Batgirl: Année Un

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Batgirl: Année Un
Comic
Scénario Chuck Dixon
Scott Beatty
Dessin Marcos Martin
Couleurs Javier Rodríguez
Encrage Álvaro López
Genre(s) Super-héros

Personnages principaux Batman
Robin
Barbara Gordon
Black Canary
Killer Moth
Firefly
Lieu de l’action Gotham City

Éditeur Drapeau des États-UnisDC Comics
Drapeau de la FranceUrban Comics
Première publication Drapeau des États-Unis 2003
Drapeau de la France 2015
ISBN 978-2-3657-7423-9
Nb. de pages 220
Albums de la série '

Batgirl: Année Un (Batgirl: Year One) est un comics américain publié par DC Comics. Il se présente sous la forme d'une mini-série de 9 numéros, éditée de février à octobre 2003[1],[2]. Écrite par Scott Beatty et Chuck Dixon, avec les dessins de Marcos Martin et d'Alvaro Lopez, la mini-série montre comment la Barbara Gordon de l'âge moderne est devenu la première Batgirl. La série sert de suite à Robin: Année Un[3],[4].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Barbara Gordon est une jeune femme brillante qui a déjà accompli beaucoup de choses dans sa vie, mais peine à trouver sa véritable vocation. Après des études universitaires, Barbara espère suivre la voie de son père et de servir comme inspectrice de police. Mais ses plans sont compromis par son père, James Gordon (trop protecteur) et les préjugés de la société (elle est trop petite, une taille minimum est requise pour entrer dans la police ou le F.B.I.). Cela conduit Barbara à suivre un chemin différent de son objectif et à adopter l'identité d'une justicière : Batgirl. Alors qu'elle apprend les ficelles et le style de vie du métier de justicier, elle se retrouve en conflit avec Batman et dans le viseur d'apprentis vilains : Killer Moth et Firefly.

Continuité[modifier | modifier le code]

Plusieurs années après la publication de Crisis on Infinite Earths, qui a modifié de façon permanente l'histoire de l'Univers de DC Comics, l'éditeur a progressivement commencé à publier des mini-séries pour relancer les origines de ses personnages principaux. Batgirl: Year One apporte plusieurs modifications aux origines de Barbara Gordon, afin de rétablir sa caractérisation dans l'Âge Moderne. Les changements importants par rapport au personnage de l'Âge d'Argent comprennent :

  • L'âge et la taille de Barbara sont considérablement changés. Dans l'Âge d'Argent, Barbara était âgée de 21 ans et mesurait 1m 80 (5' 11"). Elle est généralement représentée comme une femme indépendante et habile. Dans Batgirl: Year One, Barbara a 16-18 ans, est une jeune diplômée de l'université, et tente d'entrer au FBI comme agent de terrain. Mais sa demande est rejetée pour le motif qu'elle était trop petite[5] (le GCPD rejette également sa demande sur le même motif). Elle est décrite comme une victime de sexisme, ce qui lui donne une raison de devenir justicière.
  • Batman n'est plus l'idole de Barbara. Alors que la Barbara Gordon de l'Âge d'Argent a fabriqué un costume de Batgirl par admiration pour le Chevalier noir, dans Batgirl: Year One, elle le fait pour provoquer son père. Black Canary lui sert de principale source d'inspiration pour devenir justicière[6].
  • Cette histoire prend place autour de la quatrième année d'activités de Batman et la carrière de Robin est bien établie, mais James Gordon est toujours Capitaine.
  • À la fin de la série, Barbara mentionne un intérêt pour la politique, comme une alternative à son choix de carrière. Dans l'Âge d'Argent, Barbara est devenu une femme politique pour pouvoir aider la société avec des moyens qu'elle ne pouvait pas avoir en tant que Batgirl[7].

L'histoire insère également des thèmes qui préfigurent sa transformation en agent de renseignement : Oracle.

  • Barbara est diplômée en "Informatique et Récupération de données", elle a des amis hacker, affiche un intérêt pour les gadgets et les ordinateurs, et a un emploi à temps partiel dans une bibliothèque (un clin d’œil à sa carrière de bibliothécaire dans la période pré-Crisis).
  • Il y a l'image du Joker sur l'ordinateur de la Batcave et Robin met en garde Barbara : elle doit fuir si elle le croise. Dans le dernier chapitre, elle se bat contre plusieurs super-vilains dans une simulation. Le mannequin représentant le Joker est dessiné de la même façon que quand il apparaît pour l'agresser dans The Killing Joke[8].

Éditions[modifier | modifier le code]

Mini-série[modifier | modifier le code]

Éditée par DC Comics en 9 numéros entre février et octobre 2003 :

  • 1 : Mascarade (Masquerade)
  • 2 : Au futur (Future-Tense)
  • 3 : Après l'extase (Afterglow)
  • 4 : La Traversée (Cave Dwellers)
  • 5 : Embrasement (Moth to a Flame)
  • 6 : Oiseau de proie (Bird of Prey)
  • 7 : Cœurs ardents (Hearts Afire)
  • 8 : Profession : Justicière (Seasoned Crime-Fighter)
  • 9 : Cendres et Sang (Ashes & Blood)

Éditions reliées françaises[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Batgirl Year One (DC, 2003 Series) at the Grand Comics Database
  2. « Batgirl Year One », Comic Book DB (consulté le 8 juin 2013)
  3. « Batgirl: Year One Review », Collect Editions, (consulté le 8 juin 2013)
  4. « DC Entertainment Unveils DC Universe Titles for May and June 2013 », DC Comics (consulté le 8 juin 2013)
  5. Scott Beatty, Chuck Dixon, Batgirl: Année Un (Batgirl: Year One), Urban Comics, , 220 p. (ISBN 978-2-3657-7423-9), p. 10 et 17
  6. Scott Beatty, Chuck Dixon, Batgirl: Année Un (Batgirl: Year One), Urban Comics, , 220 p. (ISBN 978-2-3657-7423-9), p. 20
  7. Scott Beatty, Chuck Dixon, Batgirl: Année Un (Batgirl: Year One), Urban Comics, , 220 p. (ISBN 978-2-3657-7423-9), p. 219
  8. Scott Beatty, Chuck Dixon, Batgirl: Année Un (Batgirl: Year One), Urban Comics, , 220 p. (ISBN 978-2-3657-7423-9), p. 215