Batman (comic book)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Batman
Éditeur DC Comics
Date(s) de publication (vol. 1)
Printemps 1940 – Août 2011
(vol. 2)
Novembre 2011 – Juillet 2016
(vol. 3)
Août 2016 – en cours
Numéros (vol. 1): 715 (#1–713 plus les numéros 0 et 1 000 000), 1 Special et 28 Annuals
(vol. 2): 57 (#1–52 plus les numéros 0 et 23.1 à 23.4) et 4 Annuals
(vol. 3): 49, Rebirth one-shot, et 2 Annuals (au mois de Juin 2018)
Personnages principaux Batman
Alliés de Batman

Scénariste(s) (vol. 1)
Bill Finger
Don Cameron
Denny O'Neil...
(vol. 2)
Scott Snyder
(vol. 3)
Tom King
Dessinateur(s) (vol. 1)
Bob Kane
Jerry Robinson...
(vol. 2)
Greg Capullo
(vol. 3)
David Finch
Mikel Janin
Clay Mann
Joëlle Jones
Mitch Gerads
Créateur(s) Bob Kane
Bill Finger

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Batman (homonymie).

Batman est un comic book publié par DC Comics depuis 1940. À la suite du succès du personnage, DC Comics décide de lui consacrer son propre magazine.

Le premier numéro sort le 25 avril 1940, un mois après la première apparition de son nouveau partenaire, Robin, le Garçon Prodige.

Bien que la série Batman ai été lancée en publication trimestrielle, elle est devenue une série bimestrielle à la fin des années 1950s avant de passer en publication mensuelle à partir du numéro #271 (janvier 1976).

En novembre 2011 a lieu le reboot de la continuité avec les New 52. Dans cette nouvelle ligne temporelle, la série originelle (vol.1) a pris fin et a redémarré au premier numéro (vol.2).

En 2016, DC Comics démarre un nouveau relaunch de tout ses titres sous le label DC Rebirth. La nouvelle série, Batman (vol. 3), est lancée le 15 juin 2016, avec une sortie bimensuelle.

Historique des publications[modifier | modifier le code]

L'Âge d'Or[modifier | modifier le code]

Le personnage de Batman a fait sa première apparition dans les pages de Detective Comics #27 en mai 1939. Au printemps 1940, Batman #1 fut publié et introduisit de nouveaux personnages dans le panthéon de Batman. Les plus notables furent Catwoman et le futur némésis de Batman, le Joker[1]. Alfred Pennyworth, le majordome de la Famille Wayne, fut introduit dans le numéro #16 (avril–mai 1943).

L'éditeur Whitney Ellsworth assigne l'artiste Dick Sprang à la série Batman en 1941[2]. Anticipant le départ de Bob Kane pour l'armée durant la Seconde Guerre Mondiale, DC inventorie le travail de Sprang pour éviter tout retards dans la publication[2]. Le premier travail de Dick Sprang sur Batman à être publié fut le dessin de Batman et Robin figurant sur la couverture de Batman #18 (août-sept. 1943). Le premier travail original de Dick Sprang sur les dessins intérieurs d'un numéro apparaît dans Batman #19 (oct.-nov. 1943), pour lequel il a dessiné et encré la couverture et les trois premières histoires de Batman. Il a également dessiné la quatrième histoire qui a été encrée par Norm Fallon. Comme tous les artistes de Batman de l'époque, Dick Sprang n'a pas été crédité, étant un assistant anonyme (nègre littéraire) de Bob Kane.

Les Vilains qui débutèrent également durant cette époque sont le Chapelier Fou dans Batman #49 (octobre 1948) et Killer Moth dans Batman #63 (février 1951). En 1953, Sheldon Moldoff devint un des principaux assistants dessinateurs travaillant sur Batman, aux côtés de Win Mortimer et Dick Sprang. Les histoires sont dessinées selon le style de Bob Kane et sont signées Bob Kane, sous la supervision de Bob Kane[3]. Bill Finger et Moldoff introduisirent Ace le Bat-Chien dans Batman #92 (juin 1955).

L'Âge d'Argent[modifier | modifier le code]

Le début de l'époque, connue par les fans de comics et les historiens comme l'Âge d'Argent des Comic Books, voit le titre Batman s'enliser dans la science fiction. On retrouve dans les nouveaux personnages créés Mr. Freeze et Betty Kane, la première Bat-Girl.

En 1964, Julius Schwartz est nommé responsable de la relance des titres moribonds de Batman. Il abandonne les aspects les plus stupides qui étaient apparus dans la série, tel que Ace le Bat-Chien et Bat-Mite, et donne au personnage un "Nouveau Look" qui apparaît pour la première fois dans Detective Comics #327 (mai 1964)[4]. Le premier numéro de Schwartz sous le titre Batman fut le #164 (juin 1964) qui fut écrit par France Edward Herron et dessiné par Sheldon Moldoff[5]. Le Sphinx revient après une absence de dix-huit ans dans Batman #171 (mai 1965). Parmi les nouveaux vilains qui apparurent durant cette période, nous avons Poison Ivy dans Batman #181 (juin 1966). Dans les années 1960s, les comics de Batman furent affectés par la populaire série télévisée Batman, avec des histoires naïves, au ton ironique. Quand cette influence pris fin, le scénariste Frank Robbins et l'artiste Irv Novick envoient Dick Grayson à l'université et déménage Batman hors du Manoir Wayne dans Batman #217 (décembre 1969).

Les années 1970s[modifier | modifier le code]

En 1971, le scénariste Dennis O'Neil et l'artiste Neal Adams prennent en main le titre et le relance avec les tons plus sombres des années 1940s[6]. O'Neil et Adams introduisent un nouveau vilain du nom de Ra's al Ghul[7], et relance aussi le Joker en le ramenant à ses racines de psychopathe meurtrier qui tue les gens sur un coup de tête.

Les numéros #254 (janvier–février 1974) à #261 (mars–avril 1975) de la série étaient au format 100 Page Super Spectacular[8]. La série atteint son 300e numéro en mars 1978 (juin 1978 sur la couverture) avec une histoire du scénariste David Vern Reed et des dessins de Walt Simonson et Dick Giordano[9],[10]. Len Wein devient le scénariste de la série au numéro #307 (janvier 1979) et créé dans son premier numéro, le membre de la direction de la Fondation Wayne, Lucius Fox, qui fut plus tard incarné par Morgan Freeman dans les films Batman Begins, The Dark Knight, et The Dark Knight Rises. Julius Schwartz mit fin à son mandat d'éditeur de la série au numéro #309 (mars 1979).

Les années 1980s[modifier | modifier le code]

Marv Wolfman a brièvement écrit sur Batman (#331, janvier 1981). Roy Thomas a aussi brièvement travaillé sur la série. Le scénariste Gerry Conway et l'artiste Don Newton introduisirent Jason Todd dans Batman #357 (mars 1983). Todd reprend le costume de Robin dans Batman #368 (février 1984)[11]. Le scénariste Doug Moench commence son run sur le titre avec Batman #360. Avec l'artiste Tom Mandrake, ils créaient le personnage de Black Mask dans Batman #386 (août 1985)[12]. Le collaborateur de longue date de Moench, l'artiste Paul Gulacy fait ses débuts chez DC Comics avec l'histoire en deux parties présente dans Batman #393 et #394.

Le titre atteint son 400e numéro en octobre 1986. Celui-ci regroupe le travail de plusieurs artistes de comics populaires et inclus une introduction de l'écrivain Stephen King[10].

Suite aux évènements de Crisis on Infinite Earths, la continuité de DC Comics a été altérée. Les personnages déjà établis eurent l'opportunité d'être réintroduis d'une nouvelle manière. Bien que les titres liés à Batman ne furent pas rebootés, le scénariste Frank Miller, qui travailla précédemment sur la série The Dark Knight Returns, et l'artiste David Mazzucchelli racontèrent une nouvelle origine du Batman dans les pages de Batman #404 à 407 (février–mai 1987). L'histoire, Batman : Année Un (Batman: Year One), rassembla de bonnes critiques pour son interprétation réaliste de la genèse de Batman, et son accessibilité aux nouveaux lecteurs qui n'avaient jamais suivis Batman auparavant[13].

Suite à "Année Un", le scénariste Max Allan Collins et le dessinateur Chris Warner conçoivent une nouvelle origine pour Jason Todd. Jim Starlin devient le scénariste de Batman et une de ses premières histoires a pour titre "Ten Nights of The Beast" dans Batman #417-420 (mars–juin 1988) et introduit KGBeast. Durant la présence de Starlin sur le titre, la maison d'édition DC Comics est devenu consciente du dédain grandissant des fans pour le personnage de Jason Todd. Suite à un cliffhanger dans lequel la vie du personnage est en jeu, DC lance un vote téléphonique. Les personnes qui appellent, ont le choix de voter pour la survie ou la mort de Jason Todd. L'option de sa mort gagne de peu, et le mois suivant, le personnage décède de ses blessures infligées lors du numéro précédent. L'histoire, nommée "Un Deuil dans la Famille (A Death in the Family)", reçoit une grande couverture médiatique en raison de la nature choquante de la fin d'un personnage connu[14]. Marv Wolfman et l’artiste Pat Broderick créèrent Tim Drake dans le numéro #436, dans l'histoire "Batman: Year Three". Ce personnage devient la troisième version de Robin dans "Les Morts et les vivants (A Lonely Place of Dying)" et dont le point culminant de l'histoire se trouve dans Batman #442.

Les années 1990s[modifier | modifier le code]

Partiellement impacté par le ton du film de Tim Burton de 1989, Batman, le comics prend un ton plus sombre en 1990. La version de Robin de Tim Drake obtient un nouveau costume créé par Neal Adams dans Batman #457 (décembre 1990) avec une histoire d'Alan Grant et Norm Breyfogle. Les principaux scénaristes de la franchise Batman dans les années 1990s furent Alan Grant, Doug Moench, et Chuck Dixon. Moench et Dixon conçurent l'arc crossover Knightfall, dans lequel on voit le vilain Bane briser le dos de Batman. Un nouveau personnage, Jean-Paul Valley, prend la cape de Batman en l'absence de Bruce Wayne. Le pouvoir rend Jean-Paul Valley fou, et Bruce Wayne doit le reprendre par la force après sa guérison[15].

Les titres liés à Batman en 1999 sont dominés par le crossover "No Man's Land", qui voit Gotham City ravagée par un tremblement de terre. Le gouvernement américain finit par donner l'ordre d'évacuer la ville et d'abandonner et isoler ceux qui ont choisi de rester derrière. Le scénariste Greg Rucka a adapté l'histoire en roman, qui fut publié en 2000[16].

Les années 2000s[modifier | modifier le code]

2000 - 2003[modifier | modifier le code]

Après la conclusion de "No Man's Land" et le départ de Greg Rucka pour le titre Detective Comics, le titre Batman est repris par le scénariste Larry Hama et l'artiste Scott McDaniel. Au numéro #582, Ed Brubaker devient le scénariste et garde une tendance au drame et au crime en incluant des vilains tel que le Pingouin, le nouveau méchant de Brubaker, Zeiss et Deadshot[17]. Le run de Brubaker subit une brève interruption avec l'arc "Un homme à terre (Officer Down)", qui montre le Commissaire Gordon gravement blessé après une tentative de meurtre et finissant par prendre sa retraite des forces de polices de Gotham City. De là, le scénariste Brian K. Vaughan réalise un arc de trois numéros qui se focalise sur le personnage créé par Batman, Matches Malone avant le retour de Brubaker. Le crossover suivant, orchestré par Brubaker et Rucka, et nommé "Bruce Wayne: Murderer?", voit Bruce Wayne piégé et accusé à tort du meurtre de sa petite-amie et proche d'abandonner complètement son identité civile.

À partir de Batman #600, la série passe à la phase suivante de la machination contre Bruce Wayne[18], "Bruce Wayne: Fugitive". À la conclusion de la machination, Brubaker met fin à son run avec deux numéros co-écrit avec Geoff Johns[19],[20].

2003 - 2006[modifier | modifier le code]

Le scénariste Jeph Loeb et l'artiste Jim Lee élaborent une histoire sur une année qui commence avec Batman #608. L'histoire, "Silence (Hush)", est un thriller qui plonge dans de nombreuses périodes de l'histoire de Batman : elle introduit un nouveau personnage, redéfinie le Sphinx, soigne Harvey Dent, et remet en question les événements entourant la mort de Jason Todd. À la fin de Hush, l'équipe créative de la série Vertigo 100 Bullets prend le relais avec l'arc en six numéros, "Cité Brisée (Broken City)"[21]. Judd Winick devient le scénariste principal de la série et dans l'histoire "Under the Hood", explique que Jason Todd est actuellement revenu de la mort depuis un moment, et est devenu un anti-héros de Gotham sous le déguisement du Red Hood[22].

Après la série Infinite Crisis, tous les titres mensuels du DC Universe font un bond temporel d'un an, représentant les personnages dans des situations et des environnements radicalement différents de ce qu'ils étaient dans les publications précédentes. "Face the Face" fut écrit par James Robinson. On y voit Batman revenir d'un voyage d'un an ainsi que le retour de James Gordon à son poste de Commissaire[23].

2006 - 2009[modifier | modifier le code]

Grant Morrison démarre son long récit sur Batman dans le numéro #655. La première histoire, "Batman and Son", révèle que Bruce Wayne est le père d'un enfant nommé Damian, et tente de soustraire l'enfant des machinations de sa mère, Talia al Ghul. De là, Morrison commence un arc qui voit la maléfique organisation connue comme le Gant Noir tenter de détruire tout ce que représente Batman. Après avoir stoppé le Gant Noir, Morrison place Batman dans sa série Final Crisis, où Batman semble être tué par Darkseid[24]. En fait, il a été transporté dans un lointain passé et s'y retrouva bloqué[25]. Neil Gaiman écrivit Batman #686, qui est la première partie d'une histoire intitulée "Qu'est-il arrivé au Chevalier Noir ? (Whatever Happened to the Caped Crusader?)". On trouve sa suite dans Detective Comics #853[26].

Après cela, la série principale de Batman est mise à pause durant la mini-série "Battle for the Cowl". On y voit Dick Grayson reprendre le rôle de Batman suite à la disparition de Bruce Wayne[27]. Grant Morrison reste impliqué dans l'écriture de Batman, mais passe à la nouvelle série Batman and Robin, qui suit les exploits de Dick Grayson en tant que Batman et de Damian Wayne en tant que nouveau Robin. Le scénariste Judd Winick revient temporairement sur le titre pour le premier arc solo de Grayson en tant que Batman[28], avant de confier l'écriture et le dessin à Tony Daniel[29].

Les années 2010s[modifier | modifier le code]

Tony Daniel reste le principal scénariste de la série jusqu'à Batman #699. Le titre atteint une étape importante avec la publication de Batman #700 (août 2010), qui voit le retour de Grant Morrison sur le titre et la collaboration d'une équipe d'artistes regroupant Tony Daniel, Frank Quitely, Andy Kubert, et David Finch.

The New 52[modifier | modifier le code]

DC Comics relance Batman au numéro #1 en septembre 2011, lors du grand relaunch, The New 52[30]. Il est écrit par Scott Snyder et dessiné par Greg Capullo. Comme toutes les séries associées avec le DC relaunch, Bruce Wayne semble être plus jeune de cinq ans par rapport à la précédente incarnation du personnage. Les Super-héros sont, en grande majorité, apparut durant les cinq dernières années de la nouvelle ligne temporelle. Ils sont perçus avec beaucoup de suspicion, et, au pire, par une franche hostilité. Tous les personnages qui ont porté le masque de Robin ont été repris (sauf Stéphanie Brown). Ils ont bien été partenaires de Batman dans la nouvelle continuité. Les récits se fondent sur des développements récents, mais la majeure partie de l'histoire précédente reste intacte pour la plupart des personnages : Bruce Wayne est encore le seul Batman, avec Dick Grayson ayant repris son rôle de Nightwing.

DC Rebirth[modifier | modifier le code]

Lors du DC Rebirth, Batman est relancé avec le one-shot Batman: Rebirth et démarre avec une édition bimensuelle. Batman vol. 3 #1 sort en juin 2016. La série est écrite par Tom King et dessinée par David Finch et Mikel Janín[31]. La série voit l'introduction de deux justiciers, Gotham et Gotham Girl.

Premières apparitions[modifier | modifier le code]

Apparitions Numéro Date de parution
Le Joker #1 Printemps 1940
Catwoman #1 Printemps 1940
Gotham City (Son nom) #4 Hiver 1941
Batmobile #5 Printemps 1941
Alfred Pennyworth #16 Avril-Mai 1943
Le Chapelier Fou #49 Octobre-Novembre 1948
Vicki Vale #49 Octobre-Novembre 1948
Deadshot #59 Juin-Juillet 1950
Killer Moth #63 Février-Mars 1951
Mr. Freeze (sous le nom de "Mr. Zero") #121 Février 1959
Batgirl (Betty Kane) #139 Avril 1961
Poison Ivy #181 Juin 1966
Ra's al Ghul #232 Juin 1971
Lucius Fox #307 Janvier 1979
Harvey Bullock #361 Juin 1983
Black Mask #386 août 1985
Holly Robinson #404 Février 1987
Sarah Essen Gordon #405 Mars 1987
KGBeast #417 Mars 1988
Tim Drake (futur Robin III) #436 août 1989
Cassandra Cain (future Batgirl IV) #567 Juillet 1999
David Cain #567 Juillet 1999
Silence #609 Janvier 2003
Red Hood (Jason Todd) #635 Décembre 2004
Damian Wayne #655 Septembre 2006
Terry McGinnis #700 Juin 2010
La Cour des Hiboux (vol. 2) #1 Septembre 2011
Mister Bloom (vol. 2) #43 Octobre 2015
Gotham Girl (vol. 3) #1 août 2016

Éditions reliées françaises[modifier | modifier le code]

Batman Vol.1[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Batman: Dark Night, Dark City - contient Batman #452-454
  • 1994 - 1995 : Batman: Le Fils prodigue (Prodigal)
  • 2000 : New Gotham 2 : Un homme à terre (Batman: Officer Down) - contient Batman #587
  • 2002 - 2003 : Silence (Hush) - contient Batman #608-619
  • 2003-2004 : Cité brisée (Batman: Broken City) - contient Batman #620-625
  • 2005 : L’Énigme de Red Hood : Sous le Masque (Under The Red Hood) - contient Batman #635-641 + #645-650 + Annual #25
  • 2009 : Qu'est-il arrivé au Chevalier Noir ? (Batman: Whatever Happened to the Caped Crusader?) - contient Batman #686
  • 2006 - 2007 : L’Héritage Maudit - contient Batman #655-658 + 663-669
    • Urban Comics, collection DC Signatures : Grant Morrison présente Batman – Tome 1, 2012 (ISBN 978-2-3657-7040-8)
    • Eaglemoss, 2016 - contient Batman #655-658 (Batman and Son)
  • 2008 : Batman R.I.P. (Batman R.I.P.) - contient Batman #672-681
    • Urban Comics, collection DC Signatures : Grant Morrison présente Batman – Tome 2, 2012 (ISBN 978-2-3657-7056-9)
  • 2009 - 2010 : Le Dossier Noir (The Black Casebook) - contient Batman #682-683 + #700-702 + #452-454
    • Urban Comics, collection DC Signatures : Grant Morrison présente Batman – Tome 4, 2013 (ISBN 978-2-3657-7177-1)

Batman Vol.2[modifier | modifier le code]

Première édition chez Urban Comics, collection DC Renaissance :

Batman Vol.3[modifier | modifier le code]

Première édition chez Urban Comics, collection DC Rebirth (édition en cours) :

  • 1. Mon nom est Gotham (I'm Gotham), 2016 - contient Batman 3 #1-6 + Batman Rebirth (ISBN 979-1-0268-1125-1)
  • La Nuit des Monstres (Night of the Monster Men), 2016 - contient Batman 3 #7-8 (ISBN 979-1-0268-1282-1)
  • 2. Mon nom est Suicide (I'm Suicide), 2017 - contient Batman 3 #9-15 (ISBN 979-1-0268-1318-7)
  • 3. Mon nom est Bane (I'm Bane), 2017 - contient Batman 3 #16-20 + 23-24 + Annual #1 (ISBN 979-1-0268-1350-7)
  • DC Univers Rebirth - Le Badge (Batman / The Flash - The Button), 2017 - contient Batman 3 #21-22 (ISBN 979-1-0268-1375-0)
  • 4. La Guerre des Rires et des Énigmes (The War of Jokes and Riddles), 2017 - contient Batman 3 #25-32 (ISBN 979-1-0268-1351-4)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Daniel Wallace ; Hannah Dolan, DC Comics Year By Year A Visual Chronicle, Dorling Kindersley, (ISBN 978-0-7566-6742-9), p. 31 :

    « "The first issue of Batman's self-titled comic written by Bill Finger and drawn by Bob Kane, represented a milestone in more ways than one. With Robin now a partner to the Caped Crusader, villains needed to rise to the challenge, and this issue introduced two future legends: the Joker and Catwoman." »

  2. a et b (en) Joe Desris, Batman Archives, Vol. 3, DC Comics, , 223 p. (ISBN 1-56389-099-2)
  3. (en) Brian K. Morris, Alter Ego n°59 : "Maybe I Was Just Loyal Longtime Batman artist Sheldon Moldoff talks about Bob Kane and other phenomena", TwoMorrows Publishing, , p. 14-23
  4. (en) Ronin Ro, Tales To Astonish: Jack Kirby, Stan Lee, And The American Comic Book Revolution, Bloomsbury Publishing, (ISBN 1582343454), p. 89-90 :

    « There was a point when DC actually gave thought to canceling Batman...in his spacious office, facing [Julius] Schwartz and [Carmine] Infantino, [Irwin] Donenfeld told them, 'Gentlemen, you two guys are going to take over Batman. The book is dying. I'll give you six months. If you don't bring it back, we'll kill it off. »

  5. (en) Matt Forbeck ; Alastair Dougall, Batman: A Visual History, Dorling Kindersley, (ISBN 978-1465424563), p. 84 :

    « Writer Ed Herron joined artist Sheldon Moldoff for this first issue of Batman featuring the 'New Look'. »

  6. (en) Robert Greenberger ; Matthew K. Manning, The Batman Vault: A Museum-in-a-Book with Rare Collectibles from the Batcave, Running Press, (ISBN 0-7624-3663-8), p. 26 :

    « Editor Julius Schwartz had decided to darken the character's world to further distance him from the camp environment created by the 1966 ABC show. Bringing in the talented O'Neil as well as the innovative Frank Robbins and showcasing the art of rising star Neal Adams...Schwartz pointed Batman in a new and darker direction, a path the character still continues on to this day. »

  7. (en) Dennis O'Neil (s), Neal Adams (d), "Daughter of the Demon", Batman #232, DC Comics,
  8. (en) Michael Eury, "A Look at DC's Super Specs", Back Issue! n°81, TwoMorrows Publishing, , p. 22-23
  9. (en) David Vern Reed (s), Walt Simonson (d), "The Last Batman Story --?", Batman #300, DC Comics,
  10. a et b (en) John Trumbull, "A New Beginning...And a Probable End Batman #300 and #400", Back Issue! n°69, TwoMorrows Publishing, , p. 49-53
  11. (en) Doug Moench (s), Don Newton (d), "A Revenge of Rainbows", Batman #368, DC Comics,
  12. (en) Dan Wallace, The DC Comics Encyclopedia, Dorling Kindersley, (ISBN 0-7566-4119-5), p. 52
  13. (en) Frank Miller (s), David Mazzucchelli (d), "Chapter 1: Who I Am and How I Came to Be, Batman: Year One", Batman #404, DC Comics,
  14. (en) Jim Starlin (s), Jim Aparo (d), "A Death in the Family: Chapter 5", Batman #428, DC Comics,
  15. (en) Doug Moench (s), Mike Manley (d), "Part Seven: Return of the Bat Knights End", Batman #510, DC Comics,
  16. (en) Greg Rucka, Batman: No Man's Land, Pocket Books, , 448 p. (ISBN 0671038281)
  17. (en) Ed Brubaker (s), Scott McDaniel (d), "Fearless Part 1", Batman #582, DC Comics,
  18. (en) Ed Brubaker (s), Scott McDaniel (d), "The Scene of the Crime", Batman #600, DC Comics,
  19. (en) Ed Brubaker, Geoff Johns (s), Scott McDaniel (d), "Death-Wish for Two", Batman #606, DC Comics,
  20. (en) Ed Brubaker, Geoff Johns (s), Scott McDaniel (d), "Death-Wish for Two Conclusion", Batman #607, DC Comics,
  21. (en) Brian Azzarello (s), Eduardo Risso (d), Batman #620–625, DC Comics, décembre 2003 – mai 2004
  22. (en) Judd Winick (s), Shane Davis (d), "Deadalus and Icarus The Return of Jason Todd", Batman Annual #25, DC Comics,
  23. (en) James Robinson (s), Don Kramer (d), Face the Face, Batman #651-654, DC Comics,
  24. (en) Grant Morrison (s) ; J. G. Jones, Carlos Pacheco, Doug Mahnke (d), "How to Murder the Earth", Final Crisis #6, DC Comics,
  25. (en) Grant Morrison (s), Doug Mahnke (d), "New Heaven, New Earth", Final Crisis #7, DC Comics,
  26. (en) Neil Gaiman (s), Andy Kubert (d), "Whatever Happened to the Caped Crusader? Part 1 of 2: The Beginning of the End", Batman #686, DC Comics,
  27. (en) Tony Daniel (s), Tony Daniel (d), "Last Man Standing", Batman: Battle for the Cowl #3, DC Comics,
  28. (en) Judd Winick (s), Ed Benes (d), "A Battle Within", Batman #687, DC Comics,
  29. (en) Tony Daniel (s), Tony Daniel (d), "Life After Death Part 1: The Awakening", Batman #692, DC Comics,
  30. (en) « Batman Relaunch: New #1s for ‘Batgirl,’ ‘Batman,’ ‘Detective, ‘Catwoman,’ ‘Birds of Prey’ », sur comicsalliance.com, (consulté le 17 mai 2018)
  31. (en) « Tom King and David Finch on Relaunching Batman for DC Rebirth », sur ign.com, (consulté le 17 mai 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]