Batman: No Man's Land

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Batman: No Man's Land
Comic
Scénario Jordan B. Gorfinkel, Greg Rucka, Chuck Dixon, Scott Beatty, Paul Dini, Bob Gale, Devin K. Grayson, Kelley Puckett, Larry Hama, Bronwyn Carlton
Dessin Greg Land, Andy Kuhn, Yvel Guichet, Alex Maleev, Dale Eaglesham, Frank Teran, Phil Winslade, Damion Scott, Dan Jurgens, Mike Deodato, Tom Morgan (en), Mat Broome, Sergio Cariello
Genre(s) Crossover, super-héros, drame, action

Thèmes catastrophe naturelle
Personnages principaux Batman
Nightwing
Robin
Oracle
Batgirl
Huntress
Lieu de l’action Gotham City

Titre original Batman: No Man's Land
Éditeur Drapeau des États-UnisDC Comics
Drapeau de la FranceUrban Comics
Nb. d’albums Drapeau de la France 6

Prépublication Janvier – Décembre 1999
Albums de la série '

Batman: No man's Land est une histoire crossover de comics américain qui a duré presque toute l'année 1999 à travers les différentes séries liées à Batman et publiées par DC Comics. L'architecture de l'histoire de "No Man's Land" et sa déclinaison dans la continuité de tous les titres Batman en 1999 a été écrite par le dessinateur Jordan B. Gorfinkel.

Le début de l'histoire a commencé avec l'arc "Cataclysme" qui décrit un important tremblement de terre qui frappe Gotham City. C'est suivi par les scénarios "Aftershocks", puis "Road to No Man's Land" qui a poussé le gouvernement des États-Unis a évacuer officiellement Gotham, puis à abandonner et isoler ceux qui ont choisi de rester dans la ville. "No Man's Land" à couvert, dans le détail, une période de la vie des habitants de la ville, en expliquant tous les événements de cette époque d'isolement, jusqu'au moment de la réouverture et du début de la reconstruction.

Historique de la publication[modifier | modifier le code]

L'histoire principale s'est déroulée à travers les titres mensuels de Detective Comics, Batman, Batman: Shadow of the Bat et Batman: Legends of the Dark Knight avec d'autres spin-offs servant de "tie-ins". En tout, "No Man's Land" englobe 80 numéros mensuels de séries régulières, 4 specials, et le roman graphique Batman: Harley Quinn, qui a introduit Harley Quinn à l'Univers de DC.

Le scénario est divisé en plusieurs arcs. La suite de l'histoire se retrouve dans un titre différent chaque semaine. La même équipe créative est maintenue pour la durée de l'arc narratif.

Chez DC Comics, l'histoire principale a été initialement éditée sous forme d'édition reliée en cinq volumes. Cependant, en raison du grand nombre de numéros qui ont été consacrés au "No Man's Land", seulement 40 d'entre eux sont présents dans l'édition originale. DC a sorti une nouvelle édition de "No man's Land", qui comprend également les numéros absents de la précédente.

Une novélisation de l'histoire a également été écrite par Greg Rucka et publié sous forme de roman en janvier 2000.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Gotham City souffre des conséquences d'un tremblement de terre d'une magnitude de 7,6[1]. En réponse, le gouvernement américain déclare Gotham "no man's land", détruit tous les ponts menant à l'île et met en place un blocus militaire pour empêcher les gens d'entrer ou de sortir.

Les Gangs et les divers super-vilains de Batman ont lutté au cours des années pour prendre le contrôle de la ville. Le commissaire de police James Gordon et plusieurs membres de son département, qui surnomment leur troupe les "Blue Boys", restent derrière pour protéger les civils. Oracle et Huntress sont aussi à l'intérieur. Bruce Wayne a quitté la ville pour faire pression sur le gouvernement et le pousser à continuer à aider Gotham, mais il échoue. Gordon et ses hommes attendent le retour de Batman, mais il a disparu pendant des mois, amenant la police à croire qu'il a abandonné Gotham. Un Gordon déçu et amer blâme Batman et refuse même de prononcer son nom.

Huntress tente de maintenir l'ordre en portant le costume de Batgirl. Elle découvre bientôt que les criminels ont plus peur d'elle en tant que Batgirl qu'en tant que Huntress et réussit à contrôler son propre territoire. Quand Batman revient, il lui permet de continuer à utiliser le costume. Cependant, quand elle échoue à contenir Double-Face et son armée d'hommes et perd le territoire de Batman, elle abandonne le costume.

Batman et la police travaillent séparément pour récupérer Gotham, morceau par morceau, en combattant et en subjuguant les chefs de gangs et en marquant les territoires récupérés avec des graffitis. Cependant, un schisme éclate entre Gordon et le Lieutenant du SWAT, William "Billy" Petit, dont les méthodes militaristes et sans concessions (pas de prisonniers) choquent et indignent Gordon ; les "Blue Boys" finissent par se scinder en deux factions distinctes, avec Petit et ses officiers formant les "Strong Men"...

Numéros[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule à travers les numéros suivants :

New Gotham[modifier | modifier le code]

Deux histoires suivent immédiatement le "No Man's Land" et ont été éditées en édition reliée sous les titres New Gotham 1: Évolution et New Gotham 2: Un homme à terre. Elles jouent sur le fait qu'elles se déroulent durant la reconstruction de la Ville de Gotham suite au "No man's Land". Le Tome 1, Évolution, contient Detective Comics #743-750 et le Tome 2, Un homme à terre, contient Batman #587, Robin #86, Birds of Prey #27, Catwoman #90, Nightwing #53, Detective Comics #754, et Gotham Knights #13.

Éditions reliées[modifier | modifier le code]

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Urban Comics a édité l'intégralité de l'arc en 6 volumes en 2014 et 2015. La préquelle, Batman: Cataclysme et la séquelle, New Gotham (3 volumes) sont également disponibles. Seules les parties Aftershock et Road to No Man's Land, se déroulant juste après Cataclysme, sont indisponibles en français.

  • Avril 2014 - Tome 1 : contient No Man’s Land #1, Shadow of the Bat #83-85, Batman #563-565, Detective Comics #730-732, Azrael #52, Legends of the Dark Knight #116-117, Batman Chronicles #16 (ISBN 978-2-3657-7335-5)
  • Juillet 2014 - Tome 2 : contient Legends of the Dark Knight #118-119, Batman Chronicles #16, Shadow of the Bat #86-87, Azrael #53-55, Batman #566-567, Detective Comics #733-734, JLA #32, Young Justice No Man’s Land #1 (ISBN 978-2-3657-7392-8)
  • Septembre 2014 - Tome 3 : contient Legends of the Dark Knight #120, Robin #67, Azrael #56-57, Batman Chronicles #17, Nightwing #35-37, Shadow of the Bat #88, Batman #568, Detective Comics #735, Catwoman #72-74 (ISBN 978-2-3657-7411-6)
  • Avril 2015 - Tome 4 : contient Robin #68-70, Shadow of the Bat #89-90, Batman #569-570, Detective Comics #736-737, Legends of the Dark Knight #121-122, Harley Quinn #1, No Man’s Land Secret Files #1, Azrael #58 (ISBN 978-2-3657-7635-6)
  • Juillet 2015 - Tome 5 : contient Legends of the Dark Knight #123-125, Shadow of the Bat #91-93, Batman #571-572, Detective Comics #738-739, Robin #71-72, Batman Chronicles #18, Catwoman #75, Azrael #59 (ISBN 978-2-3657-7636-3)
  • Octobre 2015 - Tome 6 : contient No Man’s Land #0, Nightwing #38-39, Catwoman #76-77, Robin #73, Azrael #60-61, Batman #573-574, Detective Comics #740-741, Legends of the Dark Knight #126, Shadow of the Bat #94 (ISBN 978-2-3657-7637-0)

Dans les autres médias[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Dans le milieu des années 2000, une série télévisée animée, basée sur le scénario de No man's Land, a été mis en développement par le réalisateur James Tucker. Coran Stone a travaillé sur le projet en faisant quelques dessins préparatoires, mais le projet a finalement été abandonné étant considéré comme "trop sombre". La Warner Bros Animation et Cartoon Network ont décidé de se concentrer sur Batman : L'Alliance des héros à la place[2].
  • A la fin des années 2000, Tucker fait une autre tentative d'utiliser l'histoire de No Man's Land dans une série télévisée, mais cette fois, avec une animation réalisée en CGI à la place d'une animation traditionnelle. Certains dessins préparatoires ont été réalisés, mais le projet a finalement été annulé ayant un début trop sombre, comme la tentative précédente[3].
  • La quatrième saison de Gotham va adapter certains éléments de l'intrigue de No man's Land. En outre, le final de la saison a été nommé d'après la bande dessinée[4].

Film[modifier | modifier le code]

  • Vers la fin de The Dark Knight, Gotham est évacuée alors que la police et Batman combattent le Joker et ses hommes, c'est légèrement similaire aux événements de No man's Land.
  • Des éléments de No man's Land sont utilisés dans le film The Dark Knight Rises. Bien qu'il n'y ai pas de tremblement de terre, Bane déclenche diverses bombes qui endommagent des zones clés de Gotham et détruisent tous les ponts sauf un, forçant les citoyens à rester à l'intérieur de Gotham alors qu'une bombe nucléaire a le compte à rebours enclenché. Ils sont obligés de se regrouper en divers gangs pour survivre à l'anarchie créée par les actions de Bane.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Des éléments de No man's Land sont également utilisés dans le jeu vidéo Batman: Arkham City, utilisant l'idée d'une guerre de territoire de super-vilain après que Gotham soit coupée du reste de la civilisation (même si dans ce cas, seule une partie de Gotham a été coupée, avec des parties de la ville transformées en prison pour contenir les différents criminels, semblable à Escape from New York). Il est aussi dit qu'un tremblement de terre aurait eu lieu avant les événements du jeu, inondant la zone de "l'Amusement Mile" à Gotham. Hugo Strange et les autorités disent au public qu'il n'y a pas à s'inquiéter à propos des effondrements.
  • Dans le premier jeu de la série InFAMOUS, de nombreux éléments de l'intrigue de Batman: No man's Land sont utilisés. Après une catastrophe et une épidémie, Empire City est coupée du reste du pays par une quarantaine imposée par les militaires. Ils empêchent toute personne d'entrer ou de sortir et laissent pratiquement la ville à l'abandon. Le directeur Nate Fox a déclaré qu'une grande partie de l'inspiration de l'histoire vient de deux séries de DC Comics : DMZ et Batman: No man's Land. Les deux séries sont centrée sur une ville après une grande catastrophe.

Le roman et le livre audio[modifier | modifier le code]

En 2000, DC Comics a publié une novélisation de "No man's Land", écrite par Greg Rucka. L'histoire comporte de nombreux personnages comme l'arc narratif de la bande dessinée. Elle décrit également les autres membres du GCPD. Le livre ne tient pas compte des personnages d'Azrael et Superman, qui ont été présents tout au long des comics.

Il y a également un court roman de jeunesse écrit par Alan Grant.

GraphicAudio a produit un livre audio de la novélisation qui s'étend sur deux volumes et dispose d'un casting complet, de la musique et des effets sonores. La première partie a été publiée en octobre et la seconde en novembre 2011.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chuck Dixon, Doug Moench, Batman: Cataclysme, Urban Comics, , 496 p. (ISBN 978-2-3657-7333-1)
  2. « Backstage - Rejected/Unproduced Series & Movie Pitches » [archive du ], Worldsfinestonline.com, n.d. : « An animated series based on the acclaimed Batman comic storyline "No Man's Land" has been a popular premise, with multiple attempted made. The piece of artwork above, by character designer Coran Stone, is one of the more notable attempts. Stone said he was selected by producer James Tucker to do the character designs for a "No Man's Land"-based cartoon, but the project was ultimate scrapped since it was considered "too dark." »
  3. « Backstage - Rejected/Unproduced Series & Movie Pitches » [archive du ], Worldsfinestonline.com, n.d. : « A second attempt to create an animated series based on the "No Man's Land" comics was attempted, this time with a CG-animation bent to it. Also stalled for the dark premise, James Tucker would have been producer for this mid/late 2000s series. The design artwork above does not have an artist listed. »
  4. Charlie Ridgeley, « 'Gotham' Star Confirms 'No Man's Land' and 'Long Halloween' Arcs This Season (Exclusive) », ComicBook.com, sur ComicBook.com, (consulté le 8 mars 2018)