Réseau géodésique français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Réseau (homonymie).
RGF93
Méthode de détermination Spatiale
Position approximative de l'origine du système par rapport à WGS84 Quelques centimètres (de 5 à 10 cm)
Ellipsoïde IAG GRS80
Représentation plane associée - Lambert 93
- Coniques Conformes 9 zones
Méridien origine Méridien de Greenwich + 3° E
Borne du RGF au sommet du Mont Ventoux

Le réseau géodésique français 1993 (RGF93) est le successeur de la NTF depuis le . Il est désormais le système géodésique officiel en France métropolitaine pour tous les travaux de nature publique de plus d'un hectare, ou dont la plus grande longueur est supérieure à 500 m (décret du 26 décembre 2000[1] modifié par le décret du 3 mars 2006[2]).

Les coordonnées planimétriques d'un point en RGF93 sont de deux types :

Le RGF93 fournit aussi une information sur la troisième dimension : la hauteur ellipsoïdale[3], à ne pas confondre avec l'altitude normale NGF[4].

Précision du RGF93 :

  • 2 cm en planimétrie
  • 2 à 5 cm en altimétrie

Origine[modifier | modifier le code]

Le RGF93 est né du Réseau de référence français (RRF) qui, constitué de 23 points de l'ETRS89, en est la partie fondamentale.

Matérialisation[modifier | modifier le code]

Avec ses 1 009 points obtenus par densification GPS, ajoutés aux 23 points du RRF, le Réseau de base français (RBF) est la matérialisation du RGF93.

Une transformation NTF - RGF93 a permis de recalculer tous les points géodésiques NTF en RGF93 sans aucun déplacement sur le terrain.

L'IGN assure la conservation de ces réseaux et met à la disposition du public les coordonnées de chaque point consultable sur un serveur dédié[5].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]