Joëlle Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Joëlle Jones
Joëlle Jones of Spell Checkers at Stumptown Comics Fest.jpg
Joëlle Jones au festival Stumptown Comics Fest en 2012
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Pacific Northwest College of Art (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Dessinatrice
Encreuse
Scénariste

Joëlle Jones est une dessinatrice et scénariste américaine de bande dessinée.

Son œuvre la plus connue est Lady Killer, une série de comics publiée en 2015-2016 aux éditions Dark Horse Comics dont elle est la dessinatrice et co-scénariste[1]. En 2016, Joëlle Jones est doublement nominée lors des prestigieux prix Eisner dans les catégories Meilleur dessinateur/encreur et Meilleur artiste de couverture[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jones est formée au Pacific Northwest College of Art[3], où elle étudie la peinture. Mais elle « réalise qu'[elle] n'est pas faite pour les beaux arts[4] », et interrompt ses études pour se consacrer à une carrière d'illustratrice dans la bande dessinée.

Elle est repérée lors d'un festival de comics où elle présente ses travaux à des éditeurs[4], et dessine depuis pour plusieurs maisons d'édition. Elle illustre par exemple plusieurs numéros de Mockingbird, Spider-Woman, Scarlet Witch ou encore Ms. Marvel[5] aux éditions Marvel, ainsi que la mini-série Supergirl: Being Super chez DC Comics[6], et Helheim chez Oni Press. Elle a aussi travaillé pour Boom! Studios, The New York Times, Vertigo et More![3].

En 2015, Joëlle Jones se lance dans un projet plus personnel, dont elle assure l'écriture en plus du dessin : Lady Killer, publié chez l'éditeur indépendant Dark Horse Comics. Pour le premier volume, elle est assistée à l'écriture par le scénariste Jamie S. Rich[3], et la colorisation est réalisée par Laura Allred. La série connaît un beau succès critique[7]. Elle est traduite en plusieurs langues, notamment en français où le premier volume paraît en 2016 aux éditions Glénat Comics.

En 2016, Joëlle Jones est deux fois nominée aux prix Eisner.

Œuvres[modifier | modifier le code]

(Lise non-exhaustive).

En tant que dessinatrice :

  • Helheim, écrit par Cullen Bunn (Oni Press, 2013)
  • Supergirl: Being Super, écrit par Mariko Tamaki (DC Comics, 2016)
  • Mockingbird, écrit par Chelsea Caine (Marvel, 2016)

En tant que scénariste et dessinatrice :

  • Lady Killer - Tome 1, À couteaux tirés (Dark Horse Comics, 2015 / Glénat Comics, 2016)
  • Lady Killer - Tome 2 - en cours de publication

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

En 2016, Joëlle Jones est nominée lors des prix Eisner dans les catégories Meilleur dessinateur/encreur (Best Penciller/Inker) et Meilleur artiste de couverture (Best Cover Artist). La même année, sa série Lady Killer est nominé en tant que meilleure mini-série (Best Limited Series)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Lady Killer #1 :: Profile :: Dark Horse Comics », sur www.darkhorse.com (consulté le 5 avril 2017)
  2. a et b (en) « 2016 Eisner Award Nominees », Comic-Con International: San Diego,‎ (lire en ligne)
  3. a b et c (en-US) « About », sur Joëlle Jones (consulté le 5 avril 2017)
  4. a et b Heather Johanssen, « Interview: Joëlle Jones, the artist behind Lady Killer », sur Boing Boing, (consulté le 5 avril 2017)
  5. « Joelle Jones | Comics | Marvel.com », sur marvel.com (consulté le 5 avril 2017)
  6. (en) Graeme McMillan, « DC to Launch New 'Supergirl' Origin Comic Book in December (Exclusive) », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne)
  7. (en-US) « Lady Killer #1 Reviews », ComicBookRoundup.com,‎ consulté le 5 avril 2017 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]