Basilique Notre-Dame de Sion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basilique Notre-Dame et Notre-Dame de Sion (homonymie).
Basilique Notre-Dame de Sion
Exterieur - Basilique Notre-Dame de Sion.jpg

Le clocher de la basilique avec la statue mariale

Présentation
Type
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
La Côte de SionVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Lorraine
voir sur la carte de Lorraine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Meurthe-et-Moselle
voir sur la carte de Meurthe-et-Moselle
Red pog.svg

La basilique Notre-Dame de Sion est une basilique de culte catholique construite sur la colline de Sion-Vaudémont, sur la commune de Saxon-Sion, dans la région naturelle du Saintois située au sud de Nancy (département de Meurthe-et-Moselle).

Haut lieu de dévotion mariale du Duché de Lorraine, les ducs venaient en pèlerinage sur la Colline de Sion qui fut plus tard chantée par Maurice Barrès.

À l'instar d'autres lieux de pèlerinage dédiée à la Vierge Marie, elle est située à un endroit où les anciens romains venaient adorer les déesses latines , succédant à un haut-lieu celtique.

En 1873, 1920, 1946 et 1973 furent apposées des plaques rappelant la douleur des Lorrains sacrifiés par les haines franco-allemandes.

La basilique[modifier | modifier le code]

Abside XVe siècle, nef XVIIIe siècle, tour XIXe siècle de 45 mètres due aux architectes François Lamorre et Léon Vautrin ; grille du chœur des ateliers de Jean Lamour, Vierge XIVe siècle provenant de Vaudémont, autel XVe siècle.

La tour-clocher[modifier | modifier le code]

La tour de la basilique est couronnée d'une statue monumentale représentant Marie. Cette statue, qui mesure 7 mètres de haut, date du milieu du XIXe siècle et provient de la fonderie de Tusey à Vaucouleurs (Meuse). Elle a été déposée à deux reprises : en 1999, dans le cadre des travaux de restauration de la basilique. Elle a, une nouvelle fois, dû être déposée à la suite de l'incendie qui toucha la basilique le . Celui-ci a pu être contenu à la tour, la nef de la basilique étant préservée du sinistre, mais les quatre cloches furent détruites. Le , la statue a été remontée sur le clocher, après des travaux de restauration. Quatre nouvelles cloches ont été bénies ce même jour.

Le clocher de la basilique constitue pour l'IGN un point géodésique du réseau de détail français[1].

L'incendie de 2003[modifier | modifier le code]

Avant l'incendie, l'édifice ne bénéficiait pas de protection au titre des monuments historiques ; l'incendie a incité le ministre de la Culture de l'époque, Jean-Jacques Aillagon, à demander au préfet de Meurthe-et-Moselle de saisir la Commission régionale du patrimoine et des sites à cet effet[2]. L'inscription fut obtenue pour l'intégralité de la basilique, ainsi que pour les toitures et la façade de l'ancien couvent voisin, par un arrêté du [3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Saxion-Sion I », site no 5449701, IGN. Consulté le 8 septembre 2008.
  2. « Incendie du clocher de la basilique Notre-Dame de Sion », communiqué de presse du ministère de la Culture, 8 novembre 2003. Consulté le 8 septembre 2008.
  3. « « Église paroissiale de la Nativité de la Vierge dite Basilique Notre-Dame-de-Sion et ancien couvent des Tiercelins de Sion », notice no PA54000059 », notice no PA54000059, base Mérimée, ministère de la Culture. Consulté le 8 septembre 2008.

Articles connexes[modifier | modifier le code]