, rachetée en 2011 à Lufthansa, IAG a lancé une OPA de 113 millions d'euros sur la compagnie espagnole Vueling[6], destinée à devenir la marque à bas prix du groupe, aux côtés de British Airways et d'Iberia[7].

En , Aer Lingus est l'objet d'une offre de rachat par International Airlines Group, pour 1,36 milliard de dollars américains ; en , l'État irlandais accepte de vendre sa participation (de 25 %) à IAG[8]. Ryanair, détenteur de 29,8 % d’Aer Lingus, donne son accord en . Après le feu vert des autorités de la concurrence, Aer Lingus est racheté par IAG le [9].

Le , la compagnie Qatar Airways entre au capital d’IAG en acquérant 10 % du groupe[10]. En , Qatar Airways porte sa participation à près de 12 %[11] ; en , Qatar Airways augmente encore sa participation, possédant désormais quelque 15,01 % des parts d’IAG[12]. Le gouvernement qatari finit par détenir 21,5% du capital de la IAG.

Fin , IAG annonce l'acquisition pour 20 millions d'euros de Niki, compagnie qui a cessé toute son activité le à la suite de la faillite de sa compagnie mère Air Berlin ; Niki serait intégrée à Vueling, reprenant 740 employés des 1 000 que comptait Niki. Cette offre inclut quinze A320 et plusieurs lots en Europe[13]. Toutefois, le , le rachat de Niki par son fondateur Niki Lauda est confirmé, son offre étant préférée à celle d’IAG[14].

En , IAG annonce un plan d'acquisition d'Air Europa pour 1 milliard d'euros. L'opération, qui sera financée par de la dette extérieure, aura lieu fin 2020, en fonction de l'approbation des autorités[15]. En décembre 2020, IAG annonce un changement dans les modalités d'acquisition d'Air Europa, qui est alors acquise pour 500 millions d'euros, montant payable de manière différé en 2026[16].

La répartition de la flotte du groupe entre les compagnies en mai 2020

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Année Fréquentations[17] Note
2018[18] 113 000 000
2017 104 829 000[2]
2016 100 675 000[2]
2015 95 000 000 Rachat de la compagnie aérienne Aer Lingus
2014 77 300 000
2013 67 224 000
2012 54 600 000
2011 51 678 000
2010 50 600 000
2009 53 256 000
Les membres principaux du groupe (de gauche à droite : Aer Lingus, British Airways, Iberia, Level, Vueling)

Filiales[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « http://www.google.co.uk/finance?q=LON:IAG »
  2. a b c d e f et g (en) « Annual report and accounts 2017 » [PDF], sur iairgroup.com (consulté le )
  3. Fusion conclue entre British Airways et Iberia (latribune.fr)
  4. http://www.iairgroup.com/phoenix.zhtml?c=240949&p=aboutoverview
  5. (fr) « Les compagnies Iberia et British Airways vont fusionner » (consulté le )
  6. http://www.iairgroup.com/phoenix.zhtml?c=240949&p=irol-newsArticle&ID=1765832&highlight=
  7. https://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0202459817779-le-groupe-iag-veut-lancer-quarante-nouvelles-lignes-522591.php
  8. Aer Lingus board recommends $1.5 billion offer from BA-owner IAG, Padraic Halpin, Reuters, 27 janvier 2015
  9. « IAG: Aer Lingus officiellement avalée » (consulté le )
  10. « Qatar Airways s'empare de 10 % de IAG, la maison mère de British Airways », sur Challenge.fr, (consulté le )
  11. (en) « Qatar Air Increases its Stake in British Airways Owner IAG », sur Bloomberg, (consulté le )
  12. (en) Ben Martin, « Qatar Airways lifts stake in British Airways owner IAG », sur Telegraph.co.uk, (consulté le )
  13. « BA owner IAG to buy insolvent Austrian holiday airline Niki », sur Reuters,
  14. « Niki Lauda a officiellement racheté sa compagnie low-cost Niki », sur http://motorsport.nextgen-auto.com (consulté le )
  15. « IAG met la main sur Air Europa pour 1 milliard d'euros »,
  16. « IAG to buy Air Europa for 500 million euros, payment in 2026 - El Confidencial », sur Reuters,
  17. (en) « Traffic Stats », sur IAG International Airlines Group (consulté le )
  18. « IAG et Lufthansa font toujours la course en tête quand Air France-KLM passe la barre des 100 millions de passagers », sur aviation.com (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]