Abbaye de Droiteval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye de Droiteval
Image illustrative de l’article Abbaye de Droiteval
Présentation
Culte Catholicisme
Type Abbaye
Début de la construction XIIe siècle
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Vosges
Ville Claudon
Coordonnées 48° 02′ 34″ nord, 6° 02′ 20″ est

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Abbaye de Droiteval

L'abbaye Notre-Dame de Droiteval est une ancienne abbaye du XIIe siècle située dans la commune française de Claudon, dans le sud-ouest du département des Vosges, au cœur de la forêt de Darney.

On y accède par les communes de Claudon, d'Hennezel ou de Darney, mais il est possible de s'y rendre en descendant lentement la vallée de l'Ourche depuis la Grange Bresson, d'étang en étang : se succèdent Clairey, La Frizon, le hameau de La Hutte (avec son arboretum centenaire, sa chapelle d'architecture tyrolienne de 1870 et ses anciennes aiguiseries, fourcheries ou autres forges, toutes mues par la force de l'eau), Forge Neuve, et enfin Senennes avant que le château de Droiteval n'apparaisse sur la digue de son étang.

Histoire[modifier | modifier le code]

Abbaye de Droiteval
Orgue de Notre Dame dans la chapelle de l'abbaye
  • 1130 : Fondation de l'abbaye cistercienne de Droiteval par le seigneur Aubert de Darney. L'abbaye de Droiteval était fille de Morimond. Première abbesse : Élisabeth jusqu'en 1144.
  • 1426 : Dernière abbesse : Sœur Jeanne, dite Bourgeoise de Besançon puis abandon provisoire de l'abbaye.
  • 1450 : Droiteval devient un prieuré avec comme premier prieur Jean de la Marche.
  • 1709 : Nomination d'un nouveau prieur Dom Antoine Girard qui a presque entièrement reconstruit le prieuré et a installé dans l'abbaye une verrerie[1].
  • 1767 : Nomination du dernier prieur Dom Étienne de Fontenoy (décédé en 1792) et pour le seconder Dom Louis François d'Hennezel, fils du maître-verrier de La Rochère.
  • 1790 : Nationalisation des biens ecclésiastiques pendant la Révolution.
  • 1792 : Vente du domaine de Droiteval pour 28 000 livres à Joseph Drouot un agriculteur de Darney.
  • 1796 : Rachat par Louis Alexis Irroy de Fontenoy-le-Château qui créera une forge d'acier dans l'ancien moulin des moines. L'église sert d'entrepôt, le prieuré et les dépendances servent de logements pour les ouvriers.
  • 1816 : Rachat par Jean Baptiste Jacquinot pour en faire une fabrique de faux et qui, progressivement, deviendra un véritable empire industriel.
  • 1850 : Restauration complète de l'église.
  • 1905 : Vente du domaine à Louis Tinchant et nouvelle restauration du prieuré et de l'église.
  • 1935 : Installation d'un petit séminaire.
  • 1939-1945 : Réquisition des bâtiments pour servir d'hospice.
  • 1946 : Internat du Comité des œuvres sociales des organisations de la Résistance.
  • 1987 : Droiteval redevient entièrement une propriété familiale.
  • 2000 : Inauguration dans l'église d'un orgue Haerpfer composé de 51 jeux et 3 800 tuyaux, anciennement installé à la salle Poirel à Nancy.
  • 2004 : Cession d'une partie du patrimoine ou s'installent plusieurs artistes peintres et sculpteurs.

Création du Centre d'Art et Culture Droiteval (association) Objet : entretenir, valoriser et faire vivre une partie du site par la création artistique. Atelier l'OISEAU LIBRE : Accueil et Hébergement Touristique ; Stages Peinture, Sculpture, Gravure, Mosaïque.

  • 2008, 31 mai : Graves inondations qui ont sérieusement endommagé le site.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Florence Henneresse-Renaud (et al.), « Abbaye de Droiteval (XIIe siècle) », dans Les plus belles abbayes de France, Éditions Déclics, Paris, 2008, p. 153-154 (ISBN 978-2-84768-158-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]